Le personnel du Venturi de Saguenay, dont Sébastien Masias, directeur technique, Maxime Pepin-Larocque, DG, et Charles-Olivier Hébert, adjoint au DG, se réjouissent du déconfinement rapide du soccer qui a fait un bond de la phase 1 à 5, mercredi, même si cela requiert un coup de barre rapide.
Le personnel du Venturi de Saguenay, dont Sébastien Masias, directeur technique, Maxime Pepin-Larocque, DG, et Charles-Olivier Hébert, adjoint au DG, se réjouissent du déconfinement rapide du soccer qui a fait un bond de la phase 1 à 5, mercredi, même si cela requiert un coup de barre rapide.

Soccer: coup de barre rapide pour sauter de la phase 1 à 5

L’enfer est pavé de bonnes intentions. C’est ce qu’on se dit en voyant la vitesse avec laquelle les différentes organisations de soccer dans la région ont dû se retourner de bord (encore une fois) afin de garder le cap sur le 29 juin pour le début des activités, et ce, malgré le bond prodigieux de la phase 1 à la phase 5 annoncé mercredi par la ministre déléguée aux Sports et aux loisirs, Isabelle Charest.

Évidemment, ce revirement de situation est une excellente nouvelle en soi, mais il a forcé les clubs de la région à prendre les bouchées doubles, puisque plusieurs avaient établi un scénario d’ouverture en fonction de la phase 1, qui excluait notamment deux clientèles importantes en terme de nombre, les U4 à U6 et les seniors. Dans la phase 5, ces deux groupes pourront être en action, de sorte que les inscriptions ont connu un nouvel essor dans les deux principaux clubs de la région, le Venturi de Saguenay et le Boréal d’Alma.

D’ailleurs, le meilleur conseil dans les circonstances actuelles, c’est de vérifier au cours des prochains jours les informations qui seront diffusées sur les pages Facebook des clubs de votre secteur.

Grosso modo, à compter de lundi, le jeu pourra reprendre presque comme par le passé, sauf que certaines mesures sanitaires sont toujours en place. Pour l’instant, les clubs de la région avaient tous prévu amorcer les activités le 29 juin pour les 7-17 ans, mais l’ajout des groupes U4 à U6 et des seniors pourraient modifier les planifications.

Venturi de Saguenay
Le DG du Venturi de Saguenay, Maxime Pepin-Larocque, a levé la date limite des inscriptions, mais évidemment, le plus tôt les jeunes seront inscrits, le mieux ce sera. « On veut recommencer les entraînements pour les 7 à 17 ans le 29 juin. C’est encore dans notre mire, mais il se pourrait qu’on soit obligé de décaler d’une semaine», souligne celui qui a dû rajuster le tir avec le déconfinement accéléré annoncé mercredi.

«On travaille fort pour être prêts, mais si on reçoit encore de nouvelles directives, on va être débordés. Une chance que notre personnel avait prévu le coup, car l’horaire de la phase 5 est fait. On a une quarantaine de terrains à gérer et il faut placer les gens selon les nouvelles règles. (…) Mardi, on va mettre tous les détails : date du début et de la fin des activités, coûts, horaires potentiels, fonctionnement, règles particulières pour toutes les catégories, etc.», annonce le DG, qui se réjouit de voir que la façon de jouer au soccer ne sera pas affectée. « Le soccer va pouvoir se jouer comme avant. Il y a quelques règles modifiées, mais c’est léger.»

Hausse d’inscriptions
Actuellement, le nombre d’inscrits approche les 700. L’ouverture pour les U4 à U6 ainsi que les seniors représente un autre potentiel de 1000 joueurs. « Si on atteint les 1500 joueurs, je serai vraiment aux anges, lance le DG du Venturi. Habituellement, on tournait autour de 2000 joueurs, mais étant donné les conditions cette année, si on en a 1500, on en sera très heureux. »

D’ailleurs, exceptionnellement, le Venturi accueillera les joueurs de Saint-Ambroise pour cette saison, ce qui représente près d’une centaine d’inscrits.

La hausse du nombre d’inscrits permettra aussi au club de rappeler du personnel qui avait été mis en attente étant donné la tournure difficile à prévoir de la saison. Le DG n’avait que des fleurs à attribuer à son conseil d’administration et son équipe technique pour leur solidité et leur expertise, au service des loisirs et à la municipalité de Saguenay pour leur soutien et leur rapidité à répondre aux demandes et aux parents qui font preuve d’indulgence.

Pour l’application de la phase 5, le club aura besoin de recruter des « Horacio », soit les personnes chargées de veiller au respect des consignes sanitaires . À cet égard, les joueurs devront se laver les mains en entrant sur le terrain, à la mi-temps et à la fin de la rencontre, ils n’y aura pas de célébration collective lors d’un but ou d’une victoire, pas de poignées de main, pas de confrontation physique, entre autres. Les joueurs devront se présenter avec leur costume et attendre d’être de retour à la maison pour se changer.

Pour les vestiaires, les toilettes seront accessibles là où il y a des installations. Les accès aux vestiaires ne sont pas recommandés, mais dans le cas des équipes extérieures comme dans le AA, ça pourrait être permis. « À l’aréna de l’UQAC, si on le demande, ils vont nous le laisser, précise Maxime Pepin-Larocque. Quand on va jouer contre Québec dans le AA, on va leur ouvrir les vestiaires, on va espérer qu’ils fassent de même avec nous. Mais pour les matchs réguliers, ce sera seulement l’accès aux salles de bain. »

Le Boréal d’Alma
DG du club Le Boréal d’Alma, Pascal Fortier et son équipe ont eux aussi dû réajuster le tir pour garder le 29 juin comme cible pour la reprise des activités. Mais l’ajout des groupes U4 à U6 et des seniors commandera un bel exercice de logistique pour les inscriptions, les horaires et la préparation des terrains, entre autres.

« On devrait commencer le 29 et on va travailler en conséquence. Après l’annonce, on a reçu beaucoup de messages et il y a eu quelques inscriptions, mais les gens attendent de voir à quoi ça va ressembler », constate le DG.

« Je ne crois pas qu’on va dépasser de beaucoup le 50 % de notre membership actuel, à moins que ça explose vraiment. Car les joueurs des équipes AA et les seniors n’étaient pas inscrits, alors ça va ajouter de nouvelles inscriptions. Mais on va travailler pour offrir quelque chose de qualité. Avec aussi peu de temps, on ne prendra pas plus de joueurs que ce qu’on est capable de gérer. »

Évidemment, s’il y a une hausse du nombre d’inscrits, il faudra plus d’entraîneurs. Le club va miser sur les jeunes qui avaient manifesté leur intérêt ou des entraîneurs qui avaient déjà oeuvré pour le club par le passé afin de pouvoir compter sur du personnel capable d’entrer rapidement en action.

La tarification sera aussi revue. « On va certainement majorer les tarifs pour les U9 à senior et on a fait un prix fixe pour les U4 à U8, qui reste le même. Pour les seniors, comme ils vont jouer un match de plus par semaine, on va charger un montant de 60 $ additionnel, ce qui va faire passer le prix de 120 $ à 180 $. À part nos équipes AA, il n’y aura qu’un entraînement par semaine (pour les autres catégories). En grande partie, ce sera notre personnel qui va gérer ça », mentionne Pascal Fortier, qui espère être en mesure de faire une offre de service d’ici la fin de semaine.

Chose certaine, les trois prochaines journées risquent d’être fort occupées !