Les promoteurs du Snowcross Saguenay Évolution-X estiment avoir accueilli 11 000 spectateurs pendant la fin de semaines des compétitions.

Snowcross Saguenay: une deuxième édition courue

Les promoteurs du Snowcross Saguenay Évolution-X poursuivent au moins deux objectifs en présentant cet événement sur la Zone portuaire de Chicoutimi. Ils souhaitent à la fois offrir un public plus vaste à ce sport extrême et aussi contribuer à son développement au Québec au cours des prochaines années. Ils ont certainement fait un pas dans la bonne direction en fin de semaine.
Le beau temps aidant, la deuxième édition de l'événement a connu un succès digne de mention au cours du week-end. Les organisateurs espéraient accueillir 10 000 personnes en deux jours et ils estiment qu'environ 11 000 spectateurs ont passé une partie de leur fin de semaine sur la Zone portuaire pour admirer les pilotes de la série SCMX. Dimanche, toutes les épreuves ont été présentées devant des gradins bien remplis. À la fin de la journée, Francis Pelletier a été couronné champion de la classe open.
Il est déjà certain que le snocross sera de retour sur la Zone portuaire de Chicoutimi en 2018. Les promoteurs souhaitent poursuivre son développement et en faire, un jour, un incontournable qui aura des retombées économiques de premier plan.
« Nous voulons faire découvrir le snocross au grand public, a rappelé le promoteur Michel Malette, dimanche. Il y a des amateurs qui vont suivre toutes les compétitions de snocross, mais nous voulons faire connaître ce sport à un public encore plus large. Si beaucoup de gens suivent les compétitions de snocross, ils vont nous amener du potentiel au niveau de la relève. Si on continue à faire ce genre d'événements, on se retrouvera dans quelques années avec juste des Québécois sur les podiums aux États-Unis. Pour y arriver, il faut attirer d'autres personnes que les vrais maniaques de la compétition. Les gens viennent en famille. Les jeunes qui voient ça peuvent avoir le goût de tenter leur chance eux aussi. Ça vient donner une identité à ce sport. La persévérance peut mener à n'importe quel objectif. Ça peut aussi nous amener à avoir des infrastructures pour contribuer au développement du sport.
« Les gens qui pilotent des motoneiges lors des compétitions occupent des emplois au cours de la semaine. La fin de semaine, leur plus grande récompense est de voir beaucoup de monde aux compétitions. »
Michel Malette voit à long terme pour le Snowcross Saguenay. Il croit que l'événement peut contribuer à faire du Saguenay-Lac-Saint-Jean une région clairement identifiée au snocross et estime que le site est extraordinaire.
Le promoteur a rappelé qu'il est impossible de présenter un événement comme le snocross sans l'aide de partenaires comme Saguenay et Promotion Saguenay. Il a aussi souligné l'importance des trois présidents honoraires, Yanick Tremblay (Centrem), Carl Patry (SPS) et Jean-Philippe Tremblay (H. Grégoire). À ce propos, il a mentionné que les trois hommes d'affaires se sont engagés, samedi soir, à demeurer en poste pendant plusieurs années et qu'un quatrième (Guy Savard, de Transport Jules Savard) s'est même greffé au groupe.
« Plus les gens vont connaître les coureurs et plus ce sport va se développer, a aussi dit Michel Malette. Notre mission est d'abord de faire reconnaître le sport en faisant déplacer la population. Les premiers à remercier sont les gens qui assistent aux courses. Ils vont nous donner la force et l'intérêt de continuer. De cette façon, nous pourrons poursuivre la deuxième portion de notre mission : créer un impact économique majeur dans une période de l'année plus tranquille comme le mois de février. Tous les gens qui viennent dans la région pour cet événement ont un impact économique et nous en sommes à nos premiers balbutiements. Je veux que l'événement devienne un incontournable économique pour notre région. Le bébé est venu au monde l'an passé et il a commencé à marcher cette année. Dans quatre ou cinq ans, je pense qu'on peut envisager des retombées économiques de deux millions $ par année. »
Piste plus longue
La deuxième édition du snocross a été présentée sur une piste plus longue et plus étroite qu'en 2016. À ce niveau, Michel Malette croit que les organisateurs ont atteint 70 pour cent des possibilités. Il ne montre pas d'inquiétude tout en ajoutant qu'il est encore possible de l'améliorer.
« L'an passé, on s'est donné une note de 7,6 sur 10 pour l'ensemble de l'événement et je suis encore dans les environs de 7,6 ou 7-8, a conclu Michel Malette. C'est facile de dire que tout est beau, mais il faut voir plus loin, avoir les yeux sur le marketing de la région et sur les besoins des commerçants. On va se créer des contacts un par un. »
La deuxième édition du snocross a été présentée sur une piste plus longue et plus étroite qu'en 2016.
Résultats de dimanche
Pro Open 1
1. Francis Pelletier (Saint-Prime)
2. Nathaniel Bosum (Oujé-Bougoumou)
3. Dave Asselin (La Doré)
Open 2
1. Francis Pelletier (Saint-Prime)
2. Maxime Pépin (Sainte-Julie)
3. Dave Asselin (La Doré)
Pro Lite 1
1. Yan Larivière (Chibougamau)
2. Samuel Caouette (Saint-Prime)
3. Samuel Blouin (Saint-Ferréol)
Pro Lite 2
1. Yan Larivière (Chibougamau)
2. Samuel Lavoie (Dégelis)
3. Samuel Caouette (Saint-Prime)
Sport 1
1. William Lefebvre-Côté (Stanstead)
2. Samuel Blouin (Saint-Ferréol)
3. William Saint-Laurent (Saint-Bruno)
Sport 2
1. Samuel Bouchard (Normandin)
2. William Lefebvre-Côté (Stanstead)
3. Samuel Blouin (Saint-Ferréol)
Dames 1
1. Kim Tremblay (Shipshaw)
2. Corinne Bouchard (Saint-Prime)
3. Naëli Lebel (Chicoutimi)
Dames 2
1. Kim Tremblay (Shipshaw)
2. Naëli Lebel (Chicoutimi)
3. Karine Thibodeau (Chicoutimi)
Vétérans 30 +
1. Jonathan Lajoie (Baie-Comeau)
2. Francis Gravel (St-Aimé-des-Lacs)
3. Érick Legendre (Saint-Philippe)
Vétérans 35 +
1. Francis Gravel (St-Aimé-des-Lacs)
2. Keven Laplante (Rivière-du-Loup)
3. Yannick Vallée (Laterrière)
Vétérans 40 +
1. Érick Legendre (Saint-Philippe)
2. Yannick Vallée (Laterrière)
3. Pascal Lamarche (Granby)
Junior 10-13
1. Jordan Lebel (Chicoutimi)
2. Danick Robert (Ste-Angèle-de-Monnoir)
3. Antony Lebel (Ste-Catherine)
Junior 14-15
1. Jordan Lebel (Chicoutimi)
2. William Lefebvre-Côté (Stanstead)
3. Jérémy Beaulieu (St-Denis-sur-Richelieu)
Junior 16-17
1. Jordan Lebel (Chicoutimi)
2. Jérémy Beaulieu (St-Denis-sur-Richelieu)
3. Émeric Legendre (Saint-Philippe)
Transition
1. Dylan Lebel (Chicoutimi)
2. Naëli Lebel (Chicoutimi)
3. Tristan Robert (Ste-Angèle)