Jacob deGrom, qui n'a remporté que 10 victoires en raison du faible support que son attaque lui a procuré, a reçu mercredi le trophée Cy Young dans la Ligue nationale.

Snell et deGrom reçoivent le trophée Cy Young

NEW YORK — À l’issue d’un duel serré, Blake Snell est devenu mercredi le premier lanceur à remporter le Cy Young avec un aussi petit total de manches lancées lors d’une saison complète.

Le gaucher de 25 ans des Rays de Tampa Bay a récolté 17 votes de première place et 169 points au total pour devancer par 14 points Justin Verlander (Astros de Houston), qui a reçu 13 votes de premier rang dans la course au titre du meilleur lanceur dans la Ligue américaine.

Dans la Ligue nationale, l’honneur est allé à Jacob deGrom, des Mets de New York. Il est devenu le lanceur avec le moins de victoires à sa fiche à gagner le Cy Young. L’ancienne marque était de 13 : Fernando Valenzuela avec les Dodgers de Los Angeles en 1981 et Felix Hernandez avec les Mariners de Seattle en 2010.

Snell a mené le baseball majeur avec 21 gains cette saison (il a subi cinq défaites) et a dominé l’Américaine avec une moyenne de 1,89. À compter du mois d’août, sa fiche a été 9-0 et sa moyenne 1,17. Il a été exceptionnel contre Boston, éventuel champion de la Série mondiale. En quatre sorties contre les Red Sox, il a présenté un dossier de 3-0, avec une moyenne de 1,08.

Il a toutefois été employé pendant seulement 180 manches et deux tiers. «Je crois que le sport a évolué à ce niveau», a dit deGrom. «Je crois que l’important est la qualité du travail accompli pendant les manches travaillées, a ajouté Snell. C’est comme ça maintenant.»

Verlander, qui avait remporté le Cy Young avec les Tigers de Detroit en 2011, a montré une fiche de 16-9, terminant premier dans l’Américaine pour les retraits au bâton avec 290. Depuis 2011, il a terminé trois fois en deuxième place au scrutin des chroniqueurs de baseball d’Amérique.

Faible appui offensif

Quant à DeGrom, il a offert un rendement moyen, 10-9, mais sa moyenne a été fabuleuse : 1,70, en 32 sorties. Lors de ses départs, les Mets n’ont marqué que 3,5 points, en moyenne. Seul Cole Hamels a reçu moins de soutien de son attaque en 2018.

«J’ai continué à obtenir un départ tous les cinq jours et je tentais simplement de donner une chance à mon équipe de gagner tout en me concentrant uniquement sur ce que je pouvais contrôler», a dit deGrom.

Pendant une séquence de sept départs, les Mets n’ont totalisé que 10 points, dont quatre sont venus du bâton de deGrom. «L’équipe n’a pas connu les résultats espérés lors de la saison. Mais je m’étais fixé des objectifs personnels et c’est spécial de les avoir accomplis. C’est un honneur de voir son nom s’ajouter à la liste des récipiendaires du Cy Young.»

Avec 207 points, le droitier âgé de 30 ans a aisément devancé au scrutin Max Scherzer, des Nationals de Washington (123 points). DeGrom a obtenu 29 votes de première place, contre un seul pour Scherzer. Ce dernier tentait de remporter le Cy Young pour une troisième année de suite. DeGrom a été la recrue de l’année dans la Nationale en 2014.