Divisé en deux périodes de 12 heures, le Ski-o-thon a pour objectif d'amasser 5000$ pour l'expédition finale du programme.

Ski-o-thon: skier... pour pagayer

Les étudiants du baccalauréat en intervention plein air de l'UQAC auront les jambes au boulot les 11 et 12 mars dans le cadre de la quatrième édition du Ski-o-thon. La vingtaine de participants devront parcourir quelque 1000 kilomètres en ski de fond sur une période de 24 heures étendue en deux jours au parc de la Rivière-du-Moulin.
L'an dernier, le projet avait rapporté une somme d'environ 4800$.
Divisé en deux périodes de 12 heures, le Ski-o-thon a pour objectif d'amasser 5000$ pour l'expédition finale du programme. Les participants devront effectuer un kilomètre par tranche de cinq dollars récoltés jusqu'à concurrence de 1000km. L'expédition finale enverra la vingtaine d'étudiants du programme sur une des rivières les plus isolée du Nord-du-Québec «Nous partons 21 jours sur la rivière Broadback afin de parcourir les 425 km d'eau vive, de chutes, de rapides. Nous voulons développer notre leadership et travailler notre autonomie dans un contexte d'expédition isolée», explique le responsable du marketing de l'événement, Olivier Paradis. Les 26 étudiants participants au projet seront également accompagnés de quatre guides qui se joindront au groupe en tant que simples participants lors de l'expédition.
Selon les organisateurs, plus de 1500$ ont été amassés jusqu'ici dans le cadre du Ski-o-thon. Il est possible pour les commanditaires et les citoyens d'offrir des dons à l'organisation via une page PayPal dont les détails sont disponibles sur la page Facebook de l'événement jusqu'à la journée de l'événement. Les citoyens pourront toujours contribuer durant les 24 heures du Ski-o-thon.
Si l'objectif financier du projet se situe à 5000$, Olivier Paradis assure que les objectifs ne se résument pas seulement à l'aspect monétaire. «Pour nous, il y a vraiment deux parties à l'événement. On veut évidemment amasser les fonds pour réaliser l'expédition, mais on veut également parcourir les 1000km et promouvoir les saines habitudes de vie. Certains vont parcourir plus de kilomètres que d'autres évidemment selon leur habitude et leur niveau de forme physique. Pour ma part, je me fixe un objectif à 100km», précise M. Paradis.
L'organisation invite la population à se joindre gratuitement aux participants. «Si les gens veulent se joindre, ils peuvent évidemment participer avec nous ou observer gratuitement. Nous accepterons également les dons et il y aura des tirages offerts par des commanditaires», précise Olivier Paradis.
L'an dernier, le projet avait rapporté une somme d'environ 4800$ et avait permis aux étudiants d'effectuer une expédition sur la rivière Moisie sur la Côte-Nord.