Les coordonnatrices du club Jackrabbit d’Albanel, Isabelle Gauthier et Karine Larouche

Ski de fond: de plus en plus de jeunes sur les pistes

Le ski de fond a connu une croissance de près de 5 % par année chez les jeunes de moins de 12 ans, au cours des quatre dernières années, au Québec. Et les clubs de ski de fond de la région ne font pas exception, avec des inscriptions record cet hiver.

Dimanche dernier, ils étaient une quarantaine à prendre part au premier cours du club Jackrabbit, au Centre de ski de fond d’Albanel. « C’est un record d’inscriptions », souligne une des coordonnatrices du club, Karine Larouche, avant d’ajouter qu’une trentaine de jeunes étaient inscrits l’an dernier.

Selon cette dernière, cet essor est en partie attribuable à l’École primaire Sainte-Lucie, d’Albanel, qui amène les jeunes skier au centre deux fois par année. « Il y a clairement une effervescence », ajoute Isabelle Gauthier, l’autre coordonnatrice du club, qui voit plusieurs parents accompagner leurs jeunes sur les pistes.

En plus de rejoindre les skieurs de la municipalité, la magie des réseaux sociaux comme Facebook a permis d’aller chercher des jeunes de Saint-Félicien et de Roberval, note Karine Larouche, qui croit que le programme Jackrabbit de Ski de fond Canada est un programme très bien adapté pour faire du sport dans le plaisir.

Après s’être amusés pendant quelques minutes dans l’aire de jeu, en attendant que tous les petits skieurs arrivent, les jeunes se rassemblent pour l’échauffement. Par la suite, ils sont séparés en groupes d’environ sept jeunes, selon leur niveau d’habileté, pour un cours de deux heures. Les petits de 4 et de 5 ans, qui participent au cours de Jeannot Lapin, suivent pour leur part un cours d’une heure. Pour chaque niveau, les jeunes sont suivis par un instructeur et un accompagnateur provenant du club de compétition Nordski.

Chaque fois qu’un jeune complète un apprentissage, il reçoit un autocollant qu’il peut poser sur une affiche du programme qui lui a été remise. Ce suivi permet de souligner la progression des techniques et de passer aux niveaux suivants.

Huit cours

Au cours de la saison, les jeunes recevront huit cours, en plus de participer aux olympiades de fin de saison, pour un montant de 80 $ pour un premier enfant, 70 $ pour le 2e et 50 $ pour le 3e. La location d’équipement est offerte à 35 $ pour la saison. De plus, ils pourront également participer aux différentes compétitions organisées à Jonquière (19 janvier), à Dolbeau-Mistassini (26 janvier), à Albanel (9 février) et à Alma (16 février).

Même son de cloche au club de ski de fond Dorval d’Alma, où le nombre de jeunes skieurs est passé d’une vingtaine à 53 cet hiver, souligne sa coordonnatrice, Pauline Laprise. Avec la contribution d’une centaine de paires de skis de fond du Grand défi Pierre Lavoie, dans le cadre du projet La Petite Expé, le club peut désormais accueillir davantage d’écoles, en offrant la location gratuitement, dit-elle. « Plusieurs enfants qui découvrent le sport ont adoré et ils se sont inscrits cet hiver », ajoute la femme, qui note également beaucoup d’adultes se remettre au ski de fond.

Au centre de ski Le Norvégien, à Jonquière, près 60 jeunes sont inscrits au programme Jackrabbit, un nombre stable depuis plusieurs années. Il faut dire que le centre offre la location d’équipement et l’accès gratuit aux pistes pour les jeunes depuis déjà six ans, mentionne Christine Tremblay, préposée à l’accueil. « Depuis que c’est gratuit, on a quatre fois plus de jeunes qui viennent faire du ski de fond au centre », dit-elle.

Selon Maxime Venne, coordonnateur au développement pour Ski de fond Québec, l’essor du ski de fond chez les jeunes se fait sentir à l’échelle de la province, car le sport connaît un essor annuel de 3 à 5 % depuis quatre ans. En plus de La Petite Expé, les Unités régionales de loisir et sport ont grandement aidé à soutenir les centres de ski de fond en offrant des subventions aux clubs et aux écoles. « On a aussi une unité de ski-mobile, qui se déplace dans les écoles pour faire découvrir le sport aux jeunes, et on offre des formations aux enseignants avec le programme Iniski », dit-il.

+

UNE INITIATION À GRANDE ÉCHELLE

À l’hiver 2018, La Petite Expé, pilotée par l’équipe du Grand défi Pierre Lavoie (GDPL), a distribué 1000 équipements de ski de fond à travers la province, permettant ainsi à des milliers de jeunes de s’initier au sport. Pour la deuxième année du programme, 1000 autres paires seront distribuées alors que le nombre de centres affiliés passe de 14 à 23. Le but : offrir la location d’équipement et l’accès aux sentiers à des milliers de jeunes.

« On a quatre belles saisons au Québec, mais plusieurs jeunes s’enferment pour l’hiver, note Stéphanie Charrette, directrice des communications du GDPL. La meilleure façon d’aimer l’hiver, c’est de pratiquer un sport. Et pour s’assurer que les jeunes puissent bouger à l’année, on a décidé de commencer avec un des sports préférés de Pierre Lavoie : le ski de fond. »

Lancé l’hiver dernier, le programme fait déjà fureur partout où de l’équipement a été donné aux clubs. « En échange de l’équipement gratuit, on demande aux centres d’accueillir les jeunes de moins de 12 ans gratuitement sur les pistes », ajoute cette dernière. L’équipement est ainsi disponible pour les familles qui veulent pratiquer le sport, mais aussi pour les écoles qui souhaitent offrir des initiations à coût nul. 

Et l’engouement pour le programme ne cesse de croître, car le nombre de centres participant à La Petite Expé est passé de 14 en 2018 à 23 en 2019, dont sept au Saguenay–Lac-Saint-Jean. « L’inclusion de tous les jeunes et l’accessibilité est notre priorité », remarque Stéphanie Charrette, qui est très fière d’avoir pu toucher des dizaines de milliers de jeunes dès la première année du programme.

« Seuls, ça serait difficile d’avoir d’aussi bons résultats, mais en travaillant en partenariat avec les centres de ski, les écoles et des entreprises comme Rossignol, qui offrent des skis à rabais, on peut y arriver », dit-elle.

La SÉPAQ participe aussi à l’aventure, en offrant l’accès gratuit aux pistes pour les jeunes dans six parcs nationaux.

+

LA PETITE EXPÉ

Tous les jeunes de 12 ans et moins ont accès à de l’équipement de ski de fond et aux pistes gratuitement dans ces sept centres de la région:

•Mont-Édouard, L’Anse-Saint-Jean

•Club de ski de fond Dorval d’Alma

•Club Tobo-Ski, Saint-Félicien

•Centre Do-Mi-Ski,

•Dolbeau-Mistassini

•Centre plein air Bec-Scie, La Baie

•Club plein air Ouiatchouan, Roberval

•Club de ski de fond Le Norvégien, Jonquière

+ L’accès aux sentiers est aussi gratuit pour les jeunes au Centre de ski de fond d’Albanel.