Le Saguenay-Lac-Saint-Jean sera fort bien représenté aux Championnats canadiens de vélo de montagne (cross-country) qui auront lieu à Canmore (Alberta) en fin de semaine. Du club Cyclone d'Alma, on retrouve ci-haut Léandre Bouchard, Jude Dufour (entraîneur), Anne-Julie Tremblay, Catherine Fleury, Laurence Lévesque et William Maltais-Pilote. Absents : Rébecca Beaumont (Marine Bikes) et William Verreault (Vélo2Max).

Sept régionaux à la chasse aux maillots unifoliés

Déjà très présente sur le circuit de la Coupe du monde avec quatre représentants, la région sera fort bien représentée aux Championnats canadiens de vélo de montagne (cross-country) qui auront lieu en fin de semaine, à Canmore en Alberta. Pour le club Cyclone, « la chasse aux maillots unifoliés est officiellement ouverte en Alberta ! »
Entraîneur-chef de la délégation, Jude Dufour souligne que sept vététistes de la région seront en action samedi (individuels) et dimanche (relais en équipe). On retrouve évidemment Léandre Bouchard, Catherine Fleury et Rébecca Beaumont chez les seniors Élite, Anne-Julie Tremblay et William Verreault chez les U23, William Maltais-Pilote (16 ans) chez les juniors Expert et Laurence Lévesque (2e année cadet) en catégorie cadet. « Nous avons amené nos coureurs en Coupe du monde, mais nous avons aussi amené les jeunes les plus prometteurs dans le cadre d'un projet avec le club Cyclone. On s'attend à de bons résultats », a indiqué Jude Dufour qui est accompagné de l'entraîneur Alexandre Villeneuve-Gagné et de Pierre Fleury, dévoué bénévole.
Pour Léandre Bouchard, ce retour en sol albertain ne change rien à ses objectifs, lui qui tentera de reconquérir le titre de champion canadien en senior élite. L'an dernier, Bouchard avait terminé deuxième, à quelques secondes de l'Ontarien Derek Zandstra. « Ma dernière visite à Canmore remonte à 2011. C'était mon premier titre de champion canadien et j'espère aller y chercher un premier titre élite ! », a-t-il écrit sur Facebook.
Favoris
Toujours en 2016, Catherine Fleury avait profité de sa dernière année chez les U23 pour mettre la main sur le titre tandis que Anne-Julie Tremblay avait surpris avec une 3e position. Cette année, tous les espoirs sont permis pour Anne-Julie qui apparaît comme la fille à battre dans les U23.
« Léandre ne vise rien de moins que le titre et il part avec la pancarte du favori accroché au dos, tout comme Anne-Julie qui part elle aussi favorite. Anne-Julie a tellement connu une progression fulgurante en début de saison. Il reste à savoir comment elle va gérer la pression (à ce moment-ci de la saison) parce que les attentes sont supérieures. »
Chez les seniors Élite féminins, Catherine Fleury et Rébecca Beaumont seront à surveiller, même si les favorites seront les Olympiennes Catharine Pendrel et Emily Batty. Catherine en est à sa toute première année chez les seniors Élite, tandis que Rébecca avait terminé en 5e position dans cette même catégorie en 2016. « Un top-5 pour Catherine serait extraordinaire et Rébecca vise sensiblement la même chose. Il y aura une lutte à finir entre les deux », lance en riant Jude Dufour.
« William Maltais Pilote a fait les World Series (USA) en début de saison et ç'a a bien été. Mais ce fut un peu plus difficile en Coupe Canada. Par contre, pour la sélection des Jeux du Canada, il a terminé premier au Québec. On serait vraiment content s'il faisait un top-8 et on serait au paradis s'il terminait premier ou deuxième Québécois, car c'est une année de transition pour lui », énonce-t-il.
Concernant Laurence Lévesque, elle est de retour en compétition après un an d'absence. « Elle est cadette 2e année et elle a repris un bon niveau de forme. C'est un peu embêtant dans cette catégorie parce qu'on les voit moins souvent sur les Coupes Canada. Laurence fait partie du top-3 québécois, mais on ne sait pas où elle se situe par rapport aux autres Canadiennes.
« Enfin, il y a William Verreault du club Vélo2Max de Saint-Félicien qui fait son entrée chez les U23. Ce sera sa première course dans cette catégorie, puisqu'il a couru en senior Expert. Il a eu une permission spéciale pour courir avec les U23. C'est un jeune qui progresse et qui est entraîné par Alexandre Villeneuve-Gagné. »
Du smog
Arrivés mercredi, les régionaux découvriront le parcours jeudi. Pour l'instant, le smog causé par les feux de forêt en Colombie-Britannique risque de compliquer les choses. « C'est un parcours fraîchement modelé pour les Championnats canadiens. On m'a dit qu'il y avait des montées abruptes avec des descentes techniques répétées à maintes reprises. Ce qui semble difficile, c'est le smog dans l'air. On a des odeurs de fumée. Il faut aussi tenir compte du fait que nous sommes aussi un peu en altitude, à environ 1300 m », mentionne le grand manitou du vélo de montagne dans la région.