Malgré la fin prématurée, Rafaël Harvey-Pinard conservera un excellent souvenir de son passage avec les Saguenéens et dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Sentiment d’inachevé pour Harvey-Pinard

Pour le capitaine des Saguenéens, Rafaël Harvey-Pinard, la saison 2019-2020, sa dernière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, restera gravée comme celle des espoirs inachevés.

«Je pense que c’est ça le pire, de savoir qu’on avait des chances de gagner, mais de ne pas savoir quel est le résultat final. On n’a pas été éliminés par une équipe, mais par un virus d’une certaine façon. C’est dommage, mais en même temps, on peut se dire qu’on n’avait pas le contrôle de ça», fait remarquer l’attaquant jonquiérois en entrevue téléphonique sur ce scénario qui n’était pas envisagé par personne au début du mois et qui a mené en début de semaine à l’annulation des séries dans la LHJMQ et de la coupe Memorial.

«On avait de grandes aspirations. Je pense qu’on avait de bonnes chances d’aller chercher des coupes. On jouait bien dernièrement. Jouer son dernier match junior sans vraiment le savoir, c’est plate et décevant, mais compte tenu de la situation, c’était inévitable», de laisser tomber le capitaine des Sags, qui a raconté dans un message sur les réseaux sociaux qu’à quelques heures de ce qui s’est finalement avéré devenir son dernier match avec les Sags, sa mère lui avait dit de profiter de sa soirée. S’il trouvait à ce moment qu’elle exagérait, le temps lui a finalement donné raison.

Le lendemain de cette rencontre face au Drakkar de Baie-Comeau, les dirigeants de la LHJMQ ont stoppé les activités de la ligue pour une durée indéterminée. À ce moment, sur un groupe privé sur Facebook, les joueurs croyaient à une courte pause. Avec l’évolution de la situation du coronavirus dans le monde et au Québec, le mince espoir qu’ils entretenaient s’amenuisait de jour en jour jusqu’à l’annonce fatidique de lundi soir.

«Quand on a vu que les séries et la coupe Memorial étaient annulées, on s’est tous écrit un petit mot pour se remercier pour la saison. Ça n’a pas fini comme on voulait, mais on a quand même connu une belle saison et on était contents de s’être connus cette année», d’exprimer Rafaël Harvey-Pinard, qui malgré cette fin aussi particulière qu’inattendue, conservera un très bon souvenir avec son court, mais intense passage avec les Saguenéens.

Avec l’annulation des séries dans la LHJMQ, Rafaël Harvey-Pinard et Félix Bibeau ont terminé leur passage dans les rangs juniors.

«C’est sûr que je vais garder un souvenir positif. On a vraiment eu une bonne saison. On a peut-être eu un passage plus difficile, mais sinon, on a joué avec constance tout au long de l’année. J’ai connu des gars que je vais garder contact avec eux pour le reste de ma vie. Je me suis vraiment fait de bons amis et pour moi, c’était un honneur de porter le ‘‘C’’ pour l’équipe de ma région que j’ai suivie toute ma jeunesse», raconte l’attaquant qui en 62 rencontres avec les Bleus a amassé 78 points, dont 34 buts.

Lointain choix de 8e ronde des Huskies de Rouyn-Noranda au repêchage de 2015, Rafaël Harvey-Pinard s’est imposé dans la LHJMQ comme en fait foi sa récolte de 262 points en 248 rencontres accompagnée d’un différentiel remarquable de + 122. Il a également été l’un des artisans de la double conquête de la coupe du Président et de la coupe Memorial par les Huskies en 2019, avec son comparse Félix Bibeau qui l’a rejoint à Chicoutimi lors de la période des Fêtes.

«Il y a beaucoup de points positifs à retirer de ma carrière junior, dont le fait d’avoir réussi à gagner les deux coupes à Rouyn-Noranda l’an passé. J’ai prouvé que j’avais une belle place dans cette ligue-là. Je suis fier de mon parcours et je ne regrette rien», signale Rafaël Harvey-Pinard qui brille également sur les bancs d’école, étant nommé joueur-étudiant de l'année chez les Sags et donc candidat pour une deuxième année de suite au trophée Marcel-Robert. 

Chez les pros

Avec ce dénouement, l’ancien capitaine et numéro 11 des Saguenéens passe à la prochaine étape prématurément. Tout est très nébuleux pour le moment, mais le choix de 7e ronde des Canadiens au dernier repêchage débutera prochainement sa préparation pour faire le saut chez les professionnels.

«Mon objectif va être premièrement de signer un contrat avec les Canadiens et ensuite faire mes preuves au camp et espérer me faire une place avec le Rocket de Laval pour la saison prochaine», de laisser savoir Rafaël Harvey-Pinard.

Félix Bibeau

C’est également la fin de la carrière dans les rangs juniors pour son comparse des dernières années Félix Bibeau. Les deux joueurs, qui sont devenus de très bons amis au fil du temps, ont pratiquement passé leur stage dans la LHJMQ ensemble, avec les Huskies, puis avec les Sags lors des derniers mois. Sur les réseaux sociaux, l’organisation chicoutimienne leur a rendu hommage ainsi qu’au troisième joueur de 20 ans, le défenseur Patrick Kyte, obtenu aux Fêtes des Mooseheads d’Halifax. Les partisans sont invités à leur écrire un mot avec leurs qualités qu’ils ont le plus appréciées.

Les dirigeants aimeraient pouvoir leur rendre hommage en personne lorsque les activités reprendront normalement en début de saison prochaine. Plusieurs scénarios sont sur la table, mais le directeur des opérations, Serge Proulx, est conscient que les astres devront être alignés pour pouvoir le faire. «On adorerait souligner nos trois 20 ans, mais en ce moment, on n’a pas de pouvoir dans ce projet», de convenir Serge Proulx.