Les participants de l’Ultra wake fest devraient en mettre plein la vue, samedi.

Sensations fortes à prévoir au Camping Jonquière

Les amateurs de sports nautiques ont rendez-vous au Camping Jonquière, dès vendredi, pour la quatrième édition de l’Ultra wake fest, au parc de wakeboard sur câble. Une tranche du championnat provincial sera également à l’honneur et des bourses totalisant 3000 $ sont en jeu.

Les premiers planchistes sont attendus vendredi, à partir de 16 h, pour une session d’entraînement, mais les choses sérieuses débutent samedi avec le début de la compétition dans les cinq catégories. Les inscriptions se terminent samedi matin sur place, mais il est encore possible de le faire en ligne.

Au départ, l’Ultra wake fest a été créé par Traxxion 4, l’entreprise régionale qui gère le parc sur câble au Camping Jonquière. Depuis, la Fédération de ski nautique et planche Québec s’est intégrée à la fête. Les bourses seront toutefois octroyées par Traxxion 4, grâce à différents partenaires. Les participants auront droit à trois essais sur le parcours. L’un d’entre eux sera comptabilisé pour le championnat provincial. Les deux autres compteront pour l’Ultra wake fest.

« Des gens de l’Ontario, de l’Ouest canadien et d’un peu partout au Québec sont attendus », a annoncé Gilles Lessard, l’un des quatre copropriétaires de Traxxion 4 en compagnie de Benoît Brassard, de Dave Normandin et de Benoît Pineault.

« L’an dernier, on avait reçu une quarantaine d’inscriptions et environ 200 spectateurs s’étaient rendus sur le site, a ajouté M. Lessard. Il avait toutefois plu toute la journée. Il faut dire que la compétition a lieu, bon temps, mauvais temps, sauf s’il y a des orages. »

L’Ultra wake fest avait attiré de nombreux spectateurs l’an dernier.

Tous les planchistes peuvent s’inscrire, à condition d’avoir un minimum d’habiletés pour être en mesure de faire des figures sur les modules.

Nouveauté cette année, la compétition « air trick » va couronner celui ou celle qui va avoir réussi le saut le plus spectaculaire. L’inscription est de 10 $ pour ce volet et le gagnant repart avec la cagnotte.

Quelques planchistes de la région seront à surveiller dont P-O Lessard, Xavier Boudreault et Nicolas Tremblay chez les hommes, en plus d’Élodie Lacroix chez les femmes, une jeune aux racines régionales qui passe son été à travailler au parc sur câble du Camping Jonquière.

Des producteurs sur place
En plus de plusieurs planchistes, l’Ultra wake fest va attirer une équipe de production vidéo, présente dans le but de tourner des images pour le tournage d’un film dont la sortie est prévue en 2020.

Le comédien Christophe Levac, qui joue un jeune délinquant dans la série L’échappée, fait partie du projet, lui qui touche à la réalisation. Rémi Goulet, qu’on a pu voir dans le film Junior majeur (il campait le rôle du joueur aux prises avec des problèmes d’alcool), fait partie de la distribution, selon Gilles Lessard.

« Ils veulent faire connaître le wakeboard, qui est un peu méconnu au sein de la population, a-t-il mentionné. Ça fait changement du hockey. C’est vraiment l’fun pour nous et ça va nous faire une belle publicité. »

+

PERTE DE LA SUBVENTION MUNICIPALE: PAS D'IMPACT POUR TRAXXION 4

La décision de Saguenay de couper la subvention annuelle de 218 000 $ au Camping Jonquière n’a pas d’impact sur les opérations de Traxxion 4, dont le parc de wakeboard sur câble est situé à même le site.

Le copropriétaire Gilles Lessard a expliqué qu’une entente existait avec la Ville pour occuper un espace sur le camping, mais que Traxxion 4 n’obtenait aucune somme de la part du Camping Jonquière.

«Ça n’a aucun impact pour nous parce qu’on est indépendant, c’est-à-dire qu’on ne reçoit pas de subvention du camping, donc on est en quelque sorte autosuffisant», a réagi M. Lessard.

Dans l’édition du Quotidien de jeudi, la collègue Mélyssa Gagnon dévoilait que la Ville de Saguenay exigeait le départ du directeur général du Camping Jonquière, Richard Brabant, si l’organisme sans but lucratif espérait toujours obtenir une aide financière de la Ville. Les gens de Traxxion 4 veulent avant tout continuer à opérer au Camping Jonquière, peu importe la personne au poste de la direction générale.

«On n’a pas vraiment de contrôle là-dessus et tout ce que je peux dire, c’est qu’on continue nos activités, a commenté Gilles Lessard. Pour l’instant, on fait affaire avec M. Brabant jusqu’à ce qu’il soit remplacé, si cela doit être le cas. On veut une bonne entente avec les gens qui sont en place et c’est ce qui est le plus important pour nous.»