L’attaquant des Saguenéens Samuel Houde, qui a été le choix de 5e ronde du Canadien, pourrait bien rater le camp des recrues du CH en raison d’une blessure à l’épaule subie à l’entraînement.

Samuel Houde: un cas incertain pour le camp du Canadien

Une blessure à l’épaule arrive à un bien mauvais moment pour Samuel Houde. L’attaquant de 18 ans pourrait être forcé de faire l’impasse sur sa première participation au camp des recrues du Canadien de Montréal, à compter du 6 septembre.

Le choix de 5e ronde s’est blessé, mardi, durant l’entraînement quotidien des Saguenéens. Il a chuté lourdement dans la bande après avoir perdu pied en raison d’une fissure dans la surface glacée. Les premières observations laissaient présager une absence d’environ un mois, mais le diagnostic est tombé jeudi : une entorse à l’épaule le laissera sur la touche une dizaine de jours. Le camp des recrues du Canadien se tiendra du 6 au 12 septembre. Samuel Houde se rendra tout de même à Montréal, mais il n’est pas certain qu’il pourra chausser les patins.

« On va voir comment ça va aller. Ça va dépendre comment mon corps va réagir dans les prochains jours », a mentionné Houde qui portait une attelle, jeudi matin, alors qu’il assistait à l’entraînement de son équipe.

« Je n’ai pas été chanceux, mais c’est quand même mieux que ça arrive tout de suite que dans un moment plus important pour l’équipe. Je vais avoir le temps de guérir comme il faut. C’est moins pire là qu’une blessure qui mettrait fin à mes séries », de philosopher Samuel Houde qui a gagné une dizaine de livres au cours de la dernière période estivale. Il dit avoir connu un très bon été d’entraînement sous la supervision de Sébastien Lagrange, de Gym Axxeleration.

Même s’il n’était pas présent au repêchage de la Ligue nationale à Dallas, en juin, Samuel Houde a été le seul Québécois sélectionné par le Canadien, lui qui est originaire de Blainville, dans la couronne nord de Montréal. Il s’agissait bien entendu d’un grand moment de sa jeune carrière. « Les équipes nous parlent, mais tu ne sais jamais ce qui va arriver et qui va te choisir. Je savais qu’il y avait un intérêt de leur part, mais c’est vraiment spécial et pour ma famille aussi. C’est l’équipe de ma région et de mon enfance », d’exprimer Samuel Houde, bien conscient qu’il sera épié de près par les membres de l’état-major de l’organisation montréalaise.

« Ils vont plus me regarder, mais j’ai toujours bien réagi face à la pression. Je ne veux pas trop m’en mettre non plus. Je ne veux surtout pas me dire à tous les matchs qu’il y a quelqu’un de l’organisation dans les estrades, ce qui ne ferait que me mettre encore plus de pression », d’estimer Samuel Houde, qui en sera à sa troisième saison avec les Saguenéens. L’an dernier, il a cumulé 32 points en 54 rencontres, soit 16 buts et autant de passes.

+

POINTES DE PLUME...

• Le gardien jonquiérois Zachary Paradis a été retranché, au cours des derniers jours, par les Wildcats de Moncton. Le jeune homme de 17 ans, qui a défendu le filet des Élites de Jonquière au cours des deux dernières saisons, évoluera donc dans le junior AAA. Paradis avait été un choix de 8e ronde des Wildcats en 2017...

• L’ancien des Saguenéens David Noël a été nommé capitaine des Foreurs de Val-d’Or. Le défenseur de 19 ans en sera à sa troisième saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, sa deuxième complète avec la formation de l’Abitibi. David Noël était passé aux Foreurs dans la transaction qui avait amené Olivier Galipeau à Chicoutimi, lors de la période d’échanges des Fêtes en 2017. Le natif de Québec a été un choix de 5e ronde des Blues de St. Louis en 2017. Il a disputé les 68 matchs des Foreurs l’an dernier, cumulant 46 points, dont 14 buts, mais a affiché un différentiel beaucoup moins reluisant de -53...