L’an dernier, le cerbère almatois Samuel Harvey avait été invité au camp de développement du Canadien de Montréal et il avait réussi à se frayer un chemin jusqu’au camp officiel de la Sainte-Flanelle.

Samuel Harvey obtient une nouvelle occasion de se faire valoir

Son stage junior étant terminé, le gardien de but Samuel Harvey aura à nouveau l’occasion de démontrer son potentiel à une équipe de la Ligue nationale de hockey. L’Almatois de 21 ans participera au camp de développement des Hurricanes de la Caroline qui s’amorce mardi soir.

L’an dernier, le cerbère des Huskies de Rouyn-Noranda avait été invité au camp de développement du Canadien de Montréal et il avait réussi à se frayer un chemin jusqu’au camp officiel de la Sainte-Flanelle. Cette fois-ci, il aimerait évidemment franchir une étape de plus. Celui qui a pu soulever la coupe du Président et la coupe Memorial à sa dernière saison avec les Huskies prendra l’avion mardi matin pour la Caroline.

Harvey a tout de même eu du temps pour se préparer à relever ce défi. « Ils (Canes) ont contacté mon agent avant la coupe du Président et juste après la coupe Memorial, mon agent a confirmé que je serai présent. Ça faisait donc un petit bout que je le savais. Comme je n’avais pas à passer par le repêchage, les équipes pouvaient m’inviter tout de suite et c’est pourquoi que je savais d’avance », a expliqué le sympathique portier jeannois.

« Je suis vraiment content et fier d’avoir une autre opportunité. La Ligue nationale, ce n’est pas rien. Mon but est évidemment de faire de mon mieux et de prouver que je suis capable de jouer chez les professionnels, que j’ai ma place avec ces gars-là. Mon junior étant terminé, je veux prouver que je suis capable de jouer dans ce calibre de jeu. Après cela, ce sera à eux de voir s’il y a des débouchés possibles. Je veux vraiment faire bonne impression et démontrer qui je suis », résume-t-il à l’autre bout du fil.

« Mon but est de franchir les étapes de ces camps et de prendre le plus gros bagage d’expérience possible pour être un meilleur gardien », ajoute-t-il. Évidemment, son agent et lui étudieront attentivement une offre pour évoluer dans la Ligue américaine de hockey (LAH). « Il ne faut pas se leurrer. Les gardiens de but commencent souvent dans les ligues mineures pour monter par la suite. Je suis conscient de cela, mais ça va dépendre des offres de contrats qui me seront faites et on verra pour la suite », a-t-il conclu.

Ce premier camp des Canes se termine samedi. Johanne Saint-Pierre