L’Almatois Samuel Harvey est l’un des quatre gardiens invités au camp final d’Équipe Canada junior.

Samuel Harvey invité au camp d'Équipe Canada junior

L’Almatois Samuel Harvey connaît vraiment une saison du tonnerre. Après avoir aidé le Canada et la LHJMQ à l’emporter contre la Russie dans la Série Canada/Russie CIBC à la mi-novembre, le cerbère des Huskies de Rouyn-Noranda vient d’être invité au camp de sélection d’Équipe Canada junior, qui se déroulera du 12 au 15 décembre à St. Catharines, en Ontario.

Joint mercredi, le gardien de 19 ans avait confiance de pouvoir se tailler un poste avec les meilleurs joueurs juniors au pays. « C’est la première fois que je suis invité à ce camp. C’est une très belle nouvelle et je suis vraiment content. C’est aussi une grande fierté pour moi et à partir de maintenant, je vais donner tout ce que je peux pour quitter ce camp avec un poste avec l’équipe », de commenter celui qui avait brillé lors du dernier match de la série contre la Russie en étant impeccable lors des tirs de barrage pour procurer à la Ligue canadienne de hockey une troisième conquête consécutive du titre.

Le Jeannois ne retient que du positif de cette expérience et il estime d’ailleurs que ses succès à ce défi canado-russe ont milité en faveur de son invitation au camp de sélection. Une invitation qu’il apprécie d’autant plus qu’il ne s’attendait pas à la recevoir. « Honnêtement, c’est un peu une surprise pour moi. Je suis très content de l’avoir reçue. J’ai travaillé ultra fort pour l’obtenir. Le travail a toujours été important pour moi. J’ai travaillé fort et c’est une belle marque de reconnaissance. »

Confiant

L’Almatois se montre confiant de s’aligner avec l’équipe canadienne lors du Championnat du monde de hockey junior présenté à Buffalo, du 26 décembre au 5 janvier. Il devra toutefois batailler contre trois autres cerbères, soit l’Albertain Carter Hart (Everett, WHL), un vétéran de l’an dernier, ainsi que les nouveaux venus, les Ontariens Michael DiPietro (Spitfires de Windsor) et Colton Point (Colgate University/ECAC).

« Je connais un peu Hart parce qu’il était avec Équipe Canada junior l’an passé et DiPietro parce qu’il a gagné la coupe Memorial avec son équipe ce printemps. L’autre, je ne le connais pas vraiment parce qu’il joue aux États-Unis. On va voir la compétition une fois rendu là-bas et on verra qui en ressortira gagnant.

« On est quatre gardiens et ils veulent créer une compétition au camp. Ce sera aux meilleurs de prouver ce qu’ils sont capables de faire. S’ils nous ont invités, c’est parce que nous avons une chance et ce sera à nous de la saisir. Travailler fort a toujours été ma marque de commerce et c’est ce que je vais faire. Je vais donner tout ce que je peux et contrôler ce que je peux contrôler et on verra ce qui va se passer à la fin du camp. Je m’en vais au camp pour avoir ma place et ça me motive beaucoup. Et une fois ma place obtenue, on va aller chercher l’or avec le Canada », fait valoir le portier qui en est à sa quatrième saison avec les Huskies.

Bien sûr, être le gardien de but de l’équipe nationale junior demande de composer avec beaucoup de pression. Mais pour Harvey, ce n’est pas différent de d’habitude. « Que j’arrête une rondelle contre les Saguenéens de Chicoutimi ou une rondelle contre la Russie ou autres, il n’y a pas de différence , c’est la même rondelle. Pour moi, ça importe peu , c’est de me concentrer sur ma performance et on va voir ce qui va se passer après. Le hockey ne change pas, ce sont juste les événements qui sont un peu différents. Alors je vais aborder ça de la même manière (que d’habitude), avec la même intensité. Je vais là-bas avec l’intention de gagner mon poste et j’ai confiance de pouvoir le faire. »

Le jeune homme a pu annoncer la nouvelle en primeur mardi, à ses parents, Michel Harvey et Nathalie McNicoll, et à son amoureuse. « Mes parents étaient super fiers et ils étaient vraiment très heureux pour moi. Ils sont là depuis le début. Ils ont vu les sacrifices que j’ai faits et ils en ont fait plusieurs eux aussi. C’est super excitant de recevoir une telle reconnaissance de temps en temps », de conclure Samuel Harvey. 

Un seul autre Québécois

Outre le gardien natif d’Alma, Samuel Harvey, un autre joueur aux racines régionales fait partie des 32 joueurs invités au camp de sélection  de l’équipe nationale junior du Canada qui se tiendra à St. Catharines, Ontario, du 12 au 15 décembre. L’attaquant des Tigres de Victoriaville, Maxime Comtois, dont la mère est de Saguenay, tentera lui aussi de gagner son poste au Championnat mondial junior présenté à Buffalo, du 26 décembre au 5 janvier.

Durant le camp de sélection, les joueurs disputeront trois matchs: deux contre une équipe d’U Sport les 13 et 14 décembre et un contre le Danemark le 15 décembre. 

Samuel Girard?

Le Robervalois Samuel Girard fait partie des joueurs admissibles, même si le défenseur évolue dans la Ligue nationale pour l’Avalanche du Colorado. Girard fait partie des six joueurs canadiens éligibles qui jouent dans le circuit Bettman , mais dont les noms ne figuraient pas sur cette liste. Outre Girard, il s’agit des défenseurs Victor Mete (Canadien) et Jakob Chychrun (Coyotes), ainsi que des attaquants Pierre-Luc Dubois (Blue Jackets), Nolan Patrick (Flyers) et Tyson Jost (Avalanche).

Seulement trois joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) ont été sélectionnés. Il s’agit des Québécois Samuel Harvey, des Huskies de Rouyn-Noranda, et Maxime Comtois, des Tigres de Victoriaville, ainsi que de l’Américain Drake Batherons, des Screaming Eagles de Cap-Breton.

Interrogé à savoir s’il était préoccupé par la faible représentativité des Québécois au sein d’ÉCJ, Joël Bouchard, qui fait partie du groupe de gestion des activités du programme d’excellence de Hockey Canada, s’est fait plutôt rassurant.

«Chaque année, c’est différent, a d’abord rappelé Bouchard. L’an passé, nous avions eu beaucoup de joueurs (de la LHJMQ) qui avaient participé au camp de sélection, nous étions privilégiés de pouvoir compter sur un groupe aussi fort de joueurs nés en 1997 et 1998. La preuve, c’est qu’ils sont deux dans la LNH cette saison - Samuel Girard et Pierre-Luc Dubois - qui font bien avec leur équipe respective.

«De plus, nous pouvons compter sur trois joueurs qui n’ont pas participé au camp estival d’Équipe Canada junior, a-t-il ajouté, en référence à Harvey, Comtois et Batherons. Ils y seront parce qu’ils ont performé, et ça c’est le ‘fun’ à voir parce qu’ils nous ont forcé la main. (...) Mais nous restons réalistes et sommes conscients que le nombre de joueurs provenant de chacune des ligues au pays va changer d’une année à l’autre en fonction du style de jeu préconisé.» 

Liste des invités

LHJMQ (3)

Gardien

Samuel Harvey, 19 ans, Rouyn-Noranda

Attaque

Drake Batherson, 19 ans, Cap-Breton

Maxime Comtois, 18 ans, Victoriaville

Ligue de l’Ouest (13)

Gardien

*Carter Hart, 19 ans, Everett

Défense

*Jake Bean, 19 ans, Calgary

Dennis Cholowski, 19 ans, Prince George

*Kale Clague, 19 ans Brandon

Cal Foote, 19 ans, Kelowna

Josh Mahura, 19 ans, Regina

Attaque

*Dillon Dubé, 19 ans, Kelowna

Cody Glass, 18 ans, Portland

Brett Howden, 19 ans, Moose Jaw

Tanner Kaspick, 19 ans, Brandon

Kole Lind, 19 ans, Kelowna

Sam Steel, 19 ans, Regina

Tyler Steenbergen, 19 ans, Swift Current

Ligue de l’Ontario (12)

Gardien

Michael Dipietro, 18 ans, Windsor

Défense

Logan Stanley, 19 ans, Kitchener

Conor Timmins, 19 ans, Sault Ste. Marie

Attaque

Jonathan Ang, 19 ans, Peterborough

Alex Formenton, 18 ans, London

Jonah Gadjovich, 19 ans, Owen Sound

Boris Katchouk, 19 ans, Sault Ste. Marie

Jordan Kyrou, 19 ans, Sarnia

*Michael McLeod, 19 ans, Mississauga

*Taylor Raddysh, 19 ans, Erie

Nick Suzuki, 18 ans, Owen Sound

Robert Thomas, 18 ans, London 

NCAA (4)

Gardien

Colton Point, 19 ans, Colgate university

Défense

*Dante Fabbro, 19 ans, Boston University

Mario Ferraro, 19 ans, Massachusetts

Cale Makar, 19 ans, Massachusetts

* Vétérans