Samuel Girard passera toute la saison avec l’Avalanche du Colorado. Le Robervalois est devenu le deuxième Québécois de 19 ans à décrocher un poste à temps plein dans la LNH cette saison.

Samuel Girard reste avec l’Avalanche

C’est fait ! Le Robervalois Samuel Girard passera le reste de la saison avec l’Avalanche du Colorado. Les dirigeants de l’équipe lui ont confirmé la bonne nouvelle samedi soir, tout de suite après le match contre son ancienne équipe, les Predators de Nashville. C’est donc avec l’esprit plus tranquille qu’il a disputé le match de dimanche soir contre les Red Wings de Detroit.

Malgré la défaite des siens face aux Predators samedi soir, le défenseur de 19 ans avait une excellente raison de se réjouir, lui qui pourra enfin poser ses bagages et s’installer au Colorado.

Jointe dimanche, la mère de Samuel, Guylaine Dion, a indiqué qu’elle et son conjoint, Tony Girard, avaient appris l’heureuse nouvelle tout de suite après la fin de match de l’Avalanche qu’ils avaient écouté à la télévision. « C’est sûr qu’il est content parce qu’il va arrêter de vivre dans ses valises. Tout de suite après le match, ils l’ont fait venir dans le bureau pour lui confirmer qu’il allait passer la saison avec eux », a relaté Mme Dion.

La confirmation de Samuel avec l’Avalanche est un soulagement aussi pour les parents. « On est soulagés parce qu’il va pouvoir vraiment s’installer. On lui a dit qu’on était contents pour lui. Et c’est un stress de moins pour nous en sachant qu’il reste là-bas pour la saison », ajoute-t-elle. 

Bien sûr, la nouvelle était moins bonne pour les Cataractes de Shawinigan, même si ces derniers se doutaient déjà que la « Tornade de Roberval » ne serait pas de retour de sitôt dans le circuit junior majeur. « Samuel était rendu à une autre étape, confirme sa mère. Il ne pensait plus vraiment (être retourné dans les rangs juniors). Avec Nashville, il y pensait un peu plus parce qu’il ne jouait pas beaucoup. Mais depuis qu’il est avec l’Avalanche, il joue toujours 21-22 minutes par match. Il ne pensait donc plus du tout à l’équipe junior et il avait même commencé à visiter des condos cette semaine au cas où il resterait. »

Visite éclair au Colorado

La nouvelle tombe bien parce qu’une partie de la famille se rendra au Colorado en fin de semaine prochaine pour visiter fiston en plus d’assister au match de l’Avalanche contre les Flames de Calgary samedi.

« Nous serons 8 ou 9 à partir. En plus de Tony et moi, il y aura Jean-Pierre Senneville qui nous a toujours accompagné durant cette aventure, son grand frère Christopher, le grand-père de Samuel et possiblement une de mes brus qui n’avait pu être du voyage la dernière fois. Ce sera un voyage éclair de deux ou trois jours. Nous allons aller voir le match samedi et passer du temps avec lui dimanche et lundi », mentionne Guylaine Dion, heureuse et fière de son garçon. 

Quant à Samuel, la semaine sera chargée puisqu’en plus du match à Detroit dimanche, l’Avalanche accueillera les Stars de Dallas mercredi avant d’aller affronter le Wild au Minnesota vendredi. Heureusement, son amoureuse s’était occupée du déménagement de leurs affaires de Nashville à Denver en attendant de connaître la suite des choses. Le couple pourra donc quitter l’hôtel pour s’installer pour de bon.

Mentionnons que Girard est devenu le deuxième Québécois de 19 ans à décrocher un poste à temps dans la LNH cette saison, après Pierre-Luc Dubois à Columbus. Avant le match de dimanche, le Robervalois avait récolté deux passes en quatre rencontres dans l’uniforme de l’Avalanche et présentait un différentiel de +2.