Une partie du comité organisateur de la première édition de la Classique 49 Samuel Girard, composé de Michel Simard, Michel Duchesne, Serge Côté et Patrice Plourde, entourent le hockeyeur, Samuel Girard.
Une partie du comité organisateur de la première édition de la Classique 49 Samuel Girard, composé de Michel Simard, Michel Duchesne, Serge Côté et Patrice Plourde, entourent le hockeyeur, Samuel Girard.

Samuel Girard et la Classique 49, une association pour soutenir la relève sportive

Annie-Claude Brisson, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Annie-Claude Brisson, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Le Quotidien
Conscient des lourds sacrifices et des nombreux investissements qu’oblige la pratique d’un sport à un calibre élevé, le hockeyeur Samuel Girard n’a pas hésité un instant à accoler son nom au nouvel événement qu’est la Classique 49 Samuel Girard présentée par Duchesne Auto. Seulement 150 billets seront mis en vente pour l’activité-bénéfice qui se tiendra au profit de la relève sportive, le 16 juillet prochain, au Club de golf Lac-Saint-Jean à Saint-Gédéon.

L’objectif pour cette première édition est de contribuer au développement de jeunes évoluant dans le hockey mineur et le hockey collégial ainsi que des golfeurs juniors du Club de golf Lac-Saint-Jean.

Le défenseur de l’Avalanche du Colorado s’est avoué honoré face à ce nouvel événement qui représente pour lui un premier engagement du genre.

Après tout, il y a quelques années, son frère aîné a fait le choix de se placer en retrait du hockey afin de laisser toute la place au développement de celui qui allait devenir le numéro 49 de la Ligue nationale de hockey.

« Je suis passé par là. Je suis conscient des sacrifices que ma famille et mes frères ont faits. C’est un cheminement qui n’est pas facile, autant pour les joueurs que pour la famille. C’est tant mieux si on peut faciliter le parcours de quelques jeunes, de les aider à réaliser leurs rêves et à conserver de bons souvenirs du hockey », a-t-il confié au Quotidien.

Tous les détails entourant la Classique 49 Samuel Girard, dont les modalités d’inscription, seront connus au cours des prochains mois. Le comité organisateur espère que cette première édition sera le début d’une longue tradition.

+

PRÉSENT POUR LES JEUNES

Fraîchement débarqué de l’avion, c’est avec quelques heures de sommeil en moins que le hockeyeur Samuel Girard est revenu dans sa région natale, le Lac-Saint-Jean. Le défenseur, qui profite de quelques jours de congé accolés au Match des étoiles, s’est même prêté, mardi après-midi, à un bain de foule au Café Chaga Boréal à Alma. 

Ils étaient nombreux et de tous les âges à patienter pour obtenir l’autographe de celui qui a paraphé, l’été dernier, un contrat de sept ans totalisant 35 millions de dollars. Certains avaient apporté divers items à signer en plus de réclamer une photo en compagnie de celui qui porte les couleurs de l’Avalanche du Colorado. 

Le début de la vingtaine aidant certainement, le sportif répond à chacune des demandes avec le plus grand des sourires. Force est d’admettre que Samuel Girard est conscient de l’image qu’il projette dans le regard de ses partisans, dont les plus jeunes rêvent, eux aussi, d’atteindre la Ligue nationale de hockey. 

« Je me rappelle quand j’étais jeune. J’étais impressionné de rencontrer et de voir des joueurs de la LHJMQ et de la ligue nationale. Maintenant, c’est à mon tour de redonner, explique simplement Samuel Girard. Quand je reviens dans la région, j’essaye de redonner le plus à ma communauté. Je sais qu’ils sont derrière moi, qu’ils me supportent ». 

Les visites à la maison passent toujours trop rapidement pour l’athlète originaire de Roberval. Grandement en demande, il est conscient qu’il ne peut accepter toutes les offres qui lui sont soumises. Ces visites éclair sont l’occasion pour celui dont la carrière le mène aux quatre coins de l’Amérique du Nord de se retrouver avec le clan familial. Malgré tout, il trouve toujours du temps pour rencontrer les amateurs en plus de s’impliquer auprès des jeunes hockeyeurs.

De passage à Saint-Félicien

Celui qui œuvrait pour les Bulldogs pee-wee CC de Saint-Félicien en 2010 renouera, mercredi, l’instant d’une soirée, avec l’ambiance du Tournoi provincial pee-wee bantam de Saint-Félicien, qui en est à sa 40e édition. Samuel Girard y rencontrera les partisans alors qu’une séance d’autographes est prévue à compter de 19 h au Centre récréatif Marianne St-Gelais. Le défenseur assurera ensuite une mise au jeu officielle à 20 h.