Samuel Girard a été sacré champion canadien, dimanche. Charles Hamelin a terminé en deuxième place, suivi de Pascal Dion.

Samuel Girard champion canadien

Champion olympique du 1000 mètres, Samuel Girard a décroché l’or sur cette même distance, dimanche, pour ainsi confirmer son titre de champion canadien sur courte piste. L’athlète de Ferland-et-Boilleau visait la constance lors de ces championnats canadiens et il s’est parfaitement acquitté de sa mission. Dans chaque course, il s’est hissé dans le top-4, en récoltant quatre podiums sur une possibilité de six.

« Mon niveau de performance a été constant durant la fin de semaine, et c’est vraiment ça ce que je visais, a indiqué Girard après sa victoire. C’était super le fun. Les gars avaient une belle chimie et on travaillait tous ensemble pour être la meilleure équipe possible. On a vu ça sur la glace aujourd’hui. »

En entrevue téléphonique, la fierté de Ferland-et-Boilleau assure que la pression n’était pas aussi forte qu’on pourrait le penser. « Je voulais bien performer et être dans le top-2 pour m’assurer de patiner en Coupe du monde, mais je souhaitais continuer à bâtir sur ce qu’on avait appris au cours des quatre dernières années et durant l’été. Ç’a bien été. La constance était de mise, car chaque course avait son lot de difficultés et d’apprentissage, rappelle-t-il. Dans l’ensemble, je suis content parce que même si je n’ai pas toujours été en première place – j’ai raté deux podiums –, je suis quand même champion canadien justement parce que j’ai réussi à demeurer constant. »

Vétéran de quatre Jeux olympiques, Charles Hamelin (Sainte-Julie) a terminé en deuxième place. Exclu du podium lors de la première journée, il a conclu dans le top-3 lors de chacune des courses qui ont eu lieu samedi et dimanche. Pascal Dion (Montréal) a complété le podium final.

Chez les femmes, l’olympienne Jamie Macdonald (Fort St. James, Colombie-Britannique) a été couronnée. Alyson Charles (Montréal) a pris le deuxième rang, suivie de la triple médaillée des Championnats du monde juniors de la saison dernière, Courtney Sarault (Moncton, Nouveau-Brunswick).

Ces six patineurs représenteront le Canada en tant que membres du groupe de base de la saison 2018-19 en vue des différentes étapes de la Coupe du monde, ainsi qu’aux Championnats du monde. Ils y seront rejoints par cinq athlètes supplémentaires par genre.

Kasandra blessée
La malchance a de nouveau frappé l’olympienne Kasandra Bradette. Dès la finale de la première épreuve du 1500 mètres vendredi, la Félicinoise menait la course avec moins de deux tours à faire lorsqu’elle a été accrochée. « J’ai perdu de la vitesse, je me suis fait ramasser et je suis tombée. Une patineuse m’a passé par-dessus et j’ai fait une commotion », raconte-t-elle en entrevue téléphonique.

« J’ai encore des symptômes. Quand je suis au repos, ça va quand même bien. Si je fais un virage normal, ça va, mais quand je fais un changement de position, on dirait que le changement de pression fait augmenter mes symptômes. Je suis donc au repos jusqu’à ce que je n’aie plus de symptômes », soupire cette battante, qui a su surmonter bon nombre d’obstacles par le passé. Elle remplira donc une demande pour obtenir un laissez-passer afin d’être quand même en lice pour les étapes de la Coupe du monde.

Claudia Gagnon 6e
La Baieriveraine Claudia Gagnon peut aussi dire mission accomplie à l’issue de ce week-end éprouvant. Elle visait un top-8 pour avoir une chance d’être admise sur l’équipe qui ira en Coupe du monde. Mais la triple médaillée olympique Kim Boutin étant absente, et Kasandra Bradette et Camille De Serres-Rainville ayant été blessées, elle croise les doigts pour demeurer dans le top-8.

La Baieriveraine a fini 2e au premier 1500 m, 4e au second 1500 m et 2e au 1000 m.

« C’était une grosse fin de semaine où il fallait vraiment rester concentrée. J’ai vraiment été surprise de mon 1500 m, mais je suis très contente de mes résultats. Je ne m’attendais pas à finir aussi haut au 1500 m, avec une 2e et une 4e place. Au 500 m, ç’a été plus difficile. Ce n’est pas ma meilleure distance, mais j’ai réussi à aller chercher une 10e et une 12e place même si j’ai été pénalisée. Au 1000m , j’ai fini 8e samedi et 4e dimanche. Au final, c’est une très belle fin de semaine parce que toutes les courses étaient très relevées. Je suis contente d’avoir atteint mon objectif », a-t-elle résumé à l’autre bout du fil en espérant que les annonces officielles lui seront favorables.

La Félicinoise Catherine Mailloux a conclu au 19e rang.