La formation des Angels de Saint-Honoré a remporté les grands honneurs de la classe A, dimanche, dans le cadre du Tournoi provincial moustique de Jonquière. Ils ont vaincu les Blue Jays de Jonquière. Dans le B, ce sont les Red Sox de Laterrière qui ont été couronnés en l'emportant sur les Dodgers de Saint-Honoré.

Saint-Honoré s'impose dans le A

Les Angels de Saint-Honoré (A) et les Red Sox de Laterrière (B) ont respectivement été couronnés champions de la 36e édition du Tournoi provincial moustique de Jonquière.
Dans un premier temps, les Angels de Saint-Honoré ont pu savourer un premier titre en l'emportant 14-4 aux dépens des Blue Jays de Jonquière. Entraîneur des vainqueurs en compagnie de Jean-François Potvin, Billy Bilodeau était très fier de ses troupes qui ne l'ont pas eu facile. « C'est la première fois dans l'histoire de Saint-Honoré que l'on gagne le tournoi moustique. Selon moi et selon les organisateurs, nous avons eu le parcours le plus difficile du tournoi. Nous avons battu Mascouche qui n'avait subi qu'une défaite dans l'année et qui avait gagné d'autres tournois. »
Le tournoi a aussi été l'occasion de faire de belles découvertes. « Quand on s'est présentés en finale, on n'avait plus de lanceur. J'avais hypothéqué tous mes meilleurs joueurs et ce sont deux joueurs, Olivier Morissette et Vincent Tremblay, qu'on a découvert comme lanceurs. Il y a aussi Léa-Rose Desbiens (joueuse du match de la finale) qui a frappé un coup sûr opportun en demi-finale, ce qui nous a permis de passer en finale. Et ce soir, elle nous fait gagner en frappant un autre coup sûr (qui a créé l'écart de 10 points mettant fin au match). Elle a vraiment connu un gros tournoi. Je suis vraiment fier de tous mes joueurs. J'ai vraiment une bonne gang », a affirmé celui qui en est à sa première année à la barre de l'équipe moustique.
En finale du B, les Red Sox de Laterrière ont vaincu les Dodgers de Saint-Honoré par la marque de 6-4 pour mettre la main sur la bannière de champions. À noter que les formations des Blue Jays et des Dodgers sont chacune reparties avec la bannière de finalistes de leur division respective.
Bilan positif
Président de l'Organisation du baseball mineur de Jonquière (OBMJ), hôte du tournoi, Frédéric Truchon était très satisfait du déroulement du tournoi, qui effectuait un retour dans les événements provinciaux. « Des équipes de l'extérieur nous ont confirmé qu'elles seront de retour l'an prochain. C'est sûr que la température a été de notre côté. Concernant les améliorations à apporter l'an prochain, on devra probablement moins condenser le tournoi. On va le commencer le mardi ou le mercredi au lieu du jeudi. (Dans l'horaire actuel), il y a eu retard pas mal et s'il avait plu, ça aurait difficile », admet le président qui a remercié les bénévoles à leur poste malgré les fortes chaleurs de samedi.
Frédéric Truchon n'a pas été surpris de voir quatre équipes de la région faire les frais des finales A et B. « Ça ne me surprend pas parce que dernièrement, nous avons des équipes de la région qui sont allées faire des tournois à l'extérieur et il y a les (Mets) pee-wee A de Jonquière qui ont remporté le tournoi de Longueuil. Comme nous n'avons pas de moustiques AA dans la région, alors que les équipes de l'extérieur en ont. Donc, c'est sûr que notre moustique A est un peu plus fort, mais je pense aussi que c'est la preuve que le baseball est en santé dans la région. C'est super ! » a-t-il conclu.
Le caractère des Pink Jays
Seule équipe féminine à participer au Tournoi provincial moustique de Jonquière, la jeune formation des Pink Jays a démontré qu'elle avait du caractère. Évoluant dans le B, elles ont conclu le tournoi avec une fiche d'une victoire et deux défaites.
Dans un premier temps, elles ont signé une victoire de 17-16 en prolongation contre les Cardinals de Jonquière à l'issue d'un match marathon vendredi, pour ensuite concéder une victoire de 7-6 aux Marlins de Chicoutimi. Coentraîneur des Pink Jays en compagnie de Jean-Michel Tremblay, Alexandre Lebel a retenu les efforts importants déployés par ses troupes. « Elles ont fait du gros travail, elles se sont beaucoup améliorées et elles n'ont jamais abandonné. Ç'a été plus dur en début de saison, ce qui était normal parce que plusieurs n'avaient jamais joué au baseball. On a travaillé fort avec elles et au tournoi, on en a surpris plusieurs. Les entraîneurs et les parents sont très fiers d'elles. »
Rappelons que la formation des Pink Jays est composée de joueuses de 9 à 13 ans. L'équipe n'a pas d'autres tournois à son programme. Les filles vont poursuivre leurs matchs de la saison régulière avant d'entamer les séries.