Féru de défis, Carl Saint-Hilaire tentera de relever avec succès le premier marathon en raquette, samedi, à Boischatel.

Saint-Hilaire prêt pour le défi de 42,2 km

Le Chicoutimien Carl Saint-Hilaire est fin prêt pour relever le défi d'un premier marathon de raquette «Mammouth!» qui aura lieu samedi, à Boischatel.
Depuis le 1er décembre, ce passionné de défis sportifs court en moyenne 45 kilomètres par semaine, ce qui lui fait un total d'environ 600 km au compteur. «J'aimerais bien faire en dedans de cinq heures», avance l'athlète de 48 ans qui base ses prévisions sur son récent entraînement de 30 kilomètres au Norvégien. «Ma dernière sortie était de 30 kilomètre et je l'ai fait en trois heures 45 minutes. Je suis en affûtage.
«Mes plus grands défis se situent au niveau de l'alimentation et de la température, estime celui qui est légèrement ennuyé par un rhume. Quand j'ai fait mon 30 km au Norvégien, j'ai vu ce dont j'aurais besoin. Par exemple, j'ai manqué d'eau. L'hiver, tu ne sais pas que tu as chaud parce qu'il fait froid, mais ton corps se déshydrate quand même parce que tu lui demandes un effort. J'ai lu qu'une course en raquette demandait 25 % plus d'énergie qu'une course normale.»
Les changement de température sont aussi un élément à tenir compte. «Quand on va partir, il sera environ 7h du matin et il fera -19¿ C, tandis que vers 10h30-11h, il fera peut-être 12-13 degrés ¿ C. J'essaie de savoir où seront situés les ravitaillements pour prévoir les ravitaillements en eau et les changements de chandails.»