Saint-Félicien rendra hommage à ses deux olympiennes, Kasandra Bradette et Marianne St-Gelais (première et deuxième à partir de la gauche), samedi, dans le cadre d’une grande fête populaire.

Saint-Félicien fête ses olympiennes samedi

Peu de municipalités d’un peu plus de 10 000 habitants peuvent se targuer d’avoir eu deux athlètes olympiques en action aux mêmes Jeux. C’est pourtant le cas de Saint-Félicien, qui en profitera d’ailleurs pour rendre hommage à ses deux olympiennes, Marianne St-Gelais et Kasandra Bradette, samedi, dans le cadre d’une grande fête organisée près de la Polyvalente des Quatre-Vents.

Pour l’occasion, la population est invitée à participer aux différentes activités familiales en compagnie des deux olympiennes, et ce, à compter de 9 h. Parmi les rendez-vous au programme, il y aura la course colorée «Prisme ma couleur» à compter de 10 h. L’ambiance sera festive avec des structures gonflables, un gros canon à mousse, des maquillages pour enfants, de la musique et de l’animation, ainsi qu’une oeuvre collective. Dans ce dernier cas, les participants de la course des couleurs sont invités à laisser leur empreinte une fois la course terminée. « Comme chaque année, cette toile est ensuite exposée à la polyvalente. La symbolique, c’est que tout le monde est capable de le faire et que collectivement, on arrive à de grandes choses », explique Suzanne St-Laurent, directrice des activités sportives, culturelles, touristiques et communautaires de la municipalité. 

Hommage

Un hommage sera fait aux olympiennes à 11 h 30. Maire de Saint-Félicien, Luc Gibbons n’a pas voulu en dire davantage, se limitant à dire que les deux reines de la fête auront droit à des surprises. « L’objectif, c’est de profiter de la présence ces deux jeunes femmes qui ont fait toute leur vie la promotion des saines habitudes de vie. Ce sont des exemples pour nos jeunes et on voulait absolument que les jeunes les voient et les côtoient. Qu’ils prennent conscience que c’est possible, même si t’es à Saint-Félicien, d’avoir un rêve », explique M. Gibbons.

« Je veux inviter toute la population à se joindre à la fête, beau temps mauvais temps. Mais il va faire beau ! J’ai un comité température très efficace ! », a conclu M. Gibbons en riant.

En plus de prendre part aux activités, Marianne et Kasandra pourront sans doute se rappeler de bons moments avec leurs entraîneurs de la première heure et leurs amis du secondaire de l’école des Quatre-Vents.