Repêché par Toronto, le gardien des Saguenéens de Chicoutimi, Zachary Bouthillier, a retenu l’attention en signant une victoire lors de la confrontation des recrues entre les Maple Leafs et le Canadien de Montréal. Il rentre au bercail avec un précieux bagage d’expérience.

Zachary Bouthillier rentre au bercail

Retranché dimanche du camp des Maple Leafs de Toronto, le gardien Zachary Bouthillier rentre au bercail avec le sentiment d’avoir acquis un précieux bagage d’expérience qu’il compte mettre à profit devant le filet des Saguenéens de Chicoutimi cette saison.

« Ç’a été une super belle expérience, très enrichissante. Je reviens avec plein de trucs dans mes bagages. Les entraîneurs des gardiens de but étaient vraiment sur la coche, comme on dit. Même chose pour les entraîneurs des préparations hors glace, des pratiques et des parties. C’était vraiment très professionnel ! », a-t-il commenté lorsque joint lundi soir.

L’athlète de 18 ans (bientôt 19) a retenu l’attention le 9 septembre dernier, en contribuant à la victoire de 4-2 des Leafs face aux espoirs du Canadien dans le cadre de la Confrontation des recrues. S’en est-il fait beaucoup parler ? « Les gens au Québec qui me connaissent m’en ont parlé, mais (pour moi), c’était une partie comme une autre, explique-t-il avec calme. C’est sûr que ç’a très bien été. Je n’étais pas stressé et je pense que j’ai réussi à bien contrôler toutes les distractions qu’il y avait autour de moi pour cette partie. C’est certain que je suis vraiment content du résultat de la partie, mais je n’ai fait que mon travail. »

A-t-il été surpris par la vitesse du jeu ? « Dès les deux premières minutes du match contre le Canadien, j’ai vu que c’était du bon calibre. C’était de bons joueurs. Il y avait des joueurs de la Ligue américaine et des joueurs plus âgés. C’est sûr que c’est beaucoup plus rapide, mais après avoir reçu un ou deux tirs, j’ai constaté que j’étais capable de suivre le jeu. Il fallait juste que je pousse un peu plus fort. »

Retranché en compagnie de sept autres recrues, le choix de septième ronde de Toronto au dernier repêchage n’a pas été surpris de pouvoir poursuivre l’aventure jusqu’à en fin de semaine. « Je n’étais pas là pour me tailler un poste, mais pour prendre de l’expérience et je suis vraiment content de l’avoir vécu. J’ai ramené plein de bonnes choses ! »

Le longiligne cerbère est prêt à reprendre le collier de l’entraînement dès mardi. D’ailleurs, il était déjà de retour à Saguenay, dimanche soir, puisqu’il a été retourné à son club junior majeur par avion.

Autres joueurs
D’autres joueurs des Saguenéens ne sont toujours pas de retour de leur camp respectif. Lundi, le nom de Justin Ducharme apparaissait dans le groupe B des alignements des Ducks d’Anaheim. Jérémy Groleau semble lui aussi poursuivre son aventure avec les Devils du New Jersey, tout comme Vladimir Kotkov avec les Sharks de San Jose.

Quant aux joueurs natifs de la région, mentionnons que les Oilers d’Edmonton ont eux aussi réduit leurs effectifs dimanche. Choix de deuxième ronde d’Edmonton au repêchage 2018 (62e au total), le gardien Olivier Rodrigue fait partie des trois joueurs retournés à leur équipe junior, dans son cas les Voltigeurs de Drummondville. Sur Twitter, l’athlète de 18 ans a remercié le club pour l’excellent camp vécu.

Un autre gardien natif de la région, Samuel Harvey d’Alma, a été retranché dimanche du camp du Canadien de Montréal. Le cerbère de 20 ans sera de retour avec les Huskies de Rouyn-Noranda pour une cinquième saison. Même s’il n’avait pas été repêché par un club de la LNH, le cerbère jeannois avait bon espoir de se distinguer au camp des recrues du Canadien, lui qui avait connu une remarquable saison 2017-18.