L’Almatois Samuel Harvey a fait face à 26 lancers. Sur la séquence, Zachary Lavigne est entré en collision avec le gardien des Huskies.

Zachary Bouthillier encouragé

Zachary Bouthillier n’a pas goûté à la victoire face aux Huskies, mais sa performance a de quoi lui donner confiance pour le reste de la saison.

Le gardien de but des Saguenéens a fait face à 37 lancers, dont plusieurs n’étaient pas commodes. Après un début de saison plus ardu, le choix des Maple Leafs de Toronto est maintenant prêt à regarder plus loin.

« C’est un gros pas en avant, a réagi Zachary Bouthillier. J’ai été plus calme devant le filet et plus en contrôle. Ce sont de petites erreurs qui nous ont coûté cher, mais je pense que j’ai fait de bons arrêts qui nous ont gardés dans le match. Je suis content de ma performance. »

À sa troisième année dans la LHJMQ, Zachary Bouthillier a vu neiger. Un lent départ ne signifie pas une saison de misère et il en est conscient. Il avait vécu sensiblement la même chose l’an dernier, avant d’être fumant en deuxième moitié de saison. « Je suis content que ça arrive maintenant et que je sois en mesure de repartir à zéro », a-t-il affirmé, tout en donnant le crédit à ses coéquipiers pour la remontée en troisième période.

« On a vraiment fait preuve de caractère ; ça fait partie de l’identité de notre équipe. Ce n’est pas la dernière fois que ça va arriver. »

Farmer se rend utile

Relégué au quatrième trio après avoir amorcé la rencontre sur une combinaison offensive, Christophe Farmer a réussi à faire sentir sa présence au dernier tiers. C’est lui qui a mis le feu aux poudres en enfilant le premier but des siens, en plus de se faire complice sur le but de Morgan Nauss.

« Quand l’entraîneur te met sur le quatrième trio, il faut essayer d’élever son niveau de jeu et d’en donner plus, a soulevé Farmer. C’est ce que j’ai fait et notre trio a réussi à marquer un gros but. Produire offensivement, ça enlève un peu de stress et ç’a fait du bien. Je suis un joueur offensif et la confiance vient quand la production offensive et les chances sont là. »