Contrairement à leur performance de samedi contre Québec, les Saguenéens de Chicoutimi devront jouer à avec beaucoup plus d’intensité et de désir de vaincre s’ils veulent espérer l’emporter contre Gatineau, mardi, au Centre Georges-Vézina.

Yanick Jean veut plus d’intensité 

« On a besoin d’être prêts et allumés! »

Même s’il est affecté par une vilaine grippe qui l’a empêché d’être derrière le banc des siens samedi dernier contre Québec, Yanick Jean s’attend à une tout autre attitude de ses troupes mardi, avec la visite des Olympiques de Gatineau au Centre Georges-Vézina. En effet, l’entraîneur-chef des Saguenéens de Chicoutimi n’a pas du tout apprécié la tenue de ses protégés à la maison, vendredi dernier, en fin de match contre Val-d’Or, et samedi, contre Québec.

« C’est sûr que je n’ai pas aimé notre fin de semaine. D’une part, en raison de notre indiscipline contre Val-d’Or, et de l’autre pour notre manque d’engagement lors du match contre Québec. Il faut remédier à cela », souligne le pilote des Bleus en entrevue téléphonique.

« Quinze lancers contre Québec, c’est inacceptable. En fait, la performance dans l’ensemble est inacceptable. Comme je le dis souvent, ce n’est pas le résultat qui compte, mais la façon. Même si j’ai écouté (le match) seulement à la télé, j’ai trouvé le club amorphe », fait valoir Yanick Jean, qui s’attend à ce que ses troupes rebondissent avec vigueur mardi.

Car même si Gatineau est en queue de peloton, ce serait une erreur de les prendre à la légère. « De la manière dont Gatineau joue depuis Noël, je ne suis pas sûr que c’est une équipe de bas de classement. On joue deux fois contre eux cette semaine (mardi et dimanche) et on a besoin d’être prêts. C’est un club qui marque, c’est un club qui travaille et c’est un club qui est transformé depuis la période des Fêtes, fait-il valoir. On a besoin d’être prêts et allumés! » De fait, Gatineau s’est incliné 7-6 contre Sherbrooke vendredi, en prolongation, mais a vaincu Shawinigan en 7-6 en prolongation dimanche. Les Sags risquent donc de se frotter à des adversaires coriaces.

Fin de la récréation

D’autre part, malgré leur talent, l’offensive des Saguenéens laisse à désirer ces derniers temps. « Je n’ai pas aimé notre performance offensivement, dont la troisième période contre Val-d’Or. On avait été extrêmement bons pendant les deux premières périodes, mais pas lors de la troisième contre Val-d’Or et les trois périodes contre Québec. Il faut cesser de jouer sur les talons et jouer la pédale au plancher. Ce qui n’a pas été le cas contre Québec », énonce le pilote des Sags.

Avec le retour au jeu imminent de blessés, Yanick Jean risque de sonner la fin de la récréation. Et certains joueurs qui semblent se complaire avec le temps de glace qui leur est alloué risquent d’écoper.

« Peut-être qu’il y en a qui se complaisent, mais tranquillement, on va commencer à parler du retour des blessés. Dans une semaine, on va peut-être être en mesure d’annoncer le retour de certains joueurs. À ce moment-là, on sera peut-être capable de recréer une compétition à l’interne et ce sera plus difficile pour les temps de glace. »

Parlant des blessés, le défenseur Patrick Kyte verra un spécialiste vers la fin de la semaine pour faire le point sur sa guérison d’une fracture à la main subie le 2 février, lors du match contre Sherbrooke. Il en saura davantage sur la date de son retour au jeu. L’attaquant Samuel Houde (fracture au poignet) devrait recommencer à pratiquer avec l’équipe, « peut-être vers la fin de la semaine, sinon en début de semaine », a indiqué Yanick Jean. Dans le cas du robuste Xavier Labrecque qui a subi une entorse à une cheville le 5 février contre Shawinigan, il ne fait que patiner avec précaution, sans équipement et n’est pas près d’un retour. Quant à Hendrix Lapierre (commotion), il va mieux et est capable d’en faire de plus en plus, mais il n’y a toujours aucune date de retour au jeu.

Dure semaine

Les matchs sur semaine ne sont certainement pas l’idéal, même si les joueurs sont habitués à jongler avec la conciliation des études et de leurs sports. Mais la présente semaine s’annonce difficile, avec deux matchs en semaine à la maison, soit Gatineau mardi et Moncton jeudi, et deux autres sur la route, à Blainville-Boisbriand samedi et Gatineau dimanche. À cela s’ajoute le fait que certains joueurs se retrouvent avec des travaux à remettre à quelques jours de la semaine de relâche.

Les entraîneurs doivent composer avec tout cela. D’ailleurs, les lundis étant habituellement consacrés aux études, l’entraîneur-chef Yanick Jean a limité la séance sur glace à 25 minutes en matinée, lundi, et va tenir un autre entraînement matinal mardi matin afin de préparer le mieux possible les joueurs malgré ces contraintes d’horaire. « On ne fait pas tout ce qu’on veut. Il faut utiliser à bon escient le temps qu’on a les joueurs avec nous. »

+

POINTES DE PLUMES

• La façon cavalière dont la direction des Foreurs de Val-d’Or a congédié son entraîneur-chef Pascal Rhéaume, lundi, n’est pas sans rappeler le triste cas de l’ancien entraîneur-chef des Saguenéens, Patrice Bosch, survenu le 28 novembre 2014 pendant un match contre l’Océanic à Rimouski. Dans les deux cas, ça reste un manque de classe. Pascal Rhéaume a appris lundi matin, sur les médias sociaux, qu’il avait été congédié par le directeur général Pascal Daoust. Dans le cas de Pat Bosch, le journaliste de RDS, Stéphane Leroux, avait eu vent de la décision des dirigeants des Sags de congédier l’entraîneur-chef et le DG de l’époque, Marc Fortier, et il avait lancé la nouvelle sur Twitter. L’information avait circulé rapidement sur les cellulaires et les joueurs, qui y avaient accès, ont donc eux aussi appris avec stupéfaction le congédiement de leur coach entre les deux dernières périodes... 

• Les rumeurs veulent que l’ancien entraîneur-chef des Cataractes de Shawinigan, Daniel Renaud, serait le successeur de Rhéaume. Sur le site des Foreurs, on confirme le congédiement de Rhéaume, en précisant qu’aucun commentaire ne sera émis d’ici la conférence de presse prévue pour mardi, 11h, à la salle VIP du Centre Air Creebec...