Cette photo date du 23 août dernier, mais elle résume bien l’état d’esprit qui règne chez les Saguenéens depuis le début de la semaine. Les joueurs ont travaillé fort et Yanick Jean a été intense.

Yanick Jean serre la vis

Les joueurs des Saguenéens ont sorti les pioches et les bottes de travail, au cours des derniers jours. Au sens figuré, bien sûr, mais il n’en demeure pas moins qu’ils ont trimé dur sur la patinoire du Centre Georges-Vézina, en vue de la visite des Remparts de Québec, jeudi soir.

« Les entraînements de mardi et mercredi ont été extrêmement durs », a confirmé Yanick Jean, à la suite de celui de mercredi. Ce serrage de vis survient après deux rencontres couci-couça, en fin de semaine dernière, à Sherbrooke et Shawinigan. Après une victoire vendredi soir en Estrie, attribuable en partie au gardien Alexis Shank, les Bleus se sont brûlés le lendemain en Mauricie, malgré une nette domination en troisième période.

« Certains n’étaient pas nécessairement habitués de pratiquer de cette manière, mais depuis mardi, ça va être tous les jours comme ça, a ajouté Yanick Jean. Le message a été passé. Est-ce qu’il a été reçu et compris ? On va voir. »

Jean et le personnel d’entraîneurs s’étaient donné un mois pour implanter le système de jeu et les habitudes de travail. Après 10 matchs et une dernière performance en demi-teinte, « on était rendus là », a soutenu l’entraîneur en chef.

« On a fait certaines mises au point, par rapport à notre éthique et à notre manière de se comporter dans certaines situations. Le travail, ça ne survient pas seulement quand l’entraîneur n’est pas content. C’est une manière d’être. »

Le message véhiculé depuis le début de la semaine ne s’adressait pas à tous les joueurs, a précisé Yanick Jean.

« Quand tu regardes les vétérans qui sont ici depuis le début de leur carrière, ils n’ont absolument rien à se reprocher, a-t-il fait remarquer. Le leadership est positif et ces joueurs montrent l’exemple. Par contre, il y a en d’autres pour qui le travail n’est pas un état d’être, qui ne sont pas habitués. Ils le font de temps à autre, mais de temps à autre, quand tu joues pour les Saguenéens de Chicoutimi, ce n’est pas assez. Tout le monde a été avisé et mis en garde, on va maintenant être rendus à l’étape de donner des sanctions. Si des joueurs travaillent moins jeudi, ils vont définitivement jouer moins. »

Le retour de Roy

Ce premier duel entre les deux rivaux de la route 175 cette saison marquera le retour de Patrick Roy au Royaume. Inutile de rappeler que le quadruple champion de la coupe Stanley a animé la rivalité entre les Sags et les Remparts au milieu des années 2000, en compagnie de Richard Martel, alors coach des Bleus. Pour Yanick Jean, l’animosité n’atteindra plus jamais les mêmes limites qu’il y a 10 ans. Ce qui n’est pas nécessairement une mauvaise chose.

« Québec, on ne les aime pas, et ça reste une rivalité, mais au-delà de ça, il faut se concentrer sur notre travail, surtout à ce temps-ci de la saison, a mentionné Jean sur un ton calme. La ligue a beaucoup évolué, au fil des ans. Les rivalités sont différentes de ce qu’elles étaient. Ça ne veut pas dire qu’il n’y en a plus, mais elles sont différentes. »

Alexis Shank, qui affiche les meilleures statistiques de la Ligue de hockey junior majeur du Québec en termes de moyenne de buts alloués et de taux d’efficacité d’arrêt, va être le gardien de but partant pour les Saguenéens. Il sera confronté à Anthony Morrone.

+

UNE LONGUE ABSENCE POUR DESGAGNÉS ET LAPALME

Les Saguenéens devront se débrouiller sans les services des vétérans Mathieu Desgagnés et Vincent Lapalme pour les deux prochains mois.

Desgagnés est sur la touche en raison de côtes fracturées, tandis que Lapalme est au repos pour une période de six à huit semaines, ennuyé par une blessure à une épaule. Xavier Labrecque, choix de cinquième ronde des Chicoutimiens en juin dernier et actif avec l’Everest de la Côte-Sud dans le junior AAA depuis le début de la saison, a été rappelé en vue du duel face aux Remparts. Il a récolté 10 buts et deux passes en huit matchs dans le junior AAA, mais n’a toujours pas noirci la feuille de pointage en trois matchs avec les Saguenéens à titre de joueur affilié.

La malchance s’acharne sur Mathieu Desgagnés pour une deuxième année de suite. La saison dernière, l’attaquant avait raté les 15 premiers matchs en saison régulière après avoir subi une blessure à un genou. Après un bref retour au début du mois de novembre, où il a joué quatre parties, il s’est absenté les 10 suivantes.

Desgagnés a finalement disputé 42 des 68 matchs en 2017-2018, récoltant 15 points, dont huit buts.

Christophe Farmer est lui aussi sur les lignes de côtés. La recrue n’a pas participé à la séance d’entraînement de mercredi. Les détails de sa blessure n’ont pas été dévoilés, mais des examens vont permettre d’en apprendre davantage sur la gravité du mal.

Le défenseur Gabriel Villeneuve a également regardé ses coéquipiers en bermudas et t-shirt, assis dans les estrades, à cause d’un malaise subi à l’entraînement mardi. Il devrait toutefois être à son poste mercredi, lors de la visite de son ancienne équipe, les Remparts de Québec.

Finalement, Louis Crevier est prêt à jouer. Le longiligne arrière n’a toujours pas disputé de match dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, après avoir soigné une blessure à l’épaule. Yanick Jean n’a pas confirmé si Crevier allait être envoyé dans la mêlée, jeudi soir.

C’est la deuxième blessure importante pour Mathieu Desgagnés en autant de saisons.

+

POINTES DE PLUME

• Aucun joueur des Saguenéens ne figure sur l’équipe d’étoiles de la LHJMQ pour la série Canada-Russie, les 13 et 15 novembre, à Sherbrooke et Drummondville. Yanick Jean aurait cru que Samuel Houde allait être sélectionné pour ces deux rencontres, sans toutefois en faire un plat. Valdislav Kotkov et Artemi Kniazev pourraient être appelés à représenter la Russie lors de la tournée au Québec. La série Canada-Russie sert d’évaluation pour les dirigeants d’Équipe Canada en vue du Championnat mondial de hockey junior présentée pendant la période des Fêtes...

• Le Saguenay sera représenté par Rafaël Harvey-Pinard (Arvida) et Olivier Rodrigue (Chicoutimi) à la série Canada-Russie. Capitaine des Huskies, Harvey-Pinard a récolté 14 points depuis le début de la saison. Les statistiques d’Olivier Rodrigue sont moins reluisantes avec les Voltigeurs de Drummondville. Il a remporté cinq de ses neufs départs, mais son taux d’efficacité de ,879 est loin d’être à la hauteur de son talent...

• Comme prévu, les spectateurs qui se rendront au Centre Georges-Vézina jeudi pourront découvrir le troisième uniforme des Sags, dévoilé mardi. Il a également été possible d’apprendre que le chandail gris sera utilisé le dimanche 4 novembre, contre les Sea Dogs de Saint-Jean, ainsi que le samedi 16 février, lors de la visite du Titan d’Acadie-Bathurst. Les six autres dates seront dévoilées en temps et lieu...