Raphaël Lavoie, avec deux buts et une passe, a mérité la deuxième étoile du match, dimanche, dans la victoire des Saguenéens, 4-1, contre les Olympiques à Gatineau.

Voyage parfait pour les Saguenéens [VIDÉO]

Malgré des effectifs limités, les Saguenéens ont été parfaits sur la route, samedi et dimanche. Après l’avoir emporté 4-1 samedi contre l’Armada de Blainville-Boisbriand, ils ont remis ça dimanche, au centre Robert-Guertin de Gatineau, où ils ont aussi eu le meilleur 4-1, sur les Olympiques, devant 2211 spectateurs.

Yanick Jean n’avait que de bons mots à l’égard de ses protégés, non seulement pour leur prestation, mais aussi pour leur façon de gérer les matchs malgré les blessures qui affectent l’équipe.

« On avait besoin de jouer un match mature. On avait seulement 16 patineurs dans l’alignement. Il fallait faire les choses simples et on ne s’est pas cassé la tête. Je suis vraiment content de notre leadership, de la manière dont les joueurs ont encore géré ce match », a commenté l’entraîneur-chef au téléphone.

Le pilote des Sags était aussi heureux pour le gardien Anthony Pagliarulo, qui a renoué avec la victoire. « Il avait eu quelques difficultés dernièrement et il a joué un bon match. Il a fait quelques bons arrêts à 1-0 et à 2-0, et c’était agréable de le voir avoir du succès », ajoute Yanick Jean.

Anthony Pagliarulo a connu un bon départ devant le filet des Saguenéens.

Il a également souligné la prestation de Raphaël Lavoie (2 buts et 1 passe) et de ses leaders Raphaël Harvey-Pinard et Félix Bibeau. « Lavoie a connu un gros match avec plusieurs chances de marquer. Il était partout et il a travaillé fort sans la rondelle. Quant à Harvey-Pinard et Bibeau, ils ont continué d’être ce qu’ils sont soir après soir. Notre défensive, avec Crevier, Boudrias, Kniazev, Villeneuve et Pellerin, a été vraiment bonne », a-t-il fait valoir.

De fait, les troupes de Yanick Jean ont quasi muselé l’attaque des Gatinois, en ne leur laissant que huit lancers dangereux sur les 20 dirigés vers Pagliarulo. Ce dernier n’a cédé qu’une seule fois presque à mi-chemin de la troisième, face au meilleur marqueur des Olympiques, Kieran Craig, qui l’a battu de vitesse d’un tir du revers, à la faveur d’un jeu de puissance. Le reste de la rencontre a été à l’avantage des Bleus, qui ont quand même été frustrés de quelques buts par le cerbère Tommy DaSilva, lequel a fait face à un total de... 50 lancers!

Les Saguenéens ont imposé leur rythme en première période en décochant 18 tirs vers DaSilva, alors que Pagliaruloen recevait 10. Il aura toutefois fallu attendre en toute fin du premier vingt, avec 30 secondes à écouler, pour voir Thomas Belgarde marquer de l’enclave, sur le retour d’un tir de la ligne bleue d’Artemi Kniazev.

En deuxième, les troupes de Yanick Jean ont continué de mettre de la pression sur leurs hôtes (14-5 dans les tirs au but) et ç’a fini par payer avec un peu plus de trois minutes à écouler au tableau. Christophe Farmer a d’abord décoché un tir qui a touché un poteau et les Sags ont continué de bourdonner autour du filet de Gatineau, si bien qu’un tir dévié par Raphaël Lavoie, sur une passe de Farmer, s’est frayé un chemin derrière DaSilva pour doubler l’avance des siens. Après 40 minutes de jeu, les Bleus avaient lancé deux fois plus souvent au filet (32-15) que les Gatinois et ces derniers n’ont pas été en mesure de capitaliser sur deux supériorités numériques.

La troisième aura permis aux Olympiques d’éviter le blanchissage grâce au but de Craig, ce qui a ranimé la foule. Mais la réplique des visiteurs n’a pas tardé. Raphaël Lavoie a décoché un boulet de canon pour enfiler son deuxième du match avec la complicité de Félix Bibeau et de Karl Boudrias. Avec 1min15 à faire, Félix-Antoine Marcotty est venu bien près de marquer dans un filet désert, mais Vincent Martineau lui a asséné un coup de bâton alors qu’il décochait son tir. La rondelle a frappé le poteau et Martineau a été puni. Trente-cinq secondes plus tard, son coéquipier Jérémy Rainville a été chassé pour offrir un 5 contre 3 aux Sags jusqu’en fin de match. Ces derniers ont planté un dernier clou au cercueil avec trois secondes à faire, par l’entremise de Bibeau, sur des passes de Lavoie et Boudrias.

Les Saguenéens ont célébré à quatre reprises, dimanche, à Gatineau.

Le gardien Tommy DaSilva a mérité la première étoile, tandis que Raphaël Lavoie a obtenu la deuxième et Pagliarulo, la troisième.

Le repos sera de courte durée pour les Saguenéens qui croiseront à nouveau le fer contre l’Armada de Blainville-Boisbriand mercredi, à 19h30, au centre Georges-Vézina.

+

POINTES DE PLUME

• Le gardien Anthony Pagliarulo présente maintenant une fiche de trois gains et autant de revers en huit rencontres dans l’uniforme des Sags...

• La liste des blessés ne s’allège pas chez les Saguenéens. Outre Hendrix Lapierre, Samuel Houde, Patrick Kyte et Hugo Savinsky, on retrouve également Dawson Mercer et Justin Ducharme, blessés jeudi. Samedi, contre Blainville-Boisbriand, les Sags ont aussi perdu les services de Félix-Antoine Drolet (haut du corps), tandis que Xavier Labrecque, qui était de l’alignement samedi, a été blessé au bas du corps. Ces deux derniers seront examinés au retour pour avoir une idée plus précise de la durée de leur absence...

• Même si ça n’affecte pas vraiment sa contribution offensive, Félix Bibeau est aux prises avec l’influenza. Toutefois, il allait mieux dimanche que samedi... 

• Le joueur de centre Tristan Fortin (qui évolue dans le junior AAA ; Côte-du-Sud Everest) a été appelé en renfort. Il compte maintenant sept matchs avec les Sags, mais toujours pas de point...

• Il y a au moins une bonne nouvelle : peut-être que Samuel Houde effectuera un retour au jeu pour le match de mercredi, mais rien n’est officiel pour l’instant...

• À défaut de pouvoir jouer, Hugo Savinsky a pris de l’expérience derrière le banc, à titre d’adjoint pour les matchs de samedi et dimanche...

• Tant les Sags que les Olympiques ont eu une semaine chargée. Les Bleus ont disputé des matchs contre Gatineau et Moncton à la maison, mardi et jeudi, pour ensuite en disputer deux autres sur la route, soit contre Blainville-Boisbriand samedi (gain de 4-1) et contre Gatineau dimanche, pour une fiche de trois victoires et un revers (contre Moncton). Pour leur part, les Olympiques ont disputé quatre matchs qu’ils ont tous perdus, soit à Chicoutimi mardi, à Baie-Comeau mercredi, et à Drummondville vendredi, après avoir été ralentis par la tempête en voyage jeudi et finalement celui à la maison dimanche...

• Devant le nombre de blessés, la semaine de relâche ne se traduira pas par plus d’entraînement.