Vladislav Kotkov a subi une fracture à un doigt, dimanche dernier, et ratera quelques semaines d’action.

Vladislav Kotkov ratera quelques semaines

Les Saguenéens auront pu compter sur un alignement complet en attaque pour seulement deux matchs. Victime d’une fracture du doigt dimanche dernier dans la victoire contre les Cataractes de Shawinigan, le Russe Vladislav Kotkov sera à l’écart du jeu pour quelques rencontres, dont celle de jeudi soir face au Drakkar, à Baie-Comeau.

Confirmant le diagnostic mercredi matin, l’entraîneur-chef Yanick Jean s’attend à une absence d’environ trois semaines pour l’attaquant qui a cumulé 17 points, dont 9 buts en 15 rencontres, depuis son retour du camp d’entraînement des Sharks de San Jose.

« Il ne faut pas que ça nous affecte », plaide le pilote des Bleus, qui pourra toutefois compter sur le retour au jeu du défenseur Félix-Antoine Drolet, absent depuis le 27 octobre en raison d’une blessure au haut du corps. Kotkov est donc le seul joueur de l’équipe présentement sur la liste des blessés.

« On l’a fait avant. Quand il nous en manque, il y en a d’autres qui prennent la relève », de souligner Yanick Jean, qui a dû faire face à de nombreuses absences dans la première partie de la saison régulière, ce qui n’a pas trop affecté le rendement de l’équipe de 13-4-2, bon pour le deuxième rang dans la conférence Est.

Avantage numérique

Si la profondeur de l’équipe en attaque devrait permettre sans trop de problèmes de compenser pour l’absence de Vladislav Kotkov, c’est une autre affaire pour l’avantage numérique. L’attaquant format géant est effectivement utilisé au sein de la première unité, avec laquelle il obtenait bon nombre de lancers en étant positionné à l’embouchure du filet adverse.

« Notre avantage numérique était assez stable, depuis quelque temps, et il était mieux également », convient l’entraîneur-chef des Sags.

« On ne choisit jamais nos moments. Ce n’est pas l’idéal, mais ce n’est pas grave. Les entraîneurs, c’est notre travail d’essayer de changer les choses pour que ça continue de marcher », de philosopher Yanick Jean, qui se montre satisfait du rendement de l’attaque massive malgré peu d’occasions lors des derniers matchs.

Au cours de leurs six derniers matchs, les Chicoutimiens ont marqué cinq fois en seulement 13 occasions, leur meilleure séquence depuis le début de saison. Leur rendement est ainsi passé de 9,5 % à 15,8 % en un peu plus de deux semaines pour permettre aux Sags de quitter le dernier rang de la LHJMQ à ce chapitre, eux qui se retrouvent maintenant au 16e échelon.

« On fait beaucoup mieux les choses. On amène des rondelles au filet. On se casse moins la tête à chercher le jeu parfait. On fait moins dans la dentelle », d’observer Yanick Jean, espérant que ses troupiers continueront de cette manière malgré l’absence de Vladislav Kotkov.

+

POINTES DE PLUME

• Avec une défaite, la semaine dernière, face aux Tigres de Victoriaville, les Saguenéens ont perdu deux rangs au classement hebdomadaire de la Ligue canadienne de hockey pour se retrouver en huitième position. Le Phœnix de Sherbrooke, qui a laissé filer seulement trois points en 20 rencontres depuis le début de la saison, trône toujours au sommet du top-10 établi par un regroupement de recruteurs de la Ligue nationale de hockey. Les Sherbrookois ont rendez-vous avec les Sags, samedi, au centre Georges-Vézina. Les Wildcats de Moncton, qui ont remporté neuf de leurs dix derniers matchs, ont poursuivi leur hausse pour atteindre la troisième place, étant devancés par le Phoenix et les Generals d’Oshawa de la Ligue de l’Ontario. 

• L’attaquant du Phœnix Alex-Olivier Voyer, dont le père Luc est originaire de Jonquière, se retrouve quant à lui sur l’équipe de la semaine dans la Ligue canadienne de hockey après avoir été nommé joueur de la semaine dans la LHJMQ grâce à une récolte de sept points en deux matchs. Depuis le début de saison, l’attaquant de 20 ans montre une récolte de 34 points en 20 rencontres et surtout un différentiel de +24. Son coéquipier Samuel Poulin, qui a également amassé sept points, a aussi été nommé. 

• Le Drakkar de Baie-Comeau traverse une excellente séquence, ayant amassé 13 points à ses huit derniers matchs, le plus haut total dans la LHJMQ depuis le 21 octobre, à égalité avec le Phœnix qui l’a fait en sept rencontres. Les Sags ont amassé 11 points en sept rencontres au cours de cette période, ce qui place les Chicoutimiens au quatrième rang. 

• Charles Hudon a connu sa soirée la plus productive de la saison dans la Ligue américaine de hockey mercredi soir, marquant trois buts dans un revers du Rocket de Laval 5-4 devant les Senators de Belleville. L’attaquant originaire d’Alma a touché la cible en première période, puis deux fois en troisième période, dont le but égalisateur avec un peu plus d’une minute au cadran. Hudon occupe le deuxième rang des marqueurs du Rocket avec dix points en 16 matchs.