Vladislav Kotkov, à gauche, et Artemi Kniazev ont totalisé cinq points. Les deux Russes ont parti le bal en deuxième en comptant deux buts rapides.

Victoire des unités spéciales

Une poussée de trois buts en deuxième période a conduit les Saguenéens à une première victoire en quatre matchs, au compte de 5-2 face aux Olympiques de Gatineau, jeudi soir, devant 2022 spectateurs au Centre Georges-Vézina, dans un match où les unités spéciales ont joué un grand rôle.

En plus de produire trois buts sur l’attaque massive, les Chicoutimiens ont cédé une seule fois sur neuf avantages numériques des Olympiques. La bataille des unités spéciales a sans contredit été remportée par les Saguenéens, mais Yanick Jean se serait passé de ce petit jeu à risque.

« Je pense qu’on voulait bien faire, on est sorti fort et on a travaillé, a d’abord commenté l’entraîneur-chef des Sags. Je n’ai rien à dire là-dessus, mais le point négatif, c’est notre indiscipline. Il faut faire la différence entre s’impliquer et prendre des pénalités. On voulait plus d’implication et être meilleurs dans nos batailles à un contre un, mais il faut le faire de la bonne façon. En quelques occasions, on n’a pas été intelligent (smart). Avec un alignement décimé, il faut être brillant. Il faut trouver des manières de se simplifier la vie. Je calcule qu’on s’est compliqué la vie. »

Jean a cité en exemple la bagarre de Ryan Smith avec moins de trois minutes à faire dans le match. Comble de malheur, il s’est blessé sur la séquence. Sa présence dans l’alignement lors du prochain match serait étonnante.

Jesse Sutton a aussi perdu patience en fin de deuxième. Il a semblé darder un joueur des Olympiques, ce qui lui a valu une pénalité majeure de cinq minutes et une extrême inconduite.

Les Russes s’illustrent

Avec une égalité de 1-1 pour amorcer la deuxième période, les Sags ont enfilé deux buts en 27 secondes en début d’engagement, gracieuseté de la filière russe. Vladislav Kotkov a dégainé sur réception pour battre Creed Jones au-dessus de l’épaule, puis Artemi Kniazev a doublé l’avance des siens sur un jeu un peu bizarre.

Le défenseur a touché la rondelle avec son corps, sur une tentative de passe de Samuel Houde. Les officiels ont refusé le but au départ, mais la décision a été renversée par la suite.

Justin Ducharme a fait 4-1 Sags sur un but tout aussi étrange, alors que la rondelle a rebondi dans le filet après avoir dévié sur un joueur des Olympiques.

En troisième, Darien Kielb a redonné un peu d’espoir aux visiteurs en début de période avec un but réussi en supériorité numérique. Les Saguenéens ont toutefois cloué le cercueil des Olympiques avec un tic-tac-toe amorcé par Artemi Kniazev et Vladislav Kotkov, puis complété par Zachary Lavigne.

Kniazev a terminé la rencontre avec trois points.

« À cinq contre cinq, on a pu jouer à quatre trios et ça nous a permis d’utiliser notre vitesse, a résumé Yanick Jean. Notre transition a été bonne, on a eu du temps de possession en zone adverse et on a été plus incisifs au filet. Ce sont des choses sur lesquelles on a travaillé à l’entraînement. Honnêtement, je donne une très bonne note, à part la discipline. »

La première période ne passera pas à l’histoire, mais elle aura permis à Tristan Pelletier d’inscrire son premier but en carrière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. La recrue des Sags a fait dévier le tir de Christophe Farmer, à la suite d’un bel échange amorcé par Jérémy Diotte.

Les Olympiques ont profité d’une bévue en défensive pour créer l’égalité, quand Charles-Antoine Roy a récupéré une rondelle dans l’enclave avant de la glisser entre les jambières d’Alexis Shank.

Pour le reste, le portier des Sags a réalisé quelques bons arrêts à des moments opportuns, en route vers sa sixième victoire de la saison.

Chicoutimi reprend le boulot vendredi après-midi, en vue du match de samedi après-midi, à domicile, face à l’Armada de Blainville-Boisbriand.

+

TRISTAN PELLETIER FRAPPE ET MARQUE

Tristan Pelletier est en train de se faire des amis chez les partisans des Saguenéens. En plus de poursuivre son travail en s’impliquant physiquement, le jeune homme a réussi le premier but de sa carrière junior majeur.

Promu sur un troisième trio en raison des nombreux blessés, le produit des Albatros du Collège Notre-Dame a donné raison à son entraîneur. Une utilisation plus régulière a semblé dégourdir Pelletier, présent sur plusieurs séquences offensives.

« Ce n’est pas seulement un joueur qui fait la différence, c’est une question d’équipe, a répondu Tristan Pelletier en toute humilité. Quand un gars amène de l’énergie, l’autre en donne plus. C’est sûr que c’est l’fun de marquer un premier but, encore plus étant donné que c’est à Chicoutimi, avec l’ambiance. »

Selon le site de la LHJMQ, Tristan Pelletier a distribué quatre mises en échec, dont une percutante en fin de match qui a mis le feu aux poudres. « C’était à lui de se protéger », a lancé Pelletier en souriant. Plus sérieusement, il a simplement affirmé poursuivre dans la même voie que lors de son passage au midget AAA.

« J’aime quand c’est robuste un peu et je le démontre sur la glace », a laissé tomber le #13.

Auteur de son neuvième but de la saison, Justin Ducharme a mis fin à une disette de cinq matchs sans trouver le fond du filet. Il était surtout heureux de freiner la séquence collective de trois revers.

« C’est sûr qu’on voulait faire mieux que lors des trois derniers matchs, mais on a travaillé fort à l’entraînement et on a réglé certains détails, a exprimé Ducharme. C’est une contribution de tout le monde et ça va faire du bien. C’est bon pour la confiance et on va construire là-dessus. »

Landry déçu

Dans l’autre vestiaire, Éric Landry a convenu que les deux buts rapides des Saguenéens en début de deuxième ont pesé lourd dans la balance. Il regrettait surtout les trois buts alloués pendant que son équipe évoluait en désavantage numérique.

« On n’a pas été capable de maîtriser leur avantage numérique et ces occasions ont fait changer le match, a analysé le pilote des Olympiques. On a eu nos chances en première, mais on n’a pas pu en profiter. Tu joues toujours plus en confiance lorsque tu mènes au pointage, mais ça n’a jamais été notre cas tout au long du match. »

Le vétéran Jeffrey Durocher a ouvert la porte aux locaux en écopant d’une pénalité pour avoir commis de l’obstruction. Il a balayé un bâton abandonné sur la glace, ce qui n’est pas permis.

« Il n’a pas vu beaucoup de glace par la suite, mais un de nos joueurs s’est blessé donc il nous manquait des effectifs, a mis en contexte Éric Landry. On a été obligé de le réintégrer dans l’alignement. Ce n’est pas ce qu’on veut voir de la part de nos leaders. »

+

POINTES DE PLUME

• Les bonnes performances d’Alexis Shank depuis le début de la saison n’ont pas passé inaperçu. Le cerbère des Saguenéens vient d’être nommé gardien de but du mois d’octobre dans la LHJMQ, qui comprend aussi les quatre matchs en septembre. En huit départs depuis le début de la saison, Shank montre une fiche de cinq victoires, une seule défaite en temps réglementaire et deux autres en tirs de barrage. Avant la rencontre de jeudi, sa moyenne de buts alloués de 1,42, son taux d’efficacité d’arrêt de ,947 et ses deux blanchissages le plaçaient au premier rang dans ces trois catégories...

• La LHJMQ a également dévoilé les joueurs du mois aux autres positions. À titre de recrue, Hendrix Lapierre a été pris en considération, mais Jordan Spence, des Wildcats de Moncton, a hérité de cet honneur. Il faut dire que la recrue des Saguenéens a raté les cinq derniers matchs des siens en raison d’une blessure à l’épaule. En 11 rencontres, Lapierre a obtenu 14 points, le même nombre que Spence. Le joueur des Wildcats a toutefois joué sept parties de plus...

• Parmi les autres honneurs, un autre joueur des Wildcats est l’attaquant du mois. Jakob Pelletier a obtenu 25 points à ses 15 premiers matchs de la saison. Le défenseur du mois est Justin Bergeron, des Huskies de Rouyn-Noranda. En plus de ses 14 points, il a affiché un différentiel très respectable de +14...

• Lapierre (offensif) et Shank (défensif) sont également les joueurs du mois d’octobre chez les Saguenéens. Les deux ont reçu chacun une bourse de 50 $, gracieuseté de Chicoutimi Chrysler, mais c’est Jérémy Diotte qui est reparti avec la plus grosse part du gâteau. Élu joueur étudiant, le défenseur a reçu un chèque de 100 $ de la Fondation d’études des Sags, en plus d’un autre 100 $ de Chicoutimi Chrysler...

• Théo Rochette a amorcé sa participation au Défi mondial des moins de 17 ans avec éclat, jeudi soir. Dans un match préparatoire contre la Russie, le membre du Canada Blancs a réussi trois buts, dont celui en prolongation dans un gain de 5-4. Mieux encore, Rochette a créé l’égalité avec son deuxième du match avec une seconde à faire en troisième période. Le tournoi débute officiellement le 3 novembre, au Nouveau-Brunswick. Le Canada compte sur deux autres équipes, soit les Rouges et les Noirs...