Victoire de 3-2 sur les Tigres: les Sags tiennent bon

Les Saguenéens ont encore mis un moment à véritablement se mettre en marche, mais ils ont tout de même retrouvé le sentier de la victoire en venant à bout des Tigres de Victoriaville, 3-2, vendredi soir, devant 3203 amateurs au centre Georges-Vézina.

Ils ont du même coup mis fin à leur série de deux défaites, leur plus longue séquence du genre de la saison. Les Sags, qui porteront l’uniforme blanc en deuxième moitié de saison à domicile, ont du même coup freiné les Tigres, qui avaient remporté leurs cinq dernières rencontres et qui ont disputé une excellente partie dans l’ensemble.

« On n’avait peut-être pas le sentiment d’urgence tout de suite au début. C’était une longue cérémonie et tout ça. Après, on a bâti et beaucoup plus aimé notre match que celui contre Drummondville. On savait que ce ne serait pas un match facile contre un club qui avait gagné ses cinq dernières parties. Ils ont un très bon avantage numérique. Au cours de cette séquence, ils avaient marqué neuf fois avec l’avantage d’un homme. On ne devait pas leur donner la chance de nous faire mal en pareille situation », a commenté l’entraîneur-chef Yanick Jean.

«Le prochain mois, c’en est un d’apprentissage et de rodage. On va avoir des hauts et des bas. De la manière que ç’a parti, avec la cérémonie, tout le monde voulait bien faire. On a une qualité d’individus phénoménale à l’intérieur de notre vestiaire. Dans un match comme ça, par respect pour les anciens, le passé et les membres de l’organisation qui font un travail colossal d’organiser une fête comme ça, tout le monde voulait bien faire. On était peut-être un peu sur les talons en partant, mais on a bâti par la suite. L’adversité qu’on va rencontrer va faire en sorte qu’on va être meilleurs et cette soirée en fait partie», a partagé le pilote des Bleus qui pouvait compter sur le retour au jeu du défenseur Artemi Kniazev qui a fait sentir sa présence.

«Seulement l’ajout de Kniazev, qui joue 25-30 minutes, fait toute la différence. Ça devient plus facile de séparer le travail ensuite pour les autres. Artemi a patiné et a été bon. Lui et Kyte (Patrick) ont pris beaucoup de minutes. C’est sûr que ça paraît également offensivement», a convenu Yanick Jean.

Les murmures se sont rapidement fait entendre à l’intérieur du centre Georges-Vézina quand les Tigres ont ouvert la marque sur un superbe échange complété par le nouveau venu Brooklyn Kalmikov, qui, malgré la consonance de son nom, a grandi en banlieue de Montréal. Le défenseur Gabriel Villeneuve a ensuite appuyé l’attaque, profitant de la superbe passe de Christophe Farmer pour inscrire les locaux au pointage, qui ont ensuite été beaucoup plus solides dans leur exécution.

En avantage numérique, au début du second engagement, les Tigres ont de nouveau utilisé le jeu de passes pour marquer une deuxième fois, sur une séquence complétée par Mikhail Abramov. Cette avance a toutefois été de bien courte durée. L’annonceur maison Marc Langlois n’avait pas terminé d’annoncer le but qu’il a été enterré par la foule après le 20e de la saison du capitaine Rafaël Harvey-Pinard, qui a récupéré le retour de Louis Crevier. L’attaquant jonquiérois a été à l’origine de plusieurs occasions, tout comme son partenaire de toujours avec qui il a été réuni depuis quelques matchs Félix Bibeau. «Tout le monde partait en peur au début d’année parce qu’Harvey-Pinard n’avait pas de points après quatre matchs. Il l’a dit qu’il devait réapprendre à jouer. On ne joue pas pareil que les autres équipes sur une grande glace. Ce n’est pas pareil. Pour Bibeau, c’est comme les autres son adaptation. Même s’il progresse de match en match, il fait des détails comme le tir bloqué en troisième. Il a aussi gagné la dernière mise en jeu. C’est la raison pour laquelle on a fait son acquisition. C’est certain qu’il va nous rendre des services incroyables», d’indiquer l’entraîneur-chef des Sags.

Après avoir obtenu une seule présence en première, Thomas Belgarde s’est assuré de voir plus de temps de jeu quand il a redirigé la passe de Justin Ducharme entre les jambières de Fabio Lacobo pour donner les devants aux Sags pour la première fois. Cette avance d’un but a tenu jusqu’à la fin de la rencontre, même si les Tigres ont obtenu d’excellentes chances en deuxième moitié de troisième période. Alexis Shank ne voulait rien savoir.

Même s’ils n’ont pas marqué lors de leurs trois occasions en supériorité numériques, les Sags ont menacé de toutes parts, frappant notamment le poteau sur un tir d’Artemi Kniazev en deuxième période. «Je suis vraiment content de la manière qu’on a bougé la rondelle. Tranquillement, on voit que les joueurs viennent à leur place et s’habituent plus de jouer ensemble. On ne l’a pas beaucoup pratiqué dernièrement. On l’a fait un peu hier et ç’a paru tout de suite», d’expliquer Yanick Jean.

Les Sags concluront cette fin de semaine à domicile samedi en accueillant l’Océanic de Rimouski sans Alexis Lafrenière, qui participe au Championnat mondial junior en République tchèque.

POINTES DE PLUME

• Sans grande surprise, l’attaquant des Sags Hendrix Lapierre, qui se remet d’une deuxième commotion cérébrale cette saison, ne participera pas au Match des meilleurs espoirs de la Ligue canadienne de hockey dans deux semaines, à Hamilton en Ontario. Il a été remplacé dans l’alignement par l’attaquant des Eagles du Cap-Breton Ryan Francis. Lapierre est sur la liste des blessés depuis le 21 novembre après avoir été frappé en plein centre de la glace à Moncton, ce qui a résulté en une troisième commotion en dix mois. Le joueur de 17 ans prend du mieux et a même recommencé à patiner sans aucun contact, mais n’a pas encore débuté le protocole de retour au jeu. 

• Le Saguenéen Victor Landry a été nommé partisan de la semaine sur le site Internet de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Son histoire a déjà fait la manchette. En novembre 2018, le jeune homme de 9 ans a reçu un diagnostic de leucémie atypique, ce qui ne l’a pas empêché de demeurer un fervent partisan des Sags, assistant aux rencontres locales quand il est en mesure de le faire, malgré un traitement de chimiothérapie par semaine. Il s’est même déplacé à Québec le 11 octobre pour une rencontre face aux Remparts au Centre Vidéotron. Lors de ses premiers jours d’hospitalisation dans la Capitale nationale, l’entraîneur-chef Yanick Jean lui avait également rendu visite. Victor Landry a même recommencé la pratique de son sport favori cette saison, lui qui est gardien des Orioles atome A de Jonquière. En novembre, il est également devenu un membre honoraire des Élites de Jonquière dans le midget AAA.

• Le défenseur robervalois Samuel Girard a connu son match le plus productif en carrière dans la Ligue nationale de hockey avec une récolte de quatre passes jeudi soir dans une victoire face aux Blues de St. Louis. Même s’il n’a qu’un but à sa fiche depuis le début de la saison, le joueur de 21 ans a amassé 20 points en 41 rencontres, étant utilisé en moyenne plus de 20 minutes.