German Rubtsov a profité du match contre les Sea Dogs pour inscrire son premier but de la saison.

Une victoire pour terminer le voyage

Les Saguenéens ont conclu leur périple de trois matchs en quatre jours dans les Maritimes avec une victoire de 4-3 en tirs de barrage contre les Sea Dogs, samedi soir, au Harbour Station de Saint-Jean.

Samuel Houde a été le seul des huit tireurs à marquer. Le gardien des Sags, Alexis Shank, a été solide en bloquant les quatre joueurs des Sea Dogs en tirs de barrage, en plus de faire face à 37 tirs lors des 65 premières minutes de jeu.

Les Saguenéens concluent donc ce premier périple dans l’est du pays avec une fiche de trois points sur six, en plus d’avoir offert trois performances respectables devant les Screaming Eagles au Cap-Breton jeudi, les Wildcats à Moncton vendredi et les Sea Dogs samedi.

«On revient avec une fiche de ,500, on a joué trois matchs d’un but et on était nez à nez avec l’adversaire, a résumé l’entraîneur-chef Yanick Jean. Il faut mieux travailler dans beaucoup d’aspects et il faut se connaître encore plus en tant qu’équipe, mais il y a une progression.»

Il y a toutefois un élément qui embête Jean. Il veut voir une meilleure responsabilité de ses joueurs lors des deuxièmes périodes. Après une petite vérification, six des 10 buts accordés pendant le voyage ont été encaissés lors des périodes médianes.  

«Avec les longs changements (en raison de la position du banc des joueurs), il ne faut pas essayer d’étirer les présences pour essayer de créer de l’offensive, au lieu d’être patient et attendre, a expliqué JYanick Jean. On ne gère pas bien la rondelle et on n’a pas la bonne mentalité du tout en deuxième période. C’est un manque d’expérience, mais c’est aussi une question d’avoir la bonne approche.»

Rubtsov brise la glace

Olivier Galipeau a fait 1-0 Sags en première période avec un bon tir de la pointe, puis avant la fin de l’engagement, German Rubtsov a enfilé son premier but de la saison pour doubler l’avance des siens. Plus effacé vendredi, le Russe a mieux fait face aux Sea Dogs.

Les locaux sont revenus de l’arrière en deuxième grâce à deux buts rapides. En l’espace d’une minute et deux secondes. Cole Reginnato et Bailey Webster ont ramené tout le monde à la case départ.

Jérémy Diotte a redonné les devants aux Bleus avec moins de six minutes à faire en troisième, mais sa pénalité écopée quelques minutes plus tard a permis à Reginnato de pousser les deux équipes en prolongation. À trois contre trois, Samuel Houde et German Rubtsov ont bien failli sceller l’issue du match, mais le gardien Alex D’Orio s’est dressé en réalisant un arrêt acrobatique de la mitaine, en plus de recevoir l’aide d’un de ses défenseurs.

Les combinaisons à l’attaque avaient encore une fois été modifiées, si l’on se fit à ce qui avait été observé vendredi. Yanick Jean n’a pas terminé ses expériences et ce manège va se poursuivre jusqu’à nouvel ordre.

«On a beaucoup de nouveaux joueurs et on poursuit les expériences, a-t-il confirmé. Il n’y a pas beaucoup de stabilité et il n’y en aura pas beaucoup tant que les joueurs ne joueront pas toujours dans la même direction. Ce n’est pas qu’ils ne le font pas, mais ce n’est pas encore assez constant.»

En bref

- Les Saguenéens rentrent au Saguenay dans les prochaines heures. Ils disputent leur prochaine partie jeudi soir, au Centre Georges-Vézina, face aux Olympiques de Gatineau. Le défenseur Morgan Nauss pourrait effectuer un retour au jeu. Il se remet bien d’une fracture à la mâchoire subie le 30 septembre.

- L’attaquant Félix-Antoine Marcotty n’a pas affronté les Sea Dogs. Yanick Jean a confirmé que l’attaquant de 17 ans n’était pas blessé. «Je ne peux pas accepter que, à cet âge-là, un joueur de talent délaisse son jeu défensif et son implication physique, a-t-il fait savoir. Ce n’est pas assez, je veux plus que ça de sa part. Si on accepte ça, il va encore le faire à 18 et 19 ans.»