Le défenseur Artemi Kniazev s'est offert un beau cadeau pour son 19e anniversaire. Le Russe a marqué un but et ajouté une passe, en route vers la première étoile de la rencontre.
Le défenseur Artemi Kniazev s'est offert un beau cadeau pour son 19e anniversaire. Le Russe a marqué un but et ajouté une passe, en route vers la première étoile de la rencontre.

Une victoire d'équipe pour les Sags contre l'Océanic

Les Saguenéens de Chicoutimi ont augmenté leur avance au sommet de la division Est de la LHJMQ avec une victoire de 3 à 1 sur l’Océanic de Rimouski au Centre Georges-Vézina samedi après-midi. Les Sags ont maintenant 11 points d’avance sur la formation du Bas-Saint-Laurent qui occupe le second rang.

L’avantage numérique des Sags (27-7-4) a excellé en produisant deux buts en trois occasions. Artemi Kniazev a célébré son 19e anniversaire avec une récolte d’un but et une passe.

L’entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, était très content de la partie disputée par son équipe. « C’est une grosse victoire. On n’était pas satisfait de notre match contre eu la semaine dernière. Je suis vraiment content de la façon que l’on a géré notre match et de comment on a joué notre troisième période. »

Il attribue ce gain à l’effort collectif. « On n’a pas eu besoin que Shank soit extraordinaire. Tout le monde a contribué et fait les petits jeux et les petits détails. Nos unités spéciales ont été bonnes. Il faut être vraiment satisfait de notre effort collectif. »

Il était aussi très heureux de pouvoir compter sur son avantage numérique. « C’est important. On savait que c’était une question de temps. On a eu de bonnes séquences dernièrement. C’est de bon augure pour le voyage qui vient et pour les joueurs qui vont se joindre à nous. »

L’avantage numérique a frappé tôt dans la rencontre. Artemi Kniazev a accepté la remise de Vladislav Kotkov pour laisser partir un boulet de canon qui a eu raison de Raphaël Audet. C’était rapidement 1 à 0 après seulement quatre minutes de jeu.

C’est l’Océanic (20-12-7) qui a eu le meilleur au premier vingt, mais n’ont pas été en mesure de déjouer Alexis Shank. Le Lavallois a été l’auteur de 12 arrêts au premier vingt. De leur côté, les Sags n’avaient testé que six fois Audet.

Dès sa deuxième occasion sur la patinoire, l’attaque massive des Chicoutimiens a doublé la mise. Cette fois, Kniazev a choisi de passer le disque du côté de Rafaël Harvey-Pinard qui a imité son coéquipier en choisissant le tir frappé sur réception. C’était le bon choix pour le capitaine qui a fait 2 à 0.

Les Sags ont profité de cet élan pour en marquer un autre. Félix-Antoine Marcotty a fait vibrer les cordages avec un tir précis sur une montée à deux contre un. Moins occupé qu’en première, Shank a continué son excellent travail avec sept arrêts supplémentaires en deuxième.

Incapable de mettre le disque derrière Shank, l’Océanic a joué de chance pour inscrire son premier but. Christopher Iniss a rejeté la rondelle derrière le filet. Elle a rebondi rapidement pour frapper l’arrière de la jambière du gardien et ensuite pénétrer dans le filet.

Outre ce but chanceux, la défensive de Chicoutimi n’a rien donné à Rimouski comme en font foi les quatre lancers des visiteurs en troisième période. Alexis Shank a terminé la rencontre avec 22 arrêts, en route vers son 23e triomphe de la saison, un sommet dans la LHJMQ.

Avec cette victoire, les Saguenéens ont maintenant 11 points de priorité sur l'Océanic au sommet de la division Est. Rafaël Harvey-Pinard est au cœur des succès chicoutimiens. Il a marqué son 21e de la saison.

Les Saguenéens auront une lourde commande lors du prochain weekend. Les hommes de Yanick Jean seront dans les maritimes pour disputer trois parties en autant de jours. Vendredi, ils seront de passage à Halifax pour se mesurer aux Mooseheads (16-19-3). Des joutes contre les Islanders de Charlottetown (22-14-5) et le Titan d’Acadie-Bathurst (6-25-7) suivront samedi et dimanche.

Yanick Jean sait que le voyage sera difficile et que la préparation sera importante. « Il faut se remettre au travail. On n’a pas pratiqué depuis la première semaine de décembre. On voulait que nos joueurs se concentrent sur l’école. On savait que ça allait peut-être nous faire payer le prix, mais c’est dans nos valeurs. Maintenant, il faut mettre les bouchées doubles dans le gymnase et dans les entraînements. On a la semaine idéale pour ça qui s’en vient et il faut en profiter. »

Le pilote n’a pas pu confirmer si Raphaël Lavoie et Dawson Mercer seront du voyage, eux qui sont présentement avec Équipe Canada Junior. Ils disputeront d’ailleurs la finale dimanche après-midi. De leur côté, Hendrix Lapierre, Hugo Savinsky et Carmine-Anthony Pagliarulo sont toujours sur la touche et leur état de santé sera réévalué cette semaine.