Vladislav Kotkov (23) a donné le ton à la victoire de 8-2 contre le Drakkar de Baie-Comeau, avec deux buts d’affilée en avantage numérique en première période. Chaque fois, il a reçu une passe parfaite d’Hendrix Lapierre.

Une tempête coule le Drakkar

Il n’y avait pas qu’à l’extérieur du Centre Georges-Vézina qu’une tempête sévissait. Sur la grande glace aussi. Les Saguenéens de Chicoutimi avaient le vent dans les voiles et ils ont étourdi le Drakkar en signant une éclatante victoire de 8-2 devant plus de 2550 spectateurs. Les Bleus ont du même coup inscrit une première victoire en cinq affrontements contre Baie-Comeau dans le cadre du duel de la Coupe L’Ami Junior.

Une telle victoire fait évidemment du bien aux locaux qui viennent de traverser une séquence difficile. L’entraîneur-chef Yanick Jean avait d’ailleurs demandé plus de hargne à ses joueurs. Il a été servi. Ses troupes ont bien joué dans toutes les facettes du jeu, à cinq contre cinq, en avantage et en désavantage numérique, offensivement et défensivement dans un match tumultueux où les pénalités ont abondé. Vladislav Kotkov a donné le ton avec deux buts en avantage numérique en première période en plus de récolter deux passes, Zachary Lavigne a inscrit deux buts en désavantage numérique. Les deux 16 ans, Théo Rochette et Hendrix Lapierre, ont respectivement amassé quatre mentions d’aide pour le premier et trois pour le second, tandis que les défenseurs Jérémy Groleau, Morgan Nauss et Artemi Kniazev ont chacun récolté un but et une passe durant leur soirée de travail.

« Dans les neuf derniers matchs, ç’a été difficile et c’est sûr qu’aujourd’hui, offensivement, on a été bons. Ça fait longtemps qu’on n’avait pas provoqué autant de choses sur le contrôle de la rondelle en zone offensive. On a quatre buts en avantage numérique alors que dans les neuf derniers matchs, notre pourcentage d’efficacité était de 7 % comparativement à 25-30 % pour les 18 premiers matchs. On a besoin de la contribution de tout le monde », a commenté Claude Bouchard, qui a pris la relève de l’entraîneur-chef Yanick Jean, malade, qui a dû quitter rapidement. Claude Bouchard espère que ce sera un « boost » pour leur confiance, tant individuellement que collectivement, pour les prochains matchs.

La rivalité entre les Saguenéens de Chicoutimi et le Drakkar de Baie-Comeau est bien présente. Les escarmouches ont été nombreuses et même le gardien du Drakkar, Julien Blanchette, a fini par s’énerver et il s’en est pris à Jérémy Fortin (27).

Sur les chapeaux de roue

La première période aura été celle de Kotkov, avec un doublé en jeu de puissance. Sur chaque but, le 23 a eu droit à une passe parfaite de Lapierre et n’a pas raté sa chance de prendre de vitesse le cerbère Justin Blanchette. Un départ canon où l’animosité était bien présente entre les deux clubs. Les escarmouches ont d’ailleurs été nombreuses. Même qu’en fin de première, il y a eu une échauffourée de tous les joueurs sur la patinoire, lorsque le défenseur Yan Aucoin a ramassé le capitaine Lavigne dans le coin de la patinoire avec beaucoup plus de force que nécessaire. Jérémy Fortin s’est porté à la défense de son capitaine, mais il en a été empêché par Christopher Ortiz qui voulait lui aussi en découdre. Les joueurs de Baie-Comeau ont quitté la glace sous les nombreuses huées des spectateurs.

Le festival offensif s’est poursuivi en deuxième, sur un jeu de puissance, alors que Kniazev a fait mouche sur des passes de Kotkov et Lapierre avec à peine 18 secondes écoulées à la médiane. À mi-chemin de la rencontre, Michaël Pellerin a marqué son premier but dans le circuit Courteau avec l’aide de Rochette et Tristan Pelletier. Tout ce beau monde a d’ailleurs bataillé avec acharnement pour maintenir la rondelle en zone adverse.

Le Drakkar a réussi à mettre à profit un avantage numérique pour enfin s’inscrire au pointage, sur un tir de Yaroslav Alexeyev. Mais ça n’a nullement refroidi les locaux, puisque Zachary Lavigne, sur une passe de Jérémy Groleau, a marqué en désavantage numérique sur un puissant tir dans le haut gauche du filet. La frustration était à son comble chez le Drakkar et même le gardien de but Julien Blanchette, sans doute excédé, s’est colleté avec Jérémy Fortin, ce qui lui a valu les huées de la foule.

En troisième, Ivan Chekhovich s’est moqué de la défensive des Bleus et a attendu que Zachary Bouthillier s’étende de tout son long pour inscrire le deuxième but des visiteurs avec une remarquable aisance. Mais le capitaine des Sags a de nouveau ramené l’écart à quatre buts en marquant en désavantage numérique. Avec cinq minutes à faire dans la rencontre, les défenseurs Morgan Nauss et Jérémy Groleau (avantage numérique) se sont eux aussi inscrits au pointage.

Le capitaine Zachary Lavigne (61) a prêché par l’exemple avec deux buts marqué en désavantage numérique, répliquant coup sur coup aux deux filets du Drakkar de Baie-Comeau.

+

UN MATCH INTENSE ET ÉMOTIF

Les Saguenéens de Chicoutimi ont joué un match intense, dimanche, contre le Drakkar de Baie-Comeau. Un duel émotif qui a bien plu aux d’entraîneurs des Chicoutimiens.

« On leur avait demandé ce matin de jouer avec un sentiment d’urgence. Il y a eu beaucoup d’échauffourées après le sifflet et beaucoup de punitions. Mais je pense que le ‘‘timing’’ était bon pour qu’on joue avec autant d’émotion. Tu ne peux pas jouer ainsi pendant 68 matchs, mais c’était le bon moment pour jouer avec ce sentiment d’urgence, » a commenté l’entraîneur adjoint Claude Bouchard.

« Il n’y a pas eu de débordements comme dans le temps, alors il n’y a rien mal à ça. Ça démontre un certain leadership. Il y a des joueurs qui ont cherché à provoquer certaines choses, ce qui avait été un peu plus difficile dans les derniers matchs », souligne Bouchard, qui a apprécié le travail du capitaine Lavigne, qu’il a senti « prêt à aller à la guerre » et qui a créé des échauffourées, incitant ses coéquipiers à s’imposer.

En entrevue d’après-match, le capitaine Lavigne, qui a été inspirant pour ses coéquipiers, était heureux de cette victoire d’équipe bien méritée qui fera du bien à l’ensemble du groupe. « La victoire a fait du bien à tout le monde et le fait que ce soit contre Baie-Comeau, c’est encore plus motivant. On savait que ce serait un match physique et on avait été avertis de rester disciplinés. On a peut-être débordé quelques fois, mais en général on a bien fait. »

Cela dit, Bouchard a aussi aimé le travail défensif de ses troupes contre une puissante attaque. « Ce n’est pas une équipe dans le top-4 pour rien. Ils ont des lignes très très offensives sur leurs trois premiers trios. Ils ont obtenu quelques chances de marquer, mais ils ont eu un but en six jeux de puissance, ce qui veut dire que notre désavantage numérique a été bon. À cinq contre cinq, on les a bien contrés. On a passé beaucoup moins de temps en repli défensif que dans les matchs précédents et on a brûlé moins de gaz à se défendre. »

Drakkar laconique

Du côté du Drakkar, l’entraîneur-chef Martin Bernard a été très laconique dans ses commentaires. « Ç’a été une très mauvaise performance. On va mettre ça à la poubelle et on va se regrouper pour le prochain match (mardi, contre les Sags, à Baie-Comeau). On n’a pas travaillé et on aurait dû avoir une meilleure concentration, peu importe l’adversité qui se présente devant nous durant un match », a-t-il indiqué, en espérant que ses troupes retiendront la leçon pour les prochains matchs. Cela dit, il n’a jamais songé à retirer son gardien et ce dernier ne l’a pas demandé non plus. 

+

POINTES DE PLUME

• Avant leur duel de dimanche, les Saguenéens et le Drakkar avaient en commun d’avoir perdu leur dernier match aux mains des Remparts de Québec alors que tous deux jouaient à domicile. Pour les Sags, ç’a été une défaite de 3-2 en prolongation vendredi au Centre Georges-Vézina, tandis que le Drakkar a perdu 5-3 au Centre Léonard-Henry... 

• Mathieu Desgagnés, Christophe Farmer, Louis Crevier, Thomas Ferland et Samuel Houde n’étaient pas en uniforme. Dans le cas de Houde, il sera absent pour au moins le match de mardi, à Baie-Comeau. Victime d’une commotion lors du dernier match des Sags à Shawinigan, Houde pourrait être de retour à temps pour le voyage de trois matchs en Abitibi en fin de semaine prochaine...

• Joueur affilié, Thomas Vézina fait fort belle impression chez les entraîneurs des Sags. Évoluant avec les Patriotes du Collège Saint-Laurent, le #10 s’est bien adapté et il a bien aimé son expérience, même s’il y a une bonne coche entre le collégial et le junior majeur et même s’il a dû s’adapter rapidement. « On l’a trouvé très bon. Il a été très explosif et il avait beaucoup de vitesse. Il a créé des revirements sur son échec avant et il a bien paru avec la rondelle, car il y a quand même une marge entre le collégial et le junior majeur. Ça va nous faire un bon joueur affilié », a commenté Claude Bouchard, ajoutant que le personnel hockey en a profité pour l’évaluer...

• Les Sags amorcent une séquence de sept matchs en 12 jours avant Noël, dont cinq sur la route. « On n’a pas le choix de prendre ça un match, voire une période à la fois. On est conscients que les joueurs sont dans une période d’examens. Nous, les entraîneurs, on essaie de leur donner le plus de temps possible pour récupérer », mentionne Claude Bouchard. Par exemple, il n’y aura pas d’entraînement lundi et mercredi, puisque les joueurs jouent mardi à Baie-Comeau avant de quitter jeudi pour l’Abitibi...