Zachary Bouthillier, qui a été dominant la semaine dernière en battant coup sur coup l’Armada (sur la photo) et l’Océanic, obtiendra le départ face aux Mooseheads jeudi, à Halifax.

Une statistique avantageuse pour les Sags

Les Saguenéens de Chicoutimi font figure d’intrus dans une statistique particulière parmi les équipes du dernier tiers au classement général de la LHJMQ. Avec un différentiel de -3 pour les buts pour/buts contre, ils peuvent se targuer d’être parmi les meilleurs à ce chapitre, du moins dans le bas du classement.

La formation chicoutimienne a marqué 153 buts et en a alloué 156 depuis le début de la saison. Installée au 15e rang, elle affiche le même différentiel que les Remparts de Québec, qui eux sont septièmes (avant le match de mercredi contre Gatineau). En regardant les équipes qui sont tout près des Sags au classement, on remarque que ceux-ci font bande à part.

Le Drakkar de Baie-Comeau, deux points devant les Chicoutimiens, présente un différentiel de -34. Derrière les Bleus, les Foreurs (16e) sont à -65, les Cataractes de Shawinigan (17e) sont à -64 et les Sea Dogs de Sain John (18e) sont à -84.

Des équipes qui sont devant au classement, comme les Wildcats de Moncton (11e à -22), les Screaming Eagles du Cap-Breton (12e à -22) et le Phœnix de Sherbrooke (13e à -31), sont considérablement sous le point de congélation!

Sans en faire une idée fixe, Yanick Jean a avoué qu’il attachait une certaine importante à cette statistique.

« Ça veut dire qu’on a joué beaucoup de matchs qui se sont terminés avec un écart d’un but, a indiqué l’entraîneur-chef des Saguenéens, joint au téléphone. On a perdu des matchs serrés qu’on aurait pu remporter. C’est rare qu’on se retrouve avec un différentiel comme ça aussi bas au classement. On a le même que Québec et regarde où ils sont au classement. Peut-être qu’ils ont été un peu plus opportunistes que nous. On parle de processus, de bâtir, de ne jamais lâcher et d’être présents dans chaque match. Ça fait partie de ça. »

Sur la route

Les Saguenéens vont tenter d’entretenir cette donnée en fin de semaine, contre trois équipes des Maritimes. Le défi est toutefois de taille. Ils affrontent trois bonnes machines offensives et ça commence jeudi à Halifax, face aux Mooseaheads. Les orignaux sont au deuxième rang du classement général, en plus de compter sur une attaque redoutable, menée par le Tchèque Filip Zadina. 

Le franc-tireur s’est d’ailleurs éclaté, mardi, dans une victoire de 6-2 des Moosehaeds contre les Islanders de Charlottetown, enfilant quatre buts.

« C’est un club avec beaucoup d’habiletés individuelles à l’attaque, a fait remarquer Yanick Jean. Tu ne peux pas leur donner beaucoup d’espace et il faut s’assurer de garder les choses simples. Ils ont trois lignes capables de marquer des buts et ils ont probablement, avec Bathurst, la meilleure offensive de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il faut être prêt à s’engager défensivement. »

Même si son équipe est sur une série de quatre victoires, Yanick Jean admet qu’il y a encore des choses à améliorer.

« Je veux qu’on se comporte mieux aux deux lignes bleues, c’est-à-dire mieux sortir la rondelle de notre territoire pour se défendre moins longtemps, puis s’assurer de rejeter la rondelle dans le fond de la zone offensive lorsqu’on arrive à la ligne bleue adversaire et qu’on n’a pas de jeu devant nous, a expliqué l’entraîneur-chef des Saguenéens. Ce sont deux choses extrêmement importantes d’ici la fin de la saison et on en a parlé aux joueurs. Ce sont des détails qu’on veut marteler jusqu’à la fin de l’année. »

POINTES DE PLUME

• Trois équipes sont déjà mathématiquement qualifiées pour les séries éliminatoires, dont les adversaires des Saguenéens jeudi soir, les Mooseheads de Halifax (74 points). L’Armada de Blainville-Boisbriand (77 points) et les Voltigeurs de Drummondville (72 points) font aussi partie de ce trio. Pour ce qui est des Sags, ils ont actuellement 12 points d’avance sur la 17e place, détenue par les Cataractes de Shawinigan. Rappelons que les 16 premières positions obtiennent leur billet pour la danse printanière...

• Les Sags ont installé leur quartier général à Moncton pour ce périple dans les Maritimes. Ils effectueront un aller-retour pour aller jouer à Halifax jeudi soir, avant de jouer à Charlottetown samedi après-midi. Un entraînement sur glace est prévu jeudi matin à Moncton...

• Grippé, Jérémy Groleau est demeuré à Chicoutimi. Il ne sera donc pas disponible jeudi soir contre les Mooseheads, mais il n’est pas impossible qu’il rejoigne ses coéquipiers en vue de la rencontre de samedi. « Un autobus, c’est un nid de contamination. On ne voulait pas amener un joueur malade et risquer de rendre les autres joueurs malades », a indiqué Yanick Jean, lui-même ralenti par un virus...

• Stephen Templeton est prêt à effectuer un retour au jeu. Le défenseur de 20 ans a raté les deux derniers matchs de son équipe, ennuyé par des spasmes au dos. Vladislav Kotkov demeure quant à lui un cas incertain. Il s’est blessé à une épaule en première période du match contre l’Océanic vendredi, avant d’être rayé de l’alignement le lendemain face au Drakkar...

• Zachary Bouthillier, qui trimbale son titre de gardien de but de la semaine dans la Ligue canadienne de hockey dans ses bagages, sera le gardien partant jeudi. Les deux gardiens vont voir de l’action, en fin de semaine, a confirmé Yanick Jean. Les Sags jouent à Charlottetown samedi et à Bathurst dimanche...