Antoine Marcoux jouera devant parents et amis à Victoriaville.

Une série spéciale pour Antoine Marcoux

Le Victoriavillois Antoine Marcoux affrontera son équipe d'enfance vendredi dans le cadre de la première rencontre de la série au Centre Georges-Vézina. Celui qui rêvait, tout petit, de porter l'uniforme des Tigres en série se dit toutefois bien plus motivé que nerveux à l'idée de jouer dans sa ville natale.
« Je suis excité, c'est l'fun de jouer devant ma ville, ma famille et mes amis. J'ai hâte, lance d'emblée le numéro 93 des Saguenéens. Je ne pense pas que ce soit un stress supplémentaire, ce n'est pas la première fois que je joue à Victoriaville. J'ai déjà joué pour les Sags là-bas donc je sais à quoi m'attendre. C'est plus une motivation qu'un stress. »
À l'instar de son entraîneur, le joueur de centre croit que la discipline et le jeu défensif des Sags seront des aspects importants de la série. Antoine Marcoux est également convaincu d'une chose : même si les joueurs sont prêts pour le défi et ont hâte de jouer, ils respectent les Tigres et la formation qu'ils représentent. 
« Il va falloir être responsables en défensive, bien jouer notre ''game'' et être disciplinés, c'est sûr. Tout le monde est crinqué dans le vestiaire, ça s'enligne bien, explique-t-il. Si on veut gagner la série, il faut qu'on soit tous soudés ensemble et c'est le cas présentement. Ils ont une bonne équipe et on a une bonne équipe, ce ne sera pas facile. »
Le vétéran de 20 ans en sera à ses dernières séries éliminatoires dans le circuit Courteau. Un constat qu'il a bien réalisé et qui ne le laisse pas de marbre. « Ça fait drôle à dire que ce sera mes dernières séries éliminatoires. Il me semble que je viens de commencer dans la ligue. Ça passe vite ! J'aimerais aller le plus loin possible », admet celui qui risque de jouer un rôle important dans les aspects défensifs du club contre les Tigres.
Même s'il ne peut renier ses origines, Marcoux assure une chose. Peu importe le chandail de l'équipe qu'il affrontera, la seule couleur qui compte désormais pour lui est le bleu des Saguenéens. « Que ce soit Victoriaville ou une autre équipe, moi je joue pour les Sags et c'est ça l'important », affirme Antoine Marcoux avec assurance.