Malgré la défaite de son équipe, Zachary Bouthillier a connu un bon match devant le filet des Saguenéens.

Une première performance décevante pour les Sags

Pour une quatrième année consécutive, les Saguenéens ont perdu leur premier match de la saison régulière. Vendredi soir, devant 3165 spectateurs réunis au Centre Georges-Vézina, les locaux ont baissé pavillon par la marque de 3-1 devant les Remparts de Québec.
La dernière victoire des Chicoutimiens en lever de rideau remonte à 2013, lorsqu'ils avaient battu ces mêmes Remparts. L'an dernier, Québec avait blanchi les Sags 3-0 au Centre Vidéotron.
Si Yanick Jean s'attendait à ce que la première période soit un peu plus ardue en raison de tout ce qui entoure un match d'ouverture, la deuxième période était un peu plus difficile à accepter.
« Elle passe un peu moins, a convenu l'entraîneur-chef des Saguenéens. Il y avait beaucoup de nervosité en début de match et en troisième période, on a essayé en mettant de la pression. On aurait aimé voir ça plus tôt dans la rencontre. »
En plus d'écoper de six pénalités mineures, les Sags ont été dominés 37-25 au chapitre des tirs au but.
« Je n'ai pas aimé notre discipline, je n'ai pas aimé notre éthique de travail et j'ai trouvé qu'on a manqué un peu de respect pour nos partisans, a continué Yanick Jean. Il y avait une bonne foule et j'étais déçu pour ça. C'était à l'inverse de notre identité d'équipe. »
En retard 2-0 en troisième, Kevin Klima a ramené son équipe dans le match en déjouant Dereck Baribeau lors d'une échappée avec moins de huit minutes à faire. Son frère Kelly s'est lui aussi échappé quelques minutes plus tard, mais un repli défensif d'un défenseur des Remparts a empêché Klima de prendre un tir.
De sa position, Yanick Jean, tout comme la plupart des spectateurs, a jugé que Kelly aurait dû mériter un tir de pénalité. Le coach est monté sur la bande, les bras en l'air, avant d'enguirlander les hommes zébrés. Ceux-ci n'ont pas bronché.
« On dirait que les arbitres ont tenu rigueur de notre indiscipline rendu en troisième période, a réagi Jean en se mordant les lèvres. Il faut dire que j'étais loin, je vais regarder le jeu à nouveau... »
Cherchant à créer une étincelle, Yanick Jean a remanié ses trios à plus d'une occasion. Les résultats ont été mitigés.
« L'exécution était moyenne et quand tu es toujours deuxième sur la rondelle, c'est ce qui arrive », a-t-il justifié.
Après une première période sans but, les Remparts ont été les premiers à s'inscrire au pointage en début de deuxième, lorsque Derek Gentile a fait mouche à l'aide d'un bon tir du revers.
Philipp Kurashev a doublé l'avance des siens à la faveur d'un avantage numérique un peu plus de quatre minutes plus tard en complétant une belle passe de son capitaine Matthew Boucher dans l'enclave.
L'histoire ne dit pas si c'est en raison du stress, mais les Saguenéens n'ont pas connu un grand début de match. Dominés 12-2 dans la colonne des tirs au but avec huit minutes à faire en première période, les locaux ont repris des couleurs avant le son de la sirène.
Choisi comme gardien de but partant, Zachary Bouthillier a bloqué les 13 tirs dirigés vers lui, dont plusieurs ont atterri en plein milieu de son plastron. Son vis-à-vis Dereck Baribeau a fait face à six lancers.
Les Sags auront la chance de faire une deuxième bonne première impression devant leurs partisans, samedi après-midi, lors de la visite de l'Océanic de Rimouski. La troupe de Serge Beausoleil s'est inclinée 5-0 à Baie-Comeau vendredi soir, devant le Drakkar.
La recrue Alexis Shank sera le gardien d'office devant la cage des Saguenéens.
« Je suis capable de vivre avec les erreurs, mais il faut travailler à l'intérieur de notre identité », a affirmé Yanick Jean, qui espère voir une meilleure constance de ses joueurs samedi.
Bouthillier répond à l'appel
Malgré la défaite, la performance du gardien Zachary Bouthillier était le point positif dans le camp des Saguenéens. À son premier départ officiel, le portier a permis à sa nouvelle équipe d'espérer jusqu'à la toute fin.
Auteur de 34 arrêts, l'ancien porte-couleurs des Cataractes de Shawinigan a utilisé son imposant gabarit pour couper les options aux joueurs des Remparts.
« C'est un bon premier départ, c'est sûr que j'aurais aimé toutes les arrêter et gagner 1-0, mais ça fait juste commencer, a résumé le gaillard de six pieds, deux pouces. Je suis content de commencer avec une telle performance et ça part bien mon année. »
Appelé à batailler pour le poste de gardien numéro un avec la recrue Alexis Shank, Zachary Bouthillier voit la situation d'un bon oeil.
« De ne pas être numéroté et en ayant une belle collaboration libre, je pense que ça donne confiance », a-t-il philosophé, ajoutant que toute l'équipe pouvait mieux joueur.
« C'est une première partie, on n'a peut-être pas travaillé à notre maximum et tout le monde le sait. On va se reprendre demain (samedi) et ça va être une meilleure performance. »
Pour Yanick Jean, l'expérience acquise par Bouthillier à Shawinigan l'an dernier l'a conforté dans sa décision de lui donner le filet pour le premier match.
« Il a été très solide, a-t-il souligné. Il a fait des arrêts-clés à des moments opportuns et la seule raison qu'on a pu mettre le match 2-1 et rester dans le coup, c'est lui. »
Pas d'excuses
Le capitaine Olivier Galipeau refusait de mettre la performance de vendredi sur le dos de la nervosité, ou sur le fait que la nouvelle édition des Saguenéens comptait sur une douzaine de nouveaux visages.
« Ça fait près d'un mois que l'équipe est formée donc je ne pense pas qu'on avait d'excuses, a fait valoir le défenseur de 20 ans. Ce n'est pas de cette façon qu'on voulait sortir, surtout devant nos partisans. Ce n'était pas digne d'une bonne performance ».
Galipeau a ciblé les mauvaises pénalités comme élément néfaste, ce qui a entraîné du jeu brouillon par moments. Des erreurs ont également été coûteuses. Les Sags pourront maintenant faire oublier le match de vendredi dans quelques heures, face à l'Océanic.
« On a la chance de se reprendre et c'est ce qu'on compte faire, a affirmé Olivier Galipeau. On va rectifier certains détails et je pense que la clé est de connaître un bon départ. »
Desgagnés absent six semaines
Absent vendredi, Mathieu Desgagnés devra être opéré à un genou. L'attaquant de 17 ans s'est blessé il y a environ deux semaines pendant un match préparatoire.
Yanick Jean s'attend à devoir se passer de Desgagnés pour les six prochaines semaines. Le jeune homme devrait passer sous le bistouri la semaine prochaine.
Pour ce qui est de German Rubtsov, il se retrouvait toujours à Philadelphie vendredi, après avoir été retranché par les Flyers la veille. Son agent travaille à obtenir sa libération. Jean n'avait pas de détails à donner, mentionnant qu'une libération doit toujours être obtenue pour qu'un joueur puisse jouer en saison régulière.
Même si Rubtsov a disputé une partie préparatoire avec les Saguenéens, tout est à refaire pour qu'il puisse prendre part à des « vrais matchs ».
Boucher ravi
Dans l'autre vestiaire, Philippe Boucher était pleinement satisfait de ce premier examen. À plusieurs occasions, les Remparts ont été plus combatifs que les Saguenéens, en plus d'exploiter leur vitesse à plein escient.
« Du début à la fin du match, on a été solide et tout ce qu'on a travaillé (à l'entrainement), on l'a vu, a fait remarquer l'entraîneur et directeur général des Remparts. On a une belle profondeur et c'est venu d'un peu partout. »
Philippe Boucher a lui aussi donné du crédit à Zachary Bouthillier, principal responsable du résultat serré. « Ce n'est pas pour rien que les joueurs des Sags ont ovationné leur gardien en troisième période, c'est lui qui les a gardés dans le match. »
Atteint au visage en fin de troisième par un tir de Samuel Houde, Tomas Dajcar a évité le pire, selon les premières constatations de l'équipe médicale des Remparts.
Pointes de plume
• Les Saguenéens méritent une excellente note pour la réalisation d'une vidéo qui avait pour but de relater les 45 ans d'histoire de l'équipe, présentée avant le début de la rencontre. Les Félix Potvin, Daniel Berthiaume, Marc Fortier, Pierre-Marc Bouchard et David Desharnais, pour ne nommer que ceux-là, ont eu leur place dans la production. Plusieurs images d'archives ont été présentées, dont la conquête de la coupe du Président en 1991. Une attention appréciée par les spectateurs...
• Pour le reste, sobre cérémonie d'avant-match pour présenter l'édition 2017-2018 des Saguenéens. La recrue Vladislav Kotkov, le vétéran Vincent Lapalme et le capitaine Olivier Galipeau ont reçu les applaudissements les plus nourris, tout comme l'entraîneur-chef et directeur général Yanick Jean...
• La saison 2017-2018 marquera un nouveau chapitre dans la carrière de Yanick Jean, qui franchira le cap des 400 victoires en carrière dans la LHJMQ. Le coach des Saguenéens en avait 386 avant le match de vendredi, bon pour le neuvième rang de l'histoire. Il est actuellement le deuxième entraîneur actif le plus victorieux, derrière Mario Durocher des Foreurs de Val-d'Or (485). Ce dernier se trouve au quatrième rang de l'histoire, derrière les 541 gains de Réal Paiement en huitième place. Le classement est dominé par un certain Richard Martel, qui a signé 589 victoires au cours de sa carrière de 20 saisons...
• Un tailgate party a été organisé dans le stationnement du Centre Georges-Vézina dès 17 h. Avec la température estivale, les partisans ont répondu à l'appel. La file d'attente pour se procurer un hot-dog était toutefois interminable. Lors de l'ouverture des portes à 18 h 30, les plus affamés se sont se précipités aux concessions alimentaires...