Avec trois buts, Nicolas Roy a récolté la deuxième étoile du match.

Une défaite et une mauvaise nouvelle pour les Sags

Après une défaite de 6-3 vendredi à Victoriaville, les Saguenéens ne pourront compter sur le retour de Joey Ratelle samedi à Gatineau. Ayant purgé son quatrième match de suspension, il est demeuré à Chicoutimi souffrant d'une gastroentérite.
En entrevue après le match, l'entraîneur-chef Yanick Jean a révélé que Ratelle n'avait pas fait le voyage, pour se soigner et pour ne pas contaminer ses coéquipiers. Les Sags ont subi trois revers en quatre matchs en son absence, récoltant leur seule victoire en tirs de barrage face à Baie-Comeau qui occupe le 17e rang.
Quant au match d'hier, Julio Billia a été retiré du match en première période et Nicolas Roy a marqué trois fois.
«Rendons le crédit à Victoriaville. IIs avaient plus de vie et d'énergie que nous. En première période, on a mis du temps à se mettre en marche», a indiqué Yanick Jean.
Les cinq joueurs de la première unité en avantage numérique (Rubtsov, Roy, Zhukenov, Galipeau, Allard) ont obtenu 24 des 33 tirs des Sags, preuve du peu d'implication offensive des autres trios. «Il y a des joueurs qui sont décevants. Il y en a qui se contentent. Ce n'est pas parce que tu es un joueur défensif que tu ne peux pas lancer au filet», a-t-il critiqué. Il a même ajouté que Nicolas Roy «est capable lui aussi d'être meilleur.»
Le fil du match
Malgré quelques arrêts spectaculaires, Julio Billia a connu une dure sortie en accordant trois buts en 12 lancers. Il a d'abord mal paru alors qu'un tir-passe sans trop de puissance a été dévié par James Phelan devant lui. Sans avoir été faible, il a été lent à réagir. Billia a par la suite été déjoué sur un tir dévié, sur lequel il n'y pouvait rien. Le cerbère a conclu sa soirée de travail en étant déjoué d'un tir du cercle des mises en jeu en avantage numérique. En toute fin de période, ce fut au tour du portier des Tigres de mal paraître, en échappant derrière lui un tir de Dmitry Zhukenov de l'enclave. Le capitaine Nicolas Roy n'a eu qu'à pousser le disque dans un filet désert.
Alors que la première période a vu beaucoup d'action en raison des nombreuses pénalités, les Sags ont resserré le jeu en deuxième. Ils se sont approchés à un but alors que Nicolas Roy, encore lui, a intercepté une passe à sa ligne bleue pour s'amener seul devant Tristan Côté-Cazenave qu'il a battu d'un tir précis.
En troisième, les Sags ont laissé l'initiative du jeu aux Tigres jusqu'à la 15e minute. Après un arrêt sublime de Xavier Potvin sur une échappée, il a été déjoué quand Félix Lauzon a contourné le filet. Maxime Comtois a complété la pièce de jeu, donnant une avance de 4-2. Les Tigres ont ensuite fait 5-2 pendant qu'ils jouaient avec un joueur en plus sur une pénalité à retardement. En fin de match, Yanick Jean a été agressif en retirant son gardien avec quatre minutes à faire. Roy en a profité pour compléter son tour du chapeau. Chicoutimi a ensuite joué à 6 contre 4 pendant quelques instants, mais les hôtes ont marqué dans un filet désert.
Pointe de plumes
• Les petits Tigres, qui ont vaincu à deux reprises les petits Saguenéens au Tournoi pee-wee de Québec, ont été présentés à la foule. L'entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, est allé les féliciter avant le match...
• Les Tigres arboraient vendredi de jolis chandails au look «vintage» pour leur 30e anniversaire. Le blanc est remplacé par un léger beige et comporte un vieux logo entouré d'un cercle, un peu à l'image des Blue Jackets. Il ne s'agissait toutefois pas des couleurs d'origine qui étaient le bleu, le blanc et le rouge...
• Avec une victoire en prolongation face aux Sea Dogs, les Screaming Eagles du Cap-Breton (70 points) ont devancé les Saguenéens (68) au 7e rang alors que les Tigres (68) les ont rejoints au 8e échelon. Victoriaville a cependant un match de moins à jouer...