L'attaquant Dominic Beauchemin aime bien son nouveau rôle offensif avec les Saguenéens. Il a déjà amassé 20 points en 15 parties depuis son acquisition de l'Océanic de Rimouski.

Une belle surprise nommée Beauchemin

Depuis son arrivée à Chicoutimi, Dominic Beauchemin connaît ses meilleurs moments en carrière. En 15 rencontres depuis la transaction entre les Saguenéens et l'Océanic de Rimouski, l'attaquant de 20 ans affiche une récolte de 20 points, dont neuf buts. Sa fiche le place parmi les joueurs les plus productifs depuis le 8 janvier, avec l'ancien des Sags Charles Hudon, qui roule à plein régime depuis son acquisition par le Drakkar avec 25 points en 14 parties.
Dominic Beauchemin a fait partie de la transaction qui a fait passer un autre joueur de 20 ans, Sébastien Sylvestre, au Bas-Saint-Laurent, alors que les Sags ont également mis la main sur deux choix de 2e ronde. Beauchemin devenait donc un 20 ans en surplus et les Saguenéens avaient une place de libre.
Questionné sur son rendement, l'entraîneur-chef Patrice Bosch n'hésite pas à le qualifier de belle surprise. «Le mérite lui revient. On lui a donné un rôle et il l'a adopté, louange le pilote des Bleus qui apprécie la combinaison avec Laurent Dauphin. Ils se trouvent sur la glace», signale Patrice Bosch.
Long processus
Dominic Beauchemin a mis du temps à s'établir dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Ce n'est que l'an dernier que le choix de 5e ronde des Remparts en 2009 a disputé une première saison complète avec les champions de la Coupe du Président et de la Coupe Memorial, les Mooseheads d'Halifax. Il avait récolté 34 points en 60 rencontres et ajouté 29 points en 38 matchs cette saison avec le Titan d'Acadie-Bathurst puis l'Océanic. «Si tu regardes mon passé dans le hockey, je n'ai jamais lâché. Ç'a été long avant que j'entre dans la LHJMQ. Je l'apprécie et j'en profite pour montrer aux plus jeunes ce que ça prend», indique Dominic Beauchemin.
«Plus tu vieillis, plus ton rôle change au hockey, remarque l'attaquant originaire de Longueuil. Quand je suis arrivé ici, je ne m'attendais à rien. Les entraîneurs m'ont offert un rôle et je pense que je le remplis bien. J'espère continuer comme ça jusqu'à la fin de la saison.»
Dominic Beauchemin a gagné partout où il est passé. Il a remporté les grands honneurs dans le midget AAA avec les Gaulois du Collège Antoine-Girouard en 2010 et l'année suivante, dans le junior AAA, avec le Collège Français de Longueuil. Il a particulièrement apprécié la dernière saison avec les dominants Mooseheads d'Halifax, Jonathan Drouin et Nathan MacKinnon.
«T'apprends de gars comme ça, vante Dominic Beauchemin, qui croit que globalement, malgré une équipe jeune et inexpérimentée, les Saguenéens s'en vont dans la bonne direction, même s'il sait qu'il ne sera plus là pour une possible année de la Coupe Memorial. On veut premièrement mettre fin à cette série de six défaites. Si on est capables de coller quelques victoires et d'entrer dans les séries avec un certain momentum, on peut surprendre. Comme Patrice (Bosch) le dit souvent, si on reste dans le plan de match, on est l'équipe la plus sérieuse pour causer une surprise», soutient Dominic Beauchemin.
Dainsley@lequotidien.com