Alexis Shank a repoussé 21 tirs pour mériter sa 29e victoire de la saison.

Une 35e victoire pour les Sags à Drummondville

Les joueurs des Saguenéens ont retrouvé leurs repères en défensive tout comme le gardien Alexis Shank dans une victoire de 3-1 face aux Voltigeurs, à Drummondville. Les Chicoutimiens ont ainsi mis la main sur leur 35e victoire de la saison, à leur 50e rencontre.

Le jeu défensif des Sags a été éprouvé lors des semaines ayant alloué 34 buts lors des six matchs précédents. Le scénario a été complètement renversé samedi après-midi et ce sont les Voltigeurs qui en ont fait les frais. Le vétéran gardien des Sags a été déjoué par son ancien coéquipier William Dufour d’un tir parfait dans la partie supérieure avec un peu plus de deux minutes à faire en troisième alors que les locaux avaient retiré leur gardien au profit d’un sixième patineur. Jusque là, il avait tout bloqué, terminant la rencontre avec 21 arrêts pour mériter sa 29e victoire, un sommet en carrière et dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Lors des deux derniers matchs, les Sags avaient permis six buts en dix occasions à leurs adversaires avec l'avantage d'un homme. Cette fois, ils se sont assurés de demeurer loin du banc des pénalités, ne permettant aux Voltigeurs de déployer leur attaque massive seulement deux fois, sans succès. 

«On en a parlé toute la semaine qu'avec un alignement aussi décimé, on ne pouvait pas jouer comme on l'a fait dans les derniers temps. Je suis vraiment fier de la manière que nous joueurs se sont engagés. Ce n'était pas seulement six, sept ou huit, mais tout le monde qui a travaillé dans cette direction. Ils avaient cinq chances de marquer après deux périodes et c'était cinq chances de qualité C. En aucun temps, on leur a donné du momentum ou de contre-attaque rapide. Ils ont un surnombre dans tout le match, un quatre contre trois en troisième période. C'est comme ça qu'il faut jouer et disciplinés. C'est une réussite par rapport à ce qu'on a martelé dans les derniers jours», a laissé tomber l'entraîneur-chef Yanick Jean après la rencontre. Il veut s'inspirer de cette performance de ses troupiers d'ici la fin de la saison.

«On n'a pas le choix. C'est de même qu'il faut jouer. Il faut travailler à récupérer la rondelle et quand on est en possession, s'assurer que si on la perd, on va être dans une bonne position pour se défendre. Quand on parle de jeux simples, c'est ça. Il faut enlever de la pression sur nos défenseurs en se repliant à cinq, ce qui a été très bien exécuté face aux Voltigeurs», de souligner le pilote des Bleus. 

À l’autre bout à mi-chemin en première, Rafaël Harvey-Pinard a placé les Chicoutimiens au tout début d’un avantage numérique. Félix Bibeau a remporté la mise en jeu clairement et après quelques passes, l’attaquant de 20 ans natif de Jonquière a fait dévier le tir de Karl Boudrias derrière Francesco Lapenna. 

Utilisé sur un trio offensif avec Bibeau et Raphaël Lavoie, Thomas Belgarde a donné raison à ses entraîneurs, doublant l’avance des siens d’un bon tir en deuxième après un revirement qui lui a permis de s’amener à deux contre un pour inscrire son cinquième de la saison à un moment bien choisi. Après le but de William Dufour qui rendait les choses intéressantes en fin de match, Gabriel Villeneuve, qui a reçu la première étoile, a complété le pointage d’un dégagement précis qui s’est retrouvé dans le filet désert. «On voulait utiliser plus notre monde. Le fait de séparer les trios a fait en sorte que certains joueurs de profondeur se retrouvaient à jouer avec des joueurs de qualité. Belgarde en est un qui a réussi à bénéficier de cette situation. Il a fait le maximum avec la situation et s'est organisé pour que ça marche. Il a très bien fait», de noter Yanick Jean, soulignant la fiabilité du joueur qui évoluait dans le juvénile division un la saison dernière.  

Pointes de plume

• Dawson Mercer, qui affrontait son ancienne équipe pour une première fois, a été salué par la foule du centre Marcel-Dionne avant la rencontre. Une vidéo a également été diffusée sur l’écran géant. L’attaquant de 18 ans a obtenu une passe sur le but d’Harvey-Pinard et a été frustré par Lapenna en fin de deuxième en échappée en désavantage numérique. 

• Après avoir raté le match de mercredi à Shawinigan, l'attaquant russe Vladislav Kotkov était de retour dans l'alignement des Sags.

• Les Sags seront encore sur la route la semaine prochaine, cette fois en Abitibi où ils affronteront deux fois les Foreurs et une fois les Huskies. Ils seront de retout au centre Georges-Vézina le vendredi 21 février, encore une fois face aux Foreurs.