William Dufour a marqué son premier but avec les Sags vendredi lors d'un avantage numérique.

Une 1500e victoire pour les Saguenéens

Les Saguenéens n’ont pas laissé traîner les choses vendredi soir à Bathurst. À leur première occasion de mériter la 1500e victoire de l’histoire de la concession chicoutimienne en saison régulière, ils n’ont fait qu’une bouchée du Titan d’Acadie-Bathurst, l’emportant par blanchissage au compte de 4-0.

Les Saguenéens sont ainsi devenus la troisième équipe originale à remporter 1500 matchs, après les Olympiques de Gatineau et les Cataractes de Shawinigan. Avec cette cinquième victoire consécutive, ils connaissent présentement leur meilleure séquence de la saison. 

«À cinq, on commence à parler de séquence. On dit souvent ça. C’est bon de coller des victoires. C’est bon pour le moral, la chimie et l’ambiance», de laisser tomber l’entraîneur-chef Yanick Jean à l’autre bout du fil après la rencontre. 

Le pointage de la rencontre résume très bien l’allure de celle-ci. Les Sags ont doublé leurs adversaires dans la colonne des tirs avec 39 contre seulement 18 sur Alexis Shank qui a ainsi enregistré son quatrième jeu blanc de la saison. À plusieurs occasions au cours de la rencontre, les locaux ont été complètement embouteillés dans leur territoire pendant plusieurs dizaines de secondes. «On avait la pédale au plancher. C’était ça le plus important. On a montré de la maturité. On ne voulait pas se lancer dans un match où c’est complètement ouvert. Je suis extrêmement satisfait de la manière qu’on a fait les choses. C’est un bon début pour cette fin de semaine», d’annoncer Yanick Jean. 

Le match a débuté parfaitement pour les Sags. Dès la 53e seconde, Hendrix Lapierre a redirigé la passe de Zachary Lavigne, qui effectuait un retour au jeu, derrière Mark Grametbauer. Le gardien du Titan a ensuite permis à son club de demeurer dans le match, bloquant les 14 tirs suivants au premier engagement. Malgré deux attaques massives pendant ce temps, les locaux n’ont dirigé que quatre lancers sur le filet adverse. Le même scénario s’est produit au deuxième engagement, mais cette fois, les Sags ont fait preuve d’un peu plus d’opportunisme, marquant deux fois. William Dufour en a profité pour inscrire son premier but depuis son acquisition en faisait dévier un tir lors d’un avantage numérique. Puis, oublié dans le haut de l’enclave, Félix-Antoine Marcotty en a rajouté une couche avec un tir parfait dans la partie supérieure. En début de troisième, l’ancien du Titan Justin Ducharme s’est fait plaisir en marquant en désavantage numérique. 

Les Sags ont d’ailleurs menotté le Titan en six occasions à court d’un homme. «On a eu du temps de possession après le but en première. Il s’agissait d’être peut-être un peu plus incisifs au filet. On s’est donné des chances par la suite», de noter Yanick Jean. 

Les Saguenéens sont devenus vendredi la troisième équipe originale à remporter 1500 matchs, après les Olympiques de Gatineau et les Cataractes de Shawinigan.

+

POINTES DE PLUME

• Le Titan a été complètement métamorphosé à la suite de la conquête de la coupe Memorial l’an dernier. Seulement trois joueurs qui ont remporté les grands honneurs étaient en uniforme face aux Sags, soit Marc-André LeCouffe, Cole Rafuse et Félix-Antoine Drolet. L’entraîneur-chef faisait également appel à neuf joueurs recrues vendredi soir. 

• Les Sags poursuivent ce périple dans les Maritimes samedi à Saint-Jean face aux Sea Dogs. Ils faisaient la moitié du chemin vendredi soir et couchaient à Moncton. 

• Vincent Lapalme n’a pas terminé la rencontre, victime d’une blessure à la jambe en toute fin de match. Il a été frappé en sortie de territoire. Il est demeuré au sol avant de retraiter péniblement au banc des siens, puis au vestiaire. Son cas sera évalué samedi pour déterminer s’il s’agit vraiment d’une blessure au genou ou encore seulement une ecchymose.