Joey Ratelle

Un premier contact encourageant pour Ratelle et Roy

Ce n'était qu'un premier entraînement, mais la chimie semble déjà opérer entre Nicolas Roy et son nouvel ailier, Joey Ratelle.
Après leur premier contact ensemble sur la glace jeudi matin, les deux nouveaux coéquipiers évolueront sur le même trio vendredi soir. «Je ne suis pas inquiet», a convenu Joey Ratelle lors d'une entrevue à sa sortie de la patinoire.
«C'est très positif, a-t-il laissé tomber.
«Déjà on avait une bonne affinité. On se voyait bien sur la glace avec de bonnes passes sur la palette. On voit que Nic a un talent de marqueur naturel. Quand tu lui donnes, il la met dedans et ça m'a également donné une dose de confiance de le voir revenir. On dirait que ça rentrait déjà plus facilement», de noter Joey Ratelle qui espère qu'il se mettra en marche rapidement. Le vétéran de 20 ans n'a que trois buts au compteur en neuf rencontres depuis son acquisition des Voltigeurs de Drummondville, malgré toutes sortes de chances et 28 tirs sur le filet adverse.
«Les chances sont là. C'est ce qui est important. Quand les chances ne sont pas là, ça devient plus difficile. Avec Nicolas, je veux continuer d'avoir des chances, mais de compléter un peu plus. Je suis convaincu que ça va venir offensivement», d'assurer Joey Ratelle.
Dans ce nouveau duo, qui sera le passeur et qui sera le marqueur? Après une saison de 48 buts la saison dernière, Nicolas Roy a touché la cible 16 fois depuis le début de la saison et ajouté 22 passes en seulement 25 rencontres. Malgré ses difficultés à compléter depuis son arrivée à Chicoutimi, Ratelle n'est pas en reste avec 27 buts en 39 rencontres. «Ça peut venir des deux. Nicolas, c'est un excellent passeur, mais il est tout aussi bon marqueur. Il est capable de faire les jeux et de la mettre dedans. Ça va être à moi de faire la même chose, de lui donner quand c'est le temps et d'être capable de finir quand il va me faire une belle passe. Il n'y a pas de rôle précis», de noter Joey Ratelle qui était également capitaine avec les Voltigeurs avant la transaction.
«On sait que les deux on est capables de la mettre dedans. C'est ce qu'on va se donner comme objectif, que ce soit un ou l'autre», d'indiquer le vétéran de 20 ans.
Avec le retour de Roy, le Russe German Rubtsov est le seul élément qui manque à l'alignement des Saguenéens. Il débarquera au Saguenay au cours de la fin de semaine et fera ses débuts lors du voyage de l'équipe la semaine prochaine dans les Maritimes.