Kelly Klima a réussi le premier but des Saguenéens, en première période du match face au Drakkar à Baie-Comeau.

Un point malgré un faux départ

Les Saguenéens ont effacé un mauvais début de match avant de prendre leur rythme, mardi soir à Baie-Comeau, mais ils se sont finalement inclinés 5-4 en prolongation face au Drakkar.

Le Chicoutimien Jordan Martel a joué les héros à 54 secondes du début de la prolongation, réussissant son deuxième filet de la soirée, un 17e cette saison. L’attaquant du Drakkar a saisi la rondelle dans son territoire, a pris de la vitesse sur l’aile gauche et a déjoué Zachary Bouthillier dans la lucarne. Quelques secondes plus tôt, Kevin Klima avait la victoire au bout du bâton. Seul devant Antoine Samuel, le 34 des Bleus a vu son tir être bloqué par la poitrine du cerbère.

La soirée avait très mal débuté pour Bouthillier et les Saguenéens. Après 2:33 de jeu, le Drakkar menait 2-0. Kelly Klima a réduit l’écart à un but à 15:43 du premier vingt, mais Martel a fait 3-1 à peine trois minutes plus tard.

«Je suis vraiment satisfait de notre éthique de travail et de la manière qu’on s’est battu, a résumé l’entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, à l’autre bout du fil. Bouthillier n’a pas eu une bonne première période, mais ça ne nous a pas mis à terre. On s’est battus tout au long du match et on est allés chercher un gros point.»

Avec un compte de 3-1 en faveur des locaux, Morgan Nauss a fait 3-2 avant la fin de la deuxième période. Dans la dernière portion de la troisième, Kevin Klima et Zachary Lavigne ont transformé un déficit en avance d’un but.

Une minute plus tard, D’Artagnan Joly a poursuivi cette séquence folle en faisant 4-4 lors d’une échappée. «Je n’ai pas aimé leur quatrième but, a convenu Yanick Jean. C’était une erreur de concentration. Par contre, rendu en prolongation, on est seul devant le gardien, on ne marque pas, ils reviennent de l’autre côté et ils comptent. C’était à qui mieux mieux et ça aurait pu aller d’un côté ou de l’autre.»

L’instructeur-chef n’a pas songé à retirer Zachary Bouthillier malgré son faux départ. Le gardien de 18 ans connaît quelques difficultés récemment, lui qui n’a pas goûté à la victoire depuis le 29 octobre.

«Il fallait qu’il trouve un moyen de se reprendre et il faut l’aider à se sortir de cette mauvaise séquence», a exprimé Yanick Jean.

Au cours de cette rencontre, disputée devant seulement 1447 spectateurs au centre Henry-Leonard de Baie-Comeau, les Sags ont généré 38 tirs en direction d’Antoine Samuel. Bouthillier a fait face à 39 lancers. L’attaque massive des Chicoutimiens a également produit deux buts en trois occasions.

«On a continué dans la même veine que lors de nos derniers matchs sur la route, a mis en contexte Jean. Il ne faut pas oublier que sept de nos huit dernières parties ont été jouées à l’étranger. On a joué du beau hockey dernièrement et on progressé en tant qu’équipe. Quand tu regardes ça dans l’ensemble, c’est satisfaisant.»

Les Saguenéens et le Drakkar ont de nouveau rendez-vous vendredi soir, au centre Georges-Vézina. Les joueurs ont congé d’entraînement mercredi. Ils retrouveront la glace jeudi.

«On va recharger les batteries, ça fait longtemps qu’on n’a pas eu deux jours complets sans jouer, a reconnu Yanick Jean. On va ensuite se préparer pour nos prochains matchs.»