Samuel Houde a été nommé assistant au capitaine Rafaël Harvey-Pinard, jeudi, en compagnie de Justin Ducharme. Avec la mononucléose de Théo Rochette, Houde retrouvera sa place au centre vendredi face à Halifax.

Un plus grand rôle pour Samuel Houde

Au sommet des marqueurs des Sags en ce début de saison avec quatre points en autant de matchs, à égalité avec Hendrix Lapierre, Samuel Houde évoluera au centre, lors du premier match local au centre Georges-Vézina, en plus d’avoir une lettre sur son chandail. L’attaquant de 19 ans a été nommé, jeudi, assistant au capitaine Rafaël Harvey-Pinard, tout comme Justin Ducharme.

« Après avoir discuté avec les joueurs, ils faisaient l’unanimité. Ils ont de l’expérience. Ils en sont à leur troisième (Ducharme) et quatrième (Houde) saison dans la ligue. Ce sont aussi des joueurs différents. Ils vont amener encore plus de leadership et contribuer à solidifier notre groupe de meneurs », fait valoir l’entraîneur-chef Yanick Jean, qui ne prévoit pas nommer de troisième assistant pour le moment. Il évaluera cette possibilité au fur et à mesure que la saison va progresser.

« Il a un excellent début de saison. On va l’utiliser dans un plus grand rôle encore », confirme le pilote des Bleus au sujet du temps de l’utilisation de Samuel Houde en remplacement de Théo Rochette, atteint d’une mononucléose. « C’est notre attaquant le plus constant depuis le début de la saison », d’indiquer Yanick Jean, soulignant la maturité dans son comportement, mais également physique.

« Ce n’est pas pour rien qu’il est repêché. On a vu une progression d’année en année. Le plus gros de la progression, on vient de la voir entre son année de 18 et de 19 ans », note Yanick Jean.

« C’est sûr que je suis plus à l’aise au centre, mais je vais prendre le rôle que les entraîneurs vont me donner. Je dois juste continuer à travailler comme je le fais en ce moment. Ça va bien. Ça allait bien à l’aile aussi. Si je dois y retourner, je n’y vois pas de problème », mentionne pour sa part le nouvel assistant des Sags qui démontre de très belles choses depuis son retour du camp des recrues des Canadiens.

« Je suis arrivé vraiment positif. J’ai essayé d’amener cet état d’esprit pour toute l’équipe et tout le monde embarque là-dedans. Ça va bien, on a du fun et on a une bonne chimie. C’est plus facile dans ces circonstances pour que tous connaissent du succès », de raconter Samuel Houde, soulignant l’importance de garder cet état positif pendant toute la saison.

+

RAFAËL HARVEY-PINARD EST FÉBRILE

Le capitaine des Sags, Rafaël Harvey-Pinard, disputera un premier match devant ses nouveaux partisans, vendredi soir. Après l’entraînement des siens, jeudi, le Jonquiérois ne cachait pas ressentir une certaine fébrilité, d’autant plus qu’il s’agira du dernier match d’ouverture de sa carrière junior majeur. 

« Ça va être spécial pour moi. Ça va être un beau moment et j’ai vraiment hâte. On parle souvent de l’engouement des partisans et on va pouvoir le vivre pour une première fois cette année. J’ai vraiment hâte de vivre ça avec le chandail des Sags sur le dos », de faire valoir l’attaquant de 20 ans qui n’a amassé qu’un seul point à ses quatre premiers matchs. 

« Je ne dirais pas que je suis satisfait de mon jeu, mais je ne dirais pas non plus que je joue mal. J’ai des chances. Ça en prend juste une pour que ça débloque. C’est souvent ça le hockey, ce sont des séquences », de rappeler le numéro 11, parlant également de la chimie au sein des troupes. 

+

LA BONNE HUMEUR à L'ENTRAÎNEMENT

Avec une récolte de sept points sur une possibilité de huit et quatre rencontres en temps supplémentaire, la bonne humeur était au rendez-vous, cette semaine, à l’entraînement. L’excitation du premier match local y était certainement pour quelque chose également. 

« On avait hâte de revenir à la maison. On sent les gars dans un bon état d’esprit », confirme l’entraîneur-chef Yanick Jean. 

« Ça fait partie de la “patente”. On veut éviter les distractions, se concentrer sur nous, avoir du plaisir. La chimie est bonne et les joueurs se tiennent, souligne-t-il. Ils n’ont aucune raison de ne pas venir à l’aréna avec le sourire. Quand tu travailles et que tu as l’impression que tu donnes tout, tu peux juste être heureux de ça. »

Après deux séances sur la glace olympique du Centre Georges-Vézina, les Sags attaqueront leur premier défi devant leurs partisans, les Mooseheads d’Halifax, suivi des Eagles du Cap-Breton le lendemain. L’exécution ne sera pas parfaite, prévient Yanick Jean.

« Je veux qu’on patine. On va faire des erreurs, ce n’est pas grave. Maintenant, c’est qu’on travaille, qu’on patine, qu’on s’implique. Le reste, si on le fait, on va s’améliorer et progresser de présence en présence, de période en période. C’est l’attitude qu’on doit avoir », insiste-t-il.

POINTES DE PLUME

• En raison de l’absence d’Artemi Kniazev, les Sags utilisent cinq attaquants sur la première unité d’avantage numérique, ce qui est plutôt inusité à un si haut niveau. Pour le moment, la stratégie donne plutôt des résultats mitigés avec deux buts en 18 occasions, marqués par Samuel Houde d’un tir de la pointe. « Je veux qu’on lance plus », annonce Yanick Jean lorsqu’il est question de l’attaque massive. 

« Pendant l’absence de Kniazev, on voulait mettre un joueur offensif, raconte-t-il, sur la pointe présentement menée par Houde. Il l’a fait par le passé. Il est capable de lancer, placer la rondelle en levant la tête. Ses deux buts ont été marqués dans des situations identiques », de faire valoir Yanick Jean. 

• Le défenseur Hugo Savinsky n’est toujours pas disponible en raison de maux de dos qui tardent à guérir. Il s’entraîne avec un chandail jaune (sans contact) depuis quelques semaines. 

• Le directeur général de l’Océanic, Serge Beausoleil, a réalisé une grosse prise, au cours des dernières heures, en rapatriant l’attaquant Zachary Bolduc qui avait décidé d’emprunter la voie des collèges américains. L’état-major de la formation du Bas-Saint-Laurent a pris une chance en le sélectionnant au 14e rang du dernier repêchage, mais tous les experts s’entendaient pour dire qu’il possédait le talent pour sortir dans le top-5. En entrevue avec le collègue du Nouvelliste Steve Turcotte, le jeune homme originaire de la Mauricie a mentionné qu’un coup de fil de Sidney Crosby l’a particulièrement chamboulé. Il avait tout de même décidé de poursuivre sa carrière dans la USHL, disputant deux rencontres, avant de changer son fusil d’épaule. Avec ce retour, la majorité des récalcitrants au dernier repêchage se retrouvent maintenant dans la LHJMQ. L’un des quatre derniers à garder parole est le défenseur Jacob Guévin, ancien coéquipier de Bolduc avec les Estacades de Trois-Rivières, que les Sags ont repêché en deuxième ronde en juin.