Jesse Sutton a marqué son premier but en deuxième période, avant d'en ajouter un deuxième en prolongation.

Un gain signé Sutton

Jesse Sutton a inscrit son deuxième filet du match à 2 : 56 de la période de période de prolongation pour donner une victoire de 2-1 aux Saguenéens face à l’Océanic de Rimouski, vendredi soir, devant 2770 spectateurs au centre Georges-Vézina.

Le vétéran de 20 ans a accepté une passe lobée parfaite de la recrue Hendrix Lapierre pour compléter, jetant l’hystérie dans l’amphithéâtre de la rue Bégin. Zachary Bouthillier a fait sa part devant la cage des Bleus en stoppant l’hémorragie au cours d’une troisième période dominée par l’Océanic.

Il s’agissait de la troisième victoire en autant d’affrontements pour les Chicoutimiens face à leurs rivaux du Bas-Saint-Laurent.

«J’ai trouvé qu’on avait beaucoup d’énergie en première période, j’ai adoré notre équipe tôt dans la rencontre, a analysé l’entraîneur des Saguenéens, Yanick Jean. On s’est impliqué physiquement et je pense qu’on a fait beaucoup de belles choses.»

La première période a servi de prétexte pour faire expulser les restants d’excès du réveillon de Noël. Les deux équipes se sont surtout adonnées à une séance de patinage en zone neutre, ce qui n’est pas propice à la provocation de chances de marquer.

Les Saguenéens ont dirigé sept tirs en direction de Tristan Bérubé, notamment grâce à un avantage numérique, et l’Océanic a été limité à quatre lancers en direction de la cage défendue par Zachary Bouthillier.

Les choses sont devenues plus intéressantes au second engagement. Le jeu s’est animé à plusieurs reprises, et les Sags ont tiré profit de leur deuxième avantage numérique de la soirée. À la suite d’un bel échange, Jesse Sutton a récupéré le retour de lancer de Morgan Nauss pour inscrire le premier but du match. Samuel Houde a également obtenu une passe sur la séquence.

Quelques minutes plus tard, Justin Ducharme a obtenu une chance en or de doubler l’avance des siens, mais après avoir couché le gardien de l’Océanic à l’aide d’une belle feinte, son tir du revers a raté la cible.

«À 1-0, on aurait facilement marquer quelques buts de plus dans la première moitié du match, a ajouté Yanick Jean. L’océanic a augmenté le tempo, mais on a bien réagi dans les circonstances. On veut progresser mentalement et être meilleurs de match en match dans cette facette, et même s’ils ont marqué en fin de troisième, on n’a pas baissé les bras. On a trouvé le moyen d’aller chercher le gros but en prolongation.»

Peu de temps après la chance ratée de Ducharme, Olivier Garneau a appuyé sur l’accélérateur en zone neutre, avant de se moquer de Morgan Nauss et déjouer Zachary Bouthillier. Tout le monde croyait que l’égalité était créée, mais à la reprise vidéo, un joueur de l’Océanic a tout juste provoqué un hors-jeu.

Le but de Garneau a été refusé, au grand dam de l’entraîneur des Rimouskois Serge Beausoleil. Le jeu était effectivement serré, mais la décision était irréversible malgré de vives contestations.

L’Océanic a dû patienter jusqu’à la 17e minute de la troisième période avant de pouvoir célébrer, cette fois de façon officielle. Le nouveau venu D’Artagnan Joly a décoché un puissant tir des poignets dès la mise en jeu. Zachary Bouthillier n’y pouvait rien. Au cours de ce dernier tiers, Rimouski a dominé 12-4 dans la colonne des tirs.

Dans l’autre vestiaire, Serge Beausoleil a bien résumé la situation en qualifiant la partie de «match de retour de tourtière.» Il a aimé la réaction de ses troupes en troisième, même si les choses n’allaient pas rondement lors des 40 premières minutes.

«On ne s’est pas énervé avec la situation et notre retard d’un but, a souligné Beausoleil. On a eu de très belles chances en prolongation, on leur en donne une et ils marquent.»

Le chef de l’Océanic cherchait toujours des explications sur une situation en prolongation à trois contre trois. Pendant qu’un joueur des Sags retraitait au banc, la rondelle lui a frappé les patins au même moment qu’un autre patineur prenait le relais. Les arbitres ont laissé jouer, puis Jesse Sutton a mis fin au débat.

«Il y a peut-être une subtilité dans le règlement et je vais devoir demander des explications, a soulevé Serge Beausoleil. Cela étant dit, c’était un match serré et les Saguenéens ont bien joué. Il faut leur donner crédit. Ils jouent un hockey serré, très structuré.»

Les Saguenéens retrouvent leurs partisans dès samedi après-midi, 16 h, pour la visite du Chicoutimien Olivier Rodrigue et des Voltigeurs de Drummondville. Les cérémonies entourant le retrait du chandail #9 de Patrice Tremblay marqueront la rencontre.

De leur côté, l’Océanic se dirige vers l’est pour affronter le Drakkar de Baie-Comeau.

+

LE CAS ALEXIS LAFRENIÈRE

Appelé à réagir sur les commentaires de l’entraîneur-chef de l’équipe canadienne junior Tim Hunter à propos d’Alexis Lafrenière, Serge Beausoleil a préféré se tenir loin de la confrontation. Vendredi, Hunter a vivement critiqué le joueur de l’Océanic, limité à un temps de jeu de moins de sept minutes contre la Suisse, jeudi soir.

L’entraîneur d’Équipe Canada junior a dit que Lafrenière se comportait comme un joueur qui participe à une séance de patinage libre et qu’il tournait trop en rond à son goût.

«Si j’ai des commentaires à faire, je vais les adresser au principal intéressé, pas à la nation canadienne, a d’abord illustré Beausoleil. Je vais laisser le pilote de l’équipe nationale gérer son club comme il veut. Je suis content de voir qu’Alexis est là à 17 ans, avec un groupe de 19 ans. Quand il est défié, c’est un joueur qui répond de façon très solide. Je pense qu’il va faire beaucoup mieux plus le tournoi va avancer, si on lui donne la chance de le prouver.»

+

POINTES DE PLUME

• L’Océanic compte trois nouveaux joueurs dans ses rangs, acquis avant Nöel au début du marché des transactions. Le gardien Tristan Bérubé et Jeffrey Durocher, anciennement des Olympiques de Gatineau, ont fait leurs débuts vendredi soir, tout comme D’Artagnan Joly, obtenu des Tigres de Victoriaville après avoir débuté la saison à Baie-Comeau.

• Le mouvement de personnel a été plus tranquille chez les Saguenéens, du moins pour le moment. Mathieu Desgagnés est le seul à avoir quitté dans un échange avec le Titan d’Acadie-Bathurst. L’attaquant a d’ailleurs inscrit un premier but avec sa nouvelle équipe, mais le Titan a été malmené 6-1 par les Sea Dogs de Saint-Jean.

• Tristan Pelletier, Michael Pellerin et Thomas Ferland ne jouaient pas pour les Saguenéens, tout comme le capitaine Zachary Lavigne, blessé. Chez l’Océanic, Alexis Lafrenière était le principal absent, lui qui représente le Canada au Championnat mondial de hockey junior, même si son rôle est plutôt limité.

• Une petite précision concernant Xavier Labrecque, rappelé pour de bon avec les Saguenéens. Il avait joué 14 matchs avant celui de vendredi, mais techniquement, il a atteint le cap des 10 parties le 15 décembre, contre les Remparts. Dans les faits, quatre de ces 10 parties n’étaient pas comptabilisées, dont trois dans le voyage dans les Maritimes en novembre, puisque Labrecque avait été rappelé par mesure d’urgence pour remplacer des joueurs blessés. Un joueur peut jouer neuf matchs en tant qu’affilié sans être totalement engagé avec sa formation.