Après avoir récolté huit points en trois rencontres la semaine dernière, ce qui lui a valu une place au sein de l’équipe d’étoiles de la semaine dans la LHJMQ, Vladislav Kotkov a été tenu en échec face aux Screaming Eagles

Un début de voyage à oublier

Le périple des Saguenéens dans les Maritimes a débuté avec un revers de 4-1 face aux Screaming Eagles du Cap-Breton. La courte séquence de trois victoires des Chicoutimiens a du même coup pris fin. Les Sags, qui avaient précédemment disputé sept de leurs huit dernières rencontres devant leurs partisans, ont également subi un troisième revers de suite sur les patinoires adverses.

« On a fait beaucoup de revirements, surtout en première période. Après autant de matchs à la maison, on aurait dit qu’on était perdus un peu. L’adversaire arrivait rapidement sur nous et on était surpris. Revenir sur la petite glace, ç’a été un choc un peu », de concéder l’entraîneur-chef Yanick Jean à l’autre bout du fil après la rencontre, avouant qu’il s’attendait à cette période d’ajustement. Il a du même souffle souligné l’échec avant des joueurs des Screaming Eagles qui ont également causé toutes sortes de problèmes à l’attaque massive des Sags qui n’a rien cassé en trois occasions. 

« On n’avait pas beaucoup d’espace. Ç’a été plus difficile », de reconnaître le pilote des Bleus qui retournait très tôt à Saint-Jean, jeudi, pour le Défi mondial des moins de 17 ans, afin d’y assister aux quarts de finale. Il sera de retour dans le giron de l’équipe vendredi en vue de l’affrontement face aux Islanders de Charlottetown. 

Même s’il a encaissé la défaite, sa quatrième de la saison en 11 décisions, Alexis Shank n’a toujours pas concédé quatre buts dans un match alors que le dernier filet des Screaming Eagles a été marqué dans un filet désert, le deuxième de la rencontre d’Olivier Bourret.

Malgré une domination de 10-8 dans la colonne des tirs, les Sags se sont retrouvés derrière par deux buts à l’issue de la période initiale. Bien posté à la gauche d’Alexis Shank, Olivier Bourret a d’abord récupéré un retour pour ouvrir la marque. Mathias Laferrière a ensuite profité d’un revirement en sortie de territoire avant de battre le gardien des Sags d’un tir sublime dans la partie supérieure pour doubler l’avance des siens. 

En deuxième, Zachary Lavigne a réduit l’écart en surprenant Kevin Mandolese d’un tir en entrée de territoire. Toutefois, après que Brooklyn Kalmikov ait rétabli la priorité de deux buts des locaux avec un bon tir durant un avantage numérique, Mandolese s’est fait pardonner en fin de période avec l’un des plus beaux arrêts de la saison, de la jambière, sur un retour aux dépens de Christophe Farmer. 

En troisième, les Sags ont peiné à s’établir en territoire adverse, ne dirigeant que trois maigres lancers sur le gardien des Screaming Eagles. L’entraîneur-chef Yanick Jean a tout tenté, retirant Shank avec plus de trois minutes à faire, ce qui n’a pas fonctionné. À la suite d’un dégagement et quelques bonds, la rondelle a frappé le poteau et Bourret n’a eu qu’à la pousser derrière la ligne rouge pour confirmer la victoire des siens.

Malgré sa cinquième défaite de la saison, Alexis Shank n’a toujours pas cédé quatre fois dans une même rencontre. Le dernier but des Screaming Eagles a été inscrit dans un filet désert.

+

POINTES DE PLUME

• Le statisticien de la LHJMQ, Denis Demers, a publié mercredi un relevé très intéressant des meneurs pour le nombre de points en carrière chez les joueurs actifs. Antoine Morand, des Mooseheads d’Halifax, mène le bal avec 218 points en 197 parties. Il est d’ailleurs le seul au-dessus de la barre des 200 points. Le Jonquiérois Rafaël Harvey-Pinard fait très bonne figure avec 118 points en 139 rencontres. Son compatriote régional Jordan Martel pointe au sixième rang au total des points avec 161 en 207 matchs. Chez les Sags, Jesse Sutton est celui qui montre la meilleure récolte avec 86 points en 194 parties, suivi de Vladislav Kotkov avec 69 points en 77 rencontres et de Samuel Houde, avec 55 points en 113 matchs...

• Chez les gardiens, l’Almatois Samuel Harvey, des Huskies, montre le plus grand nombre de victoires avec 102 en 158 rencontres, ce qui lui donne le cinquième meilleur pourcentage de succès, avec 64,6 %. Le Chicoutimien Olivier Rodrigue fait également partie des meneurs avec 55 gains en 104 rencontres, ce qui lui confère un pourcentage de victoires de 52,9 %. La meilleure note appartient d’ailleurs à son coéquipiers des Voltigeurs Daniel Moody, qui avec 16 gains en 21 décisions, affiche un taux pour le moins spectaculaire de 76,2 %. Du côté des Sags, Zachary Bouthillier montre un pourcentage de 47,6 % avec 27 victoires en 57 matchs tandis qu’Alexis Shank a remporté 22 de ses 27 décisions, ce qui lui donne un taux de succès de 44,9 %...

• Au Défi mondial des moins de 17 ans, Théo Rochette et la formation Canada Blancs croiseront le fer avec les Américains en quart de finale. La rencontre débutera à 15 h 30 et il sera possible de suivre l’action dans la section de la compétition internationale sur le site internet de Hockey Canada. En trois rencontres dans la ronde préliminaire, Rochette a cumulé six points, bon pour le troisième rang des marqueurs...