Jérémy Groleau sera de retour sur la glace avec ses coéquipiers des Saguenéens cette semaine.

Un contrat avec les Devils pour Groleau

Même s’il n’a pas été repêché officiellement par une équipe de la LNH en juin dernier, le défenseur Jérémy Groleau aura su se distinguer suffisamment au camp des Devils pour décrocher un contrat de trois avec la formation du New Jersey.

L’arrière de 18 ans, qui va amorcer une quatrième saison avec les Saguenéens, ratifiera son premier contrat professionnel officiellement mardi matin. Dans les faits, il a appris la bonne nouvelle vendredi. Toutefois, l’Agence CAA, dont son agent André Ruel, avait encore quelques modalités à discuter avant que le joueur de Saint-Nicolas puisse apposer sa signature. Et lundi soir, le jeune homme a eu le bonheur de prendre part à l’échauffement des Devils en vue du match préparatoire contre les Rangers de New York au Madison Square Garden. «C’est vraiment fou le saut qu’il faut faire pour jouer dans la Ligue nationale. Les gars sont vraiment incroyables, tant sur la glace qu’à l’extérieur», lance celui qui n’a toutefois pas pu savourer une victoire des Devils. Ces derniers ont malheureusement perdu 4-3 en supplémentaire, après avoir comblé un déficit de deux buts en troisième.

Changement payant
En entrevue téléphonique, Jérémy Groleau avoue qu’il avait été déçu, en juin dernier, d’avoir été ignoré par un club de la LNH, même s’il s’y attendait, étant donné qu’il n’avait pas connu la saison escomptée. Le grand gaillard de 6’2’’, 183 livres a toutefois décidé de redoubler d’ardeur à l’entraînement durant la belle saison, et surtout, de changer son attitude. Il a décidé de ne pas juste se contenter de bien faire les choses, mais aussi de prendre des risques.

Un changement qui s’est avéré payant. Invité au camp de développement des Devils en juillet, il a été invité au tournoi des recrues où il s’est présenté le 4 septembre. «Au tournoi des recrues, j’ai vraiment bien performé. J’avais changé ma façon de penser et ç’a vraiment porté fruit», relate le sympathique athlète. Ils étaient deux joueurs non repêchés à être invités au camp des recrues et sa confiance a encore augmenté quand il a vu qu’il était le seul invité à poursuivre l’aventure au camp pro. Quand il a reçu la bonne nouvelle, il était à la fois soulagé et aux anges de voir enfin se concrétiser un rêve d’enfance.

D’ailleurs, Groleau, qui arborait le #70 chez les Devils, a un peu vécu la même situation que son coéquipier Vladislav Kotkov. Le Russe avait lui aussi été ignoré lors du repêchage de juin pour ensuite obtenir, en juillet, un contrat d’entrée de trois ans avec les Sharks de San Jose. Un phénomène de plus en plus courant, confirme le défenseur des Sags, plus convaincu que jamais «qu’il ne faut jamais lâcher».

Surpris
Comme il n’a pas encore ratifié son contrat d’entrée, Jérémy Groleau a été surpris de recevoir plein de messages de félicitations pendant qu’il regardait le match entre les Devils et les Rangers. Un tweet de Renaud Lavoie de TVA Sport a sonné l’alarme. Les Saguenéens ont publié à leur tour un tweet pour féliciter leur défenseur. La nouvelle s’est ensuite répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux.

Le jeune homme sera de retour au Saguenay d’ici mercredi. Il est impatient de retourner sur la glace avec ses coéquipiers en vue des matchs d’en fin de semaine.

+

POINTES DE PLUME

• Le retour de Groleau avec les Sagueneéns tombe à point chez les Bleus qui doivent composer avec une bonne liste de blessés et d’absents...

• Parmi les bonnes nouvelles du jour, outre le retour de Groleau, les Saguenéens ont reçu la confirmation de la libération de Vladislav Kotkov lundi, de sorte que le #23 pourra jouer en fin de semaine...

• De son côté, le capitaine Zachary Lavigne tentera d’effectuer quelques coups de patin, mais sans s’entraîner en compagnie de l’équipe cependant...

• Par contre, les défenseurs Louis Crevier et Michaël Pellerin sont toujours sur la touche. Dans le cas de Pellerin, son état est évalué au jour le jour. L’attaquant Félix-Antoine Marcotty se retrouve pour sa part hors de combat pour une à deux semaines...

• Évidemment, la défensive sera au coeur des entraînements cette semaine. « Il faut qu’on comprenne que pour avoir du succès, il faut avoir la rondelle. Il faut faire les jeux de base pour récupérer la rondelle. Pour jouer défensivement, ça prend un engagement de tout un chacun. L’implication défensive de chaque joueur, c’est ce qui a fait en sorte qu’on a réussi à battre Bathurst deux fois en séries éliminatoires et à battre des clubs comme Halifax et Drummondville. Et nous n’avons pas cela en ce moment », a indiqué l’entraîneur-chef Yanick Jean. Les joueurs auront également droit à des séances vidéos durant la semaine pour mieux assimiler les enseignements...