Des Cataractes. Vincent Senez a déjoué les Saguenéens et a compté le troisième but pour son équipe.

Trop peu, trop tard contre les Cataractes

Les Saguenéens de Chicoutimi ont eu la preuve qu’il ne faut jamais rien tenir pour acquis dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, samedi, alors qu’ils ont été vaincus 4-3 par les Cataractes de Shawinigan, au Centre Gervais Auto.

«Il y en a peut-être certains qui pensaient que ce serait un match facile, mais on a joué avec le feu et on s’est brûlé», a expliqué l’entraîneur-chef Yanick Jean, en entrevue téléphonique après la rencontre.

À part un but de Théo Rochette en première période, les Bleus ont laissé les locaux prendre les devants. Au début de la troisième, c’était 4-1 pour Shawinigan. Chicoutimi a semblé se réveiller, alors que Justin Ducharme et Jesse Sutton (troisième étoile du match) ont envoyé la rondelle au fond du filet adverse.

«On a joué pendant 20 minutes, et on a complètement dominé», indique Yanick Jean. C’était cependant un peu trop tard. «Un match, ça dure 60 minutes!»

Zachary Bouthillier n’a pas résisté à l’attaque de Valentin Nussbaumer.

La veille, l’entraîneur-chef n’avait pas été satisfait non plus des efforts de ses joueurs. Il a attribué la victoire contre le Phoenix à Sherbrooke aux «prouesses» du gardien Alexis Shank. Samedi, ce dernier n’a pas tellement eu l’occasion de sauver ses coéquipiers: il n’a eu besoin que d’arrêter un tir quand il a été appelé devant le filet en fin de deuxième, en remplacement de Zachary Bouthiller. Ce dernier a accordé quatre buts en 24 lancers des Cataractes, un «travail à l’image du reste de l’équipe» selon Yanick Jean. Même si Shank a finalement été rappelé au banc avec moins de trois minutes à jouer en troisième, les Saguenéens n’ont pas réussi à égaliser avec un attaquant supplémentaire.

Les Chicoutimiens se sont aussi retrouvés en punition plus souvent que leurs adversaires. «C’est ce qui arrive quand tu ne travailles pas, tu te trouves forcé à prendre des pénalités», estime l’entraîneur-chef.

La recrue Théo Rochette a marqué le premier but des Saguenéens à Shawinigan, samedi.

Du côté de Shawinigan, il s’agissait d’une deuxième victoire en moins de 24 heures, après sept défaites d’affilée. Vincent Senez et Valentin Nussbaumer se sont le plus illustrés. L’équipe a réussi à gagner avec 25 lancers au but, sept de moins que les visiteurs.

Pour Yanick Jean, il importe de retrouver ce qui fait l’identité des Sags: le travail. «On va mettre nos bottes de travail à l’entraînement. On va travailler extrêmement fort dans les prochains jours et on va mettre l’emphase sur les batailles à un contre un, l’implication, le patin.»