Yanick Jean

Trois ans de plus pour Yanick Jean

L’entraîneur-chef et directeur général des Saguenéens, Yanick Jean, a paraphé un nouveau contrat de trois ans. Il est maintenant lié avec l’équipe jusqu’à la fin de la saison 2021-22.

Tous les détails ont été réglés au cours des derniers jours. La formation de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a fait l’annonce de cette entente par communiqué en fin d’avant-midi, jeudi. Le nouveau contrat entrera en vigueur en 2019, après l’échéance de l’actuel, signé en 2015. Yanick Jean s’est amené à la barre des Sags dans les doubles fonctions en novembre 2014, après les congédiements de Patrice Bosch et Marc Fortier. 

« Ça n’a pas été compliqué », confirme Yanick Jean en entrevue téléphonique. 

« Quand tu as confiance en quelqu’un, tu ne peux pas te permettre d’être dans la dernière année pour renégocier. Ça fait une distraction. On trouvait que ça n’avait aucun bon sens de se rendre là », signale pour sa part le président Richard Létourneau, très heureux de cette stabilité, cruciale au succès d’une organisation sportive à son avis, insistant du même souffle sur le sentiment d’appartenance du grand manitou des Sags. 

« Pour lui, il n’y a pas juste le hockey dans la vie, mais aussi les études, et pour nous, c’est drôlement important. Les parents nous confient leurs jeunes de 16 et 17 ans. On doit les amener à bon port et en faire des adultes. Les plus chanceux vont faire une carrière de hockey. Ceux qui le sont moins vont au moins avoir une bonne éducation et une bonne discipline de vie », insiste le président Létourneau. 

« Ce n’est pas seulement pour être un feu de paille. On voit que tout repose sur des assises solides », fait-il valoir

Nepton également

Le directeur des opérations hockey et bras droit de Yanick Jean, Rénald Nepton, s’est également entendu sur les termes d’une nouvelle entente de trois ans. Son contrat, comme celui du recruteur-chef Daniel Demers signé récemment, prendra effet lors de la prochaine saison. Rénald Nepton est associé aux Sags depuis 1978, ayant occupé plusieurs postes. Il a été nommé directeur des opérations hockey en 2015. « Neppy est une partie intégrante de l’identité des Saguenéens de Chicoutimi. Personne ne connaît mieux la LHJMQ et ses complexités. Il représente un atout difficilement quantifiable. Nous sommes très fiers de l’équipe de direction en place », a rappelé Marc Denis dans le communiqué. 

« On est vraiment sur la bonne voie, de lancer Yanick Jean. Il y a eu un gros travail de fait dans les trois dernières saisons. On est vraiment dans la bonne direction par rapport à notre culture et nos valeurs. Les résultats vont suivre avec un processus qui est positif comme dans les dernières années. C’est certain que les résultats vont s’en venir. »

« Je suis content de pouvoir continuer. Je suis surtout content de pouvoir faire du hockey avec des gens de qualité », d’exprimer le pilote des Bleus, parlant autant du personnel hockey que des patrons. « Faire du hockey dans ces conditions, ça n’a pas de prix. Pouvoir travailler avec des gens en qui tu as entièrement confiance et avec lesquelles c’est facile de travailler, c’est dur de retrouver ça. » 

Avant de s’amener avec les Sags, Yanick Jean a également dirigé le Rocket de l’Île-du-Prince-Édouard, devenu depuis les Islanders de Charlottetown, ainsi que les Tigres de Victoriaville, après avoir été adjoint des Sags de 2002 à 2005. Il se retrouve au 7e rang de l’histoire de la LHJMQ pour les parties dirigées (818) et au 9e échelon avec 412 victoires.

L’entraîneur et directeur général des Saguenéens de Chicoutimi, de la LHJMQ, Yanick Jean, a signé un nouveau contrat lui permettant de rester à la barre de la formation jusqu’à la fin de la saison 2021-22.

Rencontre avec les conseillers municipaux

Une rencontre d’information s’est déroulée la semaine dernière entre les gestionnaires des Saguenéens et les conseillers municipaux. Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, plusieurs points étaient à l’ordre du jour, notamment sur l’histoire de l’organisation chicoutimienne ainsi que le fonctionnement avec un organisme sans but lucratif et le conseil d’administration. Bien entendu, il a été question du centre Georges-Vézina et de la construction possible d’un nouvel amphithéâtre au centre-ville de Chicoutimi, mais les discussions sont demeurées très générales. Les deux parties veulent attendre les conclusions de l’étude commandée dernièrement avant d’aller plus loin. Joint hier, le président des Sags, Richard Létourneau, est demeuré évasif sur la teneur des conversations, parlant d’une « rencontre constructive ».

Pointes de plume

• Yanick Jean n’avait rien à annoncer, jeudi, sur ses assistants derrière le banc. Il a mentionné que des progrès avaient été faits dans les dernières semaines, mais préfère attendre que tout soit finalisé avant de procéder à des annonces...

• Le repêchage de la LHJMQ approche à grands pas et les Sags, qui détiennent le tout premier choix, continuent leur préparation. La rencontre finale des recruteurs se déroulera samedi. Yanick Jean a également débuté les entrevues avec les joueurs. Il était hier dans la grande région montréalaise et va poursuivre le processus lors des prochaines semaines. Le repêchage se déroulera le 2 juin, à Shawinigan...