L’attaquant #12 des Saguenéens de Chicoutimi, Thomas Belgarde s’est démarqué par sa progression rapide cette saison, ce qui lui a valu le titre de ‘‘Recrue de l’année’’ chez les Saguenéens. 
L’attaquant #12 des Saguenéens de Chicoutimi, Thomas Belgarde s’est démarqué par sa progression rapide cette saison, ce qui lui a valu le titre de ‘‘Recrue de l’année’’ chez les Saguenéens. 

Thomas Belgarde choisi recrue de l’année chez les Sags

Heureuse surprise, vendredi, pour le jeune Thomas Belgarde, des Saguenéens de Chicoutimi. L’attaquant qui a eu 18 ans en janvier a en effet mérité le titre de «Recrue de l’année» chez les Bleus. Joint à Saint-Blaise-sur-Richelieu, le jeune homme était à la fois surpris et flatté d’avoir été choisi pour recevoir cet honneur et surtout des bons mots que lui ont témoignés ses coéquipiers, dont le capitaine Rafaël Harvey-Pinard.

Faut dire que lorsqu’il s’est présenté au camp des Saguenéens, l’athlète n’était pas parmi les favoris, lui qui arrivait du hockey scolaire de la Polyvalente Marcel-Landry et non de la filière plus traditionnelle du midget AAA.

«Quand j’ai vu le vidéo, j’ai d’abord été surpris parce que je ne savais même pas que cet honneur existait chez les Saguenéens, avoue-t-il d’entrée de jeu. Mais j’étais content! Et quand j’ai écouté le vidéo, j’ai été touché par les messages des joueurs. Le capitaine Harvey-Pinard, qui est un modèle pour moi et de qui j’ai appris toute l’année, de voir son message m’a vraiment touché, tout comme ceux des autres joueurs.»

Dans la vidéo diffusée sur Facebook, Rafaël Harvey-Pinard a déclaré qu’il n’était pas surpris de voir le #12 choisi recrue de l’année, car ce dernier a démontré «une progression incroyable tout au long de l’année».

«Plus l’année avançait, plus tu devenais à l’aise sur la patinoire et plus tu devenais dangereux en zone adverse. Pour moi, tu es vraiment un joueur complet. Tu es autant bon en zone défensive qu’offensive et c’est pour ces raisons que tu as prouvé que tu méritais ta place dans cette ligue», a souligné RHP.

L’inspirant capitaine a également salué le caractère agréable et la bonne humeur de Belgarde. «Cette reconnaissance, tu la mérites grandement et je te félicite encore!»

D’autres joueurs, Tristan Pelletier, Hendrix Lapierre et Hugo Savinsky, ont également souligné son éthique de travail sur la glace et dans ses cours, son travail acharné ainsi que son enthousiasme contagieux.

Athlète polyvalent

Plusieurs de ses coéquipiers attribuent sa rapidité à apprendre en raison des habiletés qu’il a développées avec la pratique de nombreux sports. Car le jeune attaquant est naturellement doué pour les sports.

«Durant tout mon secondaire, j’ai joué au football et au hockey en même temps. Je faisais aussi plein d’autres sports comme de petits tournois de volleyball, de spikeball, de handball, de flag football, etc.

Au football, il évoluait comme quart arrière et il avait été repéré par des équipes collégiales qui souhaitaient le recruter, mais il avait décidé de tenter sa chance au hockey junior majeur.

«J’avais été repêché vraiment tard et je ne m’attendais à rien quand je suis arrivé au camp. Quand on m’a dit que je faisais finalement l’équipe, j’étais vraiment content. Ça a confirmé ma décision d’avoir choisi le hockey!», convient celui pour qui la polyvalence et la facilité dans les sports sont innées. «C’est comme naturel, admet-il sans prétention aucune. Au football, je n’avais jamais joué avant et quand j’ai commencé en secondaire 1, j’ai vraiment adoré ça et je voyais que j’avais quand même de bonnes habiletés. J’ai continué et j’ai vraiment adoré», raconte le sympathique athlète qui ne regrette toutefois pas d’avoir choisi le hockey.

L’an prochain, le #12 s’attend à avoir plus de responsabilités puisqu’il en sera à sa deuxième saison avec les Sags. «Cette année, j’étais une recrue et comme nous avions une grosse équipe pour aller jusqu’au bout, je jouais moins, mais j’acceptais mon rôle et j’apprenais de tout le monde», mentionne celui qui a tout de même amassé 12 points, dont 9 buts en 42 parties et un différentiel de +7 lors de cette saison écourtée.

Lafrenière meilleur espoir

Sans surprise, le capitaine de l’Océanic de Rimouski, Alexis Lafrenière, a remporté le trophée Michael-Bossy décerné au meilleur espoir professionnel de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Premier choix du repêchage 2020 de la LNH, Lafrenière avait aussi remporté le Trophée Jean-Béliveau à titre de meilleur pointeur de la saison régulière, ainsi que le trophée de la personnalité de l’année pour une deuxième année de suite.

Rappelons que deux joueurs des Saguenéens de Chicoutimi, Dawson Mercer et Hendrix Lapierre, étaient les deux autres finalistes sur les rangs.