Les Saguenéens retrouvent leurs partisans, dimanche après-midi, pour le sixième match de la série face aux Sea Dogs de Saint-Jean

Sixième match: jouer avec énergie et émotion

À l'aube du match le plus important de la saison, l'entraîneur en chef et directeur général des Saguenéens, Yanick Jean, invite ses joueurs à se laisser transporter par l'énergie de la foule, tout en demeurant concentré sur la tâche à accomplir.
À la suite du revers de 4-0 vendredi soir à Saint-Jean, les Sags tirent de l'arrière 3-2 dans la série demi-finale face aux Sea Dogs, qui ont la chance d'accéder à la finale de la LHJMQ pour une deuxième fois en cinq ans. Le sixième match a lieu dimanche après-midi, 16h, devant une foule déjà annoncée de 4724 spectateurs au Centre Georges-Vézina, ce qui veut dire une première salle comble depuis 2008.
«On fait un appel à nos joueurs de se laisser transporter par la foule et on lui demande de nous transporter», a mentionné Yanick Jean. Membre de la dernière édition championne de la coupe du Président à Chicoutimi en 1994, il a souvent mis l'accent sur l'appui des spectateurs lors de son entretien avec les médias, samedi après-midi.
«Je veux voir de l'émotion et de l'énergie, afin que la foule nous en insuffle une supplémentaire, a indiqué Jean. Je veux voir les joueurs se faire transporter par la foule. Il faut jouer avec émotion, tout en gardant le focus.»
En plus de miser sur les bruyants spectateurs, Yanick Jean soutient également que les différentes situations vécues dans les dernières semaines permettent d'entrevoir la rencontre de dimanche avec confiance. Lors des précédentes défaites, les Saguenéens ont toujours rebondi avec une victoire, en cinq occasions. L'avenir nous dira si la tendance se poursuivra pour une sixième fois.
«Notre expérience depuis le début des séries montre qu'il faut juste penser au prochain match, a exprimé l'entraîneur, affirmant au passage que la performance lors du cinquième match avait été très brièvement abordée en compagnie des joueurs. Toute notre énergie, nos efforts et nos pensées sont seulement et uniquement sur le sixième match.»
«5000 contre 20»
Si les Saguenéens ont manqué d'essence vendredi soir au Harbour Station de Saint-Jean, la situation devrait être différente dimanche après-midi à Chicoutimi. Le chef d'orchestre des Bleus a rappelé que ses joueurs méritaient ce qui leur arrivait.
«On sait ce qu'on a à faire, ce n'est pas une question de «X» et de «O», a partagé Yanick Jean. C'est une question de caractère, de résilience et de fierté; la fierté de l'association entre nos partisans et notre équipe. On va être 5000 contre 20. Ce qu'on va vivre, il n'y a personne qui nous l'a donné, on a mérité le droit et le privilège de le vivre. Depuis quelques semaines, on reçoit des messages d'anciens qui ce souviennent encore des certaines situations vécues dans le passé. Nos joueurs vont s'en rappeler longtemps. Avec leur travail et leur détermination depuis le début de la saison et des séries, ils se sont donné le privilège de vivre ce moment et c'est tout en leur honneur. On (les entraîneurs et membres du personnel) est les plus contents pour eux.»
Vendredi à Saint-Jean, il y avait 5189 spectateurs au Harbour Station. L'ambiance risque d'être un peu plus électrique au Centre Georges-Vézina.
«C'est sur que 5000 ici, c'est pas mal plus bruyant que 5000 là-bas. Ça ne se compare même pas», a conclu Yanick Jean.
Pointes de plume
• Les joueurs des Saguenéens se sont réunis au Centre Georges-Vézina, samedi après-midi, en plus d'aller prendre l'air lors d'une marche à l'extérieur. «J'ai été vraiment impressionné par leur état mental, a souligné Yanick Jean. Les joueurs étaient de bonne humeur, réceptifs, et ils ont très hâte à demain (dimanche).»
• Yanick Jean était d'ailleurs en grande forme lors de sa rencontre avec les journalistes. Dans l'entourage de l'équipe, difficile de ressentir que Chicoutimi est à une défaite de se retrouver en vacances. «Quand tu es le coach et que tu vois tes joueurs dans cet état d'esprit, ça te met en confiance», a réagi Jean...
• La première équipe finaliste est maintenant connue. L'Armada a remporté une quatrième victoire de suite pour éliminer les Islanders de Charlottetown, samedi après-midi, grâce à un gain de 5-2. Les hommes de Joel Bouchard remportent les honneurs de la série en cinq rencontres et accèdent à une première finale de leur histoire...