Simon Gaudreault, à gauche, que l’on voit ici en compagnie de Yanick Jean et Jean-François Jolin, ne sera pas de retour au poste d’entraîneur adjoint la saison prochaine.

Simon Gaudreault quitte son poste

L’entraîneur adjoint Simon Gaudreault ne sera pas de retour avec les Sags la saison prochaine. Il a accepté, au cours des dernières heures, le poste d’entraîneur-chef de la nouvelle formation de hockey scolaire benjamin, division un, de la Cité étudiante de Roberval qui intégrera le circuit provincial en septembre.

Simon Gaudreault sera également responsable de la mise en place du programme d’excellence des Aigles en plus d’occuper une tâche de professeur d’éducation physique. Les dirigeants de l’institution, avec en tête le directeur Sylvain Bouchard, avaient sondé son intérêt pendant la période hivernale, au cas où la demande auprès du Réseau du sport étudiant serait positive, ce qui s’est matérialisé après un appel le mois dernier. Le poste lui a été offert en début de semaine après l’élimination des Sags, ce qu’il ne pouvait pas refuser après avoir pesé tous les tenants et aboutissants. 

« C’est un beau défi avec du monde que je connais un peu étant donné que je viens de là », fait-il valoir, remerciant les dirigeants des Sags pour la confiance qu’ils lui ont accordée au cours des deux dernières saisons, ce qui lui a permis d’aller chercher beaucoup d’expérience. 

« C’est intéressant. Il y a un beau rôle de gestion là-dedans également », poursuit-il, convenant qu’une telle structure manquait dans le haut du Lac-Saint-Jean. 

« J’ai toujours fait du hockey pour les bonnes raisons. J’ai pris des décisions dans ma carrière en ce sens et j’ai continué d’avancer pour me rendre au junior majeur. J’ai fait du hockey dans ma région et je travaille pour ma région. Ce nouveau défi entre encore dans ma philosophie de faire du hockey dans ma région et de développer des joueurs dans ma région. C’est un avancement professionnel également dans le sens que je vais chercher un peu plus de stabilité », de confier Simon Gaudreault, précisant que l’aspect familial a également pesé dans la balance. 

« Je suis content pour lui. S’il est content, c’est le principal. Il le voit comme de l’avancement, tant mieux. Merci pour les deux dernières années », a pour sa part commenté Yanick Jean, qui terminera les rencontres avec le personnel avant de se mettre à la recherche d’un remplaçant à compter de la semaine prochaine.