Saguenay (Chicoutimi)Sags Rimouski(Photo Rocket Lavoie)

Semaine parfaite pour les Sags

Les Saguenéens ont conclu une semaine parfaite de quatre victoires en autant de sorties vendredi soir au centre Georges-Vézina, venant à bout de l'Océanic de Rimouski au compte de 4-2. Une fin de deuxième période très compliquée a bien failli venir hanter les Chicoutimiens.
Avec cette semaine fructueuse, les Sags se retrouvent maintenant à seulement deux points du fameux 6e rang du classement général, détenu par les Screaming Eagles du Cap-Breton, qui se sont inclinés hier face au Titan d'Acadie-Bathurst.
Malgré un seul but, la période initiale n'a surtout pas manqué d'intérêt, se terminant à 13 tirs de chaque côté. Après plusieurs bonnes chances de part et d'autre, Mathieu Desgagnés a placé les Sags en avance en glissant la rondelle derrière Jimmy Lemay d'un angle restreint.
Les visiteurs ont effectué un retour en force au second engagement pour faire 2-2 après 40 minutes, malgré un deuxième pour le jeune Desgagnés. Sur le deuxième but de l'Océanic, Samuel Laberge a reçu la rondelle directement sur la palette dans l'enclave sur une sortie de zone des Sags et n'a pas raté pareille opportunité.
En fin de période, les signes de frustration étaient évidents dans le camp chicoutimien, comme dans la foule, à la suite de quelques pénalités consécutives. Joey Ratelle a notamment écopé d'un dix minutes de mauvaise conduite alors que Nicolas Roy a bien failli jeter les gants. Xavier Potvin n'a toutefois pas bronché.
«Les pénalités, on les méritait, moi le premier en partant», a reconnu l'entraîneur-chef Yanick Jean qui avait identifié le mauvais gardien partant, ce qui a coûté une pénalité au premier arrêt de jeu.
«La frustration de nos joueurs venait du fait qu'ils auraient dû en avoir quelques-unes eux aussi», de spécifier le pilote des Bleus.
Métamorphosés après la pause, les locaux ont retrouvé leurs couleurs au dernier engagement et ont sauvé la mise. Kody Gagnon, qui montre un aplomb depuis son arrivée dans la brigade défensive des Sags, a choisi le bon moment pour casser la glace dans son nouvel uniforme alors que tir de la pointe a dévié devant Jimmy Lemay.
Avec trois minutes à faire, l'Océanic s'est retrouvé en désavantage numérique pour la première fois de la rencontre, ce qui a mérité des applaudissements nourris aux officiels.
Joey Ratelle en a profité pour inscrire le but d'assurance avec son 34e de la saison. «Ça devait arriver, c'est arrivé et on a réagi de la bonne façon», de laisser tomber Yanick Jean sur cette victoire acquise dans l'adversité.
«On n'est pas habitués à ça. On est un club discipliné qui ne vient pas ''high'' en émotion souvent. Dans le fond, on pouvait juste se battre nous-mêmes. J'ai pensé que ça pourrait nous faire mal, mais je suis vraiment content de la manière dont on a tourné la page entre les deux périodes et qu'on est revenus en troisième. Le focus est resté à l'intérieur de ce qu'on devait faire. On était moins à gauche et à droite. C'est une expérience incroyable mise en banque par notre équipe», d'estimer l'entraîneur-chef qui a donné congé d'entraînement à ses troupiers pour toute la fin de semaine du Super Bowl, ce qui était prévu avant le match.
Une fin de deuxième période très compliquée a bien failli venir hanter les Chicoutimiens.
Premier doublé
Inséré dans l'alignement en raison de la blessure à German Rubtsov, Mathieu Desgagnés a pleinement saisi l'opportunité qui lui était offerte sur un trio offensif avec son premier doublé en carrière.
« J'ai été chanceux de pouvoir jouer avec Nicolas Roy et Joey Ratelle. Ce sont deux joueurs incroyables et j'étais à la bonne place au bon moment. C'est grâce à eux si j'ai eu un gros match », de confier avec humilité l'attaquant de 16 ans qui avait quatre buts avant le duel face à l'Océanic.
« On l'a dit que lorsque les jeunes auraient la chance de jouer, on allait les utiliser et on n'a pas peur de le faire, en les mettant dans des situations où ils peuvent avoir du succès et garder confiance. Au même titre que Samuel Houde qui a marqué quand on l'a embarqué à Bathurst, il mérite ce qui lui arrive. Il travaille extrêmement fort en dehors de la glace », a souligné Yanick Jean.
Dans l'autre vestiaire, malgré la défaite, la performance de ses troupiers donnait sourire à Serge Beausoleil. Dans son évaluation, la maturité des Sags a fait une différence en bout de ligne. « J'aurais aimé qu'à quatre contre trois en fin de deuxième et début de troisième qu'on puisse saisir nos chances. C'est là qu'on aurait pu leur faire mal. Quand même, les amateurs ont été servis à souhait. C'était un très bon match de hockey », de noter l'entraîneur de l'Océanic qui a perdu les services d'Alexandre Grisé en cours de route sur un tir bloqué.
« En ce moment, ce qui est important pour moi, c'est de voir les gars compétitionner à chaque match. J'ai beaucoup moins aimé notre dernière sortie à Shawinigan, mais celle-là, je l'ai appréciée. On a été dans le coup jusqu'à la fin et les gars y ont cru. C'est ce que je veux voir sur la glace », de laisser savoir Serge Beausoleil.
Kevin Klima a jeté les gants.
Pas de fracture pour Rubtsov
Les dirigeants des Saguenéens ont certainement poussé un gros soupir de soulagement vendredi, sur l'heure du midi. La blessure de German Rubtsov est moins sévère qu'ils ne le craignaient au départ.
L'attaquant russe n'a pas subi de fracture à la rotule du genou lorsqu'il est entré durement en contact avec la bande, après avoir été accroché en échappée jeudi soir, en première période de l'affrontement remporté 6-2 par les Sags sur les Huskies de Rouyn-Noranda. Il a immédiatement retraité au vestiaire et n'est pas revenu au jeu par la suite, étant aperçu en béquilles après la rencontre. Des examens vendredi matin n'ont rien révélé, ni des dommages aux ligaments. Son état sera réévalué au jour le jour et après le match de vendredi, Yanick Jean ne pouvait pas déterminer son retour sur patin. Arrivé avec les Sags à la mi-janvier, le choix de première ronde des Flyers de Philadelphie a eu un impact immédiat, cumulant neuf points en sept rencontres depuis son entrée en scène.
Les Saguenéens ont conclu une semaine parfaite de quatre victoires.
Pointes de plume
• Le père affrontait le fils vendredi soir à Baie-Comeau. L'entraîneur-chef des Huskies de Rouyn-Noranda Gilles Bouchard, dirigeait son équipe pour une première fois face à son fils, Xavier Bouchard, défenseur du Drakkar de Baie-Comeau. Les Huskies ont eu le meilleur 5-2, grâce à trois buts du Jonquiérois Rafaël Harvey-Pinard, son premier tour du chapeau en carrière...
• Responsable du développement des joueurs chez les Predators de Nashville, Wade Redden était de passage au Saguenay jeudi pour épier le défenseur Frédéric Allard, choix de 3e tour de l'équipe au dernier repêchage de la Ligue nationale. Le numéro 58 lui a certainement fait bonne impression avec une récolte de cinq passes et un différentiel de +4...
• Avant la rencontre, l'organisation chicoutimienne a souligné les succès académiques de Keenan MacIsaac. Le défenseur de 17 ans étudie à distance au Blyth Academy London, en Ontario et il obtiendra son diplôme de ''high school'' en juin...
• L'ancien descripteur des parties des Sags Anthony Marcotte a travaillé dans un 500e match en carrière hier lors du duel entre l'Armada et les Voltigeurs. L'organisation montréalaise a souligné le moment en début de rencontre...
• Les pauvres Wildcats de Moncton ont subi un 16e revers consécutif vendredi soir, 13-2 face aux Islanders, à Charlottetown qui ont du même coup établi un record de concession pour le plus de buts dans la même rencontre. En début de deuxième, le pointage était déjà de 7-0 pour les locaux qui n'avaient permis que quatre tirs à leurs adversaires...
• Les Sags ont réussi vendredi à tenir en échec le meilleur pointeur de la LHJMQ, Tyler Boland, à cinq contre cinq. L'attaquant de 20 ans a obtenu une passe sur le premier but des siens, marqué par Emanuel Aucoin d'une déviation en avantage numérique. Boland est bien installé au sommet des marqueurs, avec 85 points, 12 de plus qu'un autre vétéran de 20 ans, François Beauchemin, des Islanders, et Vitalii Abramov des Olympiques de Gatineau...