Samuel Harvey a atteint le plateau des 124 victoires en carrière dans la LHJMQ samedi dernier, ce qui le place au quatrième rang de l’histoire de la LHJMQ à ce chapitre.

Samuel Harvey grimpe dans l’histoire

Avec 125 victoires en carrière, Samuel Harvey est maintenant seul au quatrième rang de l’histoire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Le gardien almatois de 20 ans a mérité sa 124e victoire et une 12e de suite samedi dernier contre l’Océanic de Rimouski, ce qui lui a du même coup permis de dépasser Olivier Roy et Philippe Cadorette. « C’est sûr que c’est quelque chose de spécial. Ça fait quand même beaucoup de victoires. Au-delà de ça, il y a eu beaucoup de travail d’équipe au cours des dernières années. J’ai été chanceux d’évoluer pour de bonnes équipes avec l’organisation des Huskies », d’exprimer Samuel Harvey, qui a pris connaissance de ce nouveau plateau après la rencontre. Avec dix matchs à disputer, il ne pourra probablement pas rattraper Zachary Fucale, qui compte 134 victoires en carrière, au troisième rang.

À l’image de l’Almatois, les Huskies sont sur toute une lancée, ayant remporté leurs 20 dernières rencontres, dont leur 50e de la saison vendredi sur les  Screaming Eagles du Cap-Breton, une 31e pour Samuel Harvey. Les Abitibiens filent à la vitesse grand V vers le trophée Jean-Rougeau, remis à l’équipe championne de la saison régulière dans la LHJMQ. Les Abitibiens ne battront pas le record absolu de 122 points des Draveurs de Trois-Rivières, mais leur séquence est la quatrième plus longue de l’histoire. Au passage, ils ont notamment battu Halifax, Drummondville puis Rimouski coup sur coup la semaine dernière. Les Éperviers de Sorel de 1973-1974 avaient remporté 25 matchs de suite. La dernière défaite des Huskies remonte au 31 décembre.

Samuel Harvey a atteint le plateau des 124 victoires en carrière dans la LHJMQ samedi dernier, ce qui le place quatrième rang de l’histoire de la LHJMQ à ce chapitre.

« En début de saison, on n’avait pas de chiffres, mais on savait qu’on avait une bonne équipe. Probablement que oui, c’est en haut des attentes, de convenir le gardien de 20 ans. En ce moment, on ne se concentre vraiment pas sur les chiffres ou les victoires. On veut jouer de la bonne façon. On fonctionne de cette manière depuis le début de l’année, et c’est ce qui a fait notre succès jusqu’ici. On va continuer sur cette voie. On veut arriver en séries avec la bonne attitude et la bonne manière de jouer. C’est ce qui va nous donner le plus de chance d’avoir du succès en séries.

« On ne regarde pas plus loin que ça. On veut continuer de s’améliorer et on est conscients que c’est un long processus. Si on gagne, mais qu’on ne joue pas bien, on ne sera pas contents. La pression, il va toujours en avoir. Les gars veulent gagner, les gens de Rouyn-Noranda également. On est prêts à vivre avec ça. On se concentre sur notre apprentissage, match par match. En séries, ce sera la même affaire », de rappeler Samuel Harvey.

Pendant la période des Fêtes, les dirigeants des Huskies ont bouclé quelques importantes transactions, réussissant notamment à remporter les enchères pour le défenseur Noah Dobson. « Au début de la saison, on jouait quand même très bien, même si on a échappé quelques matchs. L’arrivée des Noah Dobson, de Joël Teasdale et de Louis-Philip Côté à la période des Fêtes a fait un grand bien, même si on n’avait pas du tout une mauvaise équipe avant ça. Ces acquisitions ont apporté un plus à notre équipe. Dobson vient vraiment calmer notre défensive. Teasdale est toujours là dans les grands moments où on a besoin de lui, et Côté nous amène de la profondeur alors qu’il peut jouer partout. On est contents de les avoir de notre côté. Ils se sont adaptés vite, ce qui fait qu’on a eu du succès aussi rapidement. Ils sont arrivés dans la chambre, et on aurait dit que ça faisait des années qu’ils étaient avec nous. C’est super positif depuis qu’ils sont entrés. On veut continuer de cette manière jusqu’à la fin », fait valoir Samuel Harvey.

Samuel Harvey a atteint le plateau des 124 victoires en carrière dans la LHJMQ samedi dernier, ce qui le place quatrième rang de l’histoire de la LHJMQ à ce chapitre.

« On a un bon noyau de meneurs. On a une super belle chimie. On a des gars qui sont avec l’organisation depuis un bout de temps et qui savent comment ça marche. Il reste encore trois gars de l’édition championne de la Coupe du Président en 2016. Ça aide. On sait un peu comment ça va se passer. On a aussi notre entraîneur Mario Pouliot et Noah Dobson qui ont gagné l’an dernier. On a des gars qui savent comment jouer en séries. On peut penser à Teasdale également qui a participé aux deux dernières finales. On a beaucoup d’expérience. Ça peut nous aider à traverser les épreuves qu’on va affronter sur notre route. On est prêts à aller avec tout le monde jusqu’au bout », d’indiquer le gardien de 20 ans.

+

PLUS DE VICTOIRES EN CARRIÈRE

142 –Jacques Cloutier, Trois-Rivières, 1976-1980

138 – Alex Dubeau, Shawinigan–Moncton, 2010-2015

134 – Zachary Fucale, Halifax–Québec, 2011-2015 

124 – Samuel Harvey, Rouyn-Noranda, 2014-2019

123 –Philippe Cadorette, Baie-Comeau–Shawinigan, 2011-2016

123 – Olivier Roy, Cap-Breton–Acadie-Bathurst, 2007-2011