L'entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean.
L'entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean.

Saguenéens: un poste à prendre au sein du top-6 à l’attaque

Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
Depuis l’annonce de l’alignement des 24 joueurs des Saguenéens de Chicoutimi en vue de la prochaine saison de la LHJMQ, les partisans tentent de figurer quels seront les trios employés par Yanick Jean. Si certains postes sont attribués d’office à certains joueurs, d’autres sont à prendre, dont celui d’attaquant au sein de l’une des deux premières unités offensives des Bleus.

Pour l’entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, l’heure est au test alors que le calendrier régulier débutera seulement dans trois semaines. Plusieurs combinaisons sont employées par le pilote, dont un duo formé d’Hendrix Lapierre et Dawson Mercer, une expérience que Yanick Jean aime bien.

«Ils sont capables de jouer à toutes les positions. C’est un avantage d’être capable de placer des gars comme ça ensemble. On va jouer avec nos combinaisons et je veux essayer des choses. Je suis convaincu qu’ils sont capables de bien se compléter. Ç’a très bien fonctionné lors du match préparatoire où ils ont évolué ensemble.»

Avec la forme que montrent les deux joueurs depuis le début du camp, combiné avec la nouvelle mentalité de tireur d’Hendrix Lapierre, Yanick Jean croit que le duo pourrait causer des maux de tête à bien des équipes. «L’approche qu’a Hendrix de tirer plus au filet, ça fait que les deux deviennent très dangereux autour du filet adverse.»

En plus de ce duo, Yanick Jean a réuni les vétérans Christophe Farmer et Samuel Houde au sein d’une autre unité. Avec l’arrivée éventuelle de l’attaquant slovaque Matej Kaslik, sélectionné lors du dernier repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey, il restera donc un poste à combler au sein des deux premiers trios.

«Si tu calcules Lapierre, Mercer, Houde, Farmer et Kaslik, il reste une place sur nos deux premiers trios. On va faire des expériences. On va essayer Tommy Cormier, on va essayer Xavier Labrecque, Fabrice Fortin, Olivier Pouliot également. Ce sont quatre joueurs qu’on considère pour remplir un rôle sur les deux premiers trios. On va donner la chance à tout le monde», a expliqué Yanick Jean.

Une occasion pour Cormier
Parmi les candidats pour occuper un poste d’ailier sur les deux premières unités, Tommy Cormier semble être la première option pour Yanick Jean. Le choix de 14e ronde des Saguenéens en 2019 démontre de belles choses depuis son arrivée à Chicoutimi.

«Il a de la vitesse et de bonnes habiletés. Il ne se pose pas de question. Il n’a pas peur, il va protéger la rondelle au besoin. Il est capable de faire des jeux et de compléter des duos. Peu importe à quel rang tu es repêché, une fois que ça commence, ça ne compte plus. C’est un bel exemple», a souligné son entraîneur-chef.

À l’entraînement, Cormier a la chance d’évoluer aux côtés des deux espoirs du prochain repêchage de la LNH, Dawson Mercer et Hendrix Lapierre. Pour le jeune homme de 17 ans, c’est une occasion en or de faire ses preuves.

«C’est un rêve de jouer avec ces deux gars-là. Pour l’instant ça va bien et j’espère que ça va continuer comme ça. C’est une belle occasion pour moi. Je vais essayer d’en profiter pour bien paraître», a laissé savoir le jeune homme de Pont-Rouge, tout sourire d’évoluer avec ces joueurs.

Fort d’une saison de 53 points en 39 matchs la saison dernière avec le Blizzard du Séminaire Saint-François dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec, le petit attaquant sait qu’il a encore beaucoup de travail à faire, mais sera prêt pour le rôle que Yanick Jean lui donnera.

«C’était mon objectif de percer l’alignement à 17 ans et j’ai réussi. C’est sûr que je ne m’attends pas être le joueur le plus utilisé, mais je vais prendre le rôle qu’on va me donner et faire du mieux que je peux», a exprimé celui qui a terminé au 4e rang des marqueurs et 2e pour les passes dans le circuit Lévesque l’an passé.

Joueurs européens
Yanick Jean attend toujours avec impatience l’arrivée de ses deux joueurs européens, le Russe Artemi Kniazev et le Slovaque Matej Kaslik. «Les dossiers évoluent. On n’a pas de nouvelle pour l’instant, mais je m’attends à avoir des développements dans les prochains jours, peut-être la semaine prochaine.»

Du côté des autres joueurs absents, la nouvelle acquisition Olivier Pouliot, présentement en quarantaine préventive, devrait rejoindre l’équipe dans les prochains jours. Le défenseur Karl Boudrias est toujours sur la liste des blessés, mais il s’approche d’un retour au jeu.

Également blessé la semaine dernière lors d’un match intraéquipe, le défenseur Michaël Pellerin était de retour sur la glace.