Sags: une moitié de saison prometteuse

Les Saguenéens ont pratiquement franchi la mi-saison, ayant disputé 33 de leurs 68 rencontres. À la pause du temps des Fêtes, ils montrent un dossier de 24-6-3, ce qui les place au deuxième rang du classement général. Le temps est maintenant venu du traditionnel bulletin de mi-saison. Il n’y a pas de note, seulement des commentaires. Les joueurs sont classés en ordre de numéro et de position.

LES ATTAQUANTS 

Rafaël Harvey-Pinard

Le capitaine jonquiérois a connu un lent départ, mais ce n’était qu’une question de temps avant qu’il se mette en marche. Même si ça ne fonctionnait pas offensivement lors du premier mois, il contribuait d’une autre manière. Son sens du hockey est vraiment au-dessus de la moyenne.

Rafaël Harvey-Pinard

Thomas Belgarde

Débarqué du juvénile scolaire après avoir été un choix de 13e ronde, l’attaquant de 17 ans a disputé environ la moitié des rencontres, ce qui fait qu’il est difficile de l’évaluer précisément, surtout qu’il n’obtient pas nécessairement beaucoup de temps de glace. Il est certainement de calibre junior majeur.

Tristan Pelletier

En plus de contribuer physiquement, le vétéran de 18 ans trouve des manières de faire sa part offensivement. Ce n’est pas toujours beau, mais efficace. Un joueur dédié qui sera très utile en séries éliminatoires.

Vladislav Kotkov

Après un départ canon après son retour du camp des Sharks de San Jose, avec sept buts à ses cinq premiers matchs, l’attaquant russe a ralenti, mais demeure une menace autour du filet et sur l’avantage numérique. Une blessure au doigt l’a également embêté. Il sera beaucoup moins le centre d’attention de l’attaque des Sags après les Fêtes, ce qui ne peut que lui être bénéfique.

Xavier Labrecque

Un joueur qui se présente soir après soir et qui peut occuper plusieurs rôles. Pendant la série de blessures, il a très bien dépanné sur un trio plus offensif. Il ne faut pas oublier qu’il est souvent opposé aux meilleurs joueurs adverses, ce qu’il accomplit avec un très bon taux de réussite.

Christophe Farmer

Il a depuis longtemps dépassé sa production de sa première saison à Chicoutimi et mine de rien, fait maintenant partie du noyau des Sags. En cas de blessure en deuxième moitié, il obtiendra certainement sa chance dans des missions offensives.

Justin Ducharme

Moins flamboyant que l’an dernier offensivement, il faut reconnaître qu’il n’est pas aussi souvent utilisé dans des situations offensives. Il est l’un des meneurs du désavantage numérique des Sags qui pointe parmi les meneurs de la LHJMQ.

William Champagne

Amené comme attaquant de profondeur pendant le camp d’entraînement, un peu comme Thomas Belgarde, il n’a pas vu beaucoup d’action en première moitié de saison. Il a toutefois montré ce qu’il pouvait faire lors du dernier match local avec deux points, sa meilleure production de la saison.

Samuel Houde

L’espoir des Canadiens de Montréal a trouvé sa touche offensive, égalant sa production de l’an dernier en première moitié avec 43 points en 33 rencontres. Il possède l’un des meilleurs lancers des poignets de toute la Ligue de hockey junior majeur du Québec et quand il est capable de se créer de l’espace pour s’en servir, il est très difficile à stopper, comme en fait foi une séquence de 14 matchs avec au moins un point en première moitié, la cinquième plus longue jusqu’à maintenant dans la LHJMQ.

Samuel Houde

Félix-Antoine Marcotty

Un travailleur infatigable qui a su trouver sa niche dans l’échiquier offensif des Sags. Mine de rien, et même s’il rate une tonne de chances, il a tout de même 25 points, ce qui est un point de plus que l’an dernier. Un autre qui possède tout un tir et sa régularité fait de lui un joueur impossible à sortir de l’alignement.

Félix-Antoine Marcotty

Hendrix Lapierre

La barre était haute pour l’attaquant de 17 ans après une excellente performance au Tournoi Hlinka-Gretzky, étant même pressenti comme un espoir top-5 au prochain repêchage de la Ligue nationale. Tout a tourné au cauchemar rapidement avec deux commotions cérébrales et la suite est maintenant beaucoup plus inquiétante. Sa santé passe avant le hockey présentement.

LES DÉFENSEURS

Michael Pellerin

Il n’est pas le plus spectaculaire, mais a fait du bon boulot en première moitié dans l’ensemble. Il se fait rarement prendre à contre-pied et est capable d’amener de l’attaque.

Gabriel Villeneuve

Il affiche le meilleur différentiel chez les Sags à +30, mais tente parfois de trop en faire, que ce soit en se portant à l’attaque ou par son jeu physique, étant également le plus puni avec 49 minutes de pénalité.

Artemi Kniazev

Il tente souvent de trop en faire, mais sa vitesse lui permet de rarement se retrouver pris hors position. Son jeu défensif n’est pas le plus solide, mais il se débrouille quand il reste à l’intérieur de ses moyens.

Loris Rafanomezantsoa

Il a peu joué et n’est pas non plus le plus flamboyant. Ce n’est pas une situation facile pour un jeune joueur. Il a tout de même montré de bonnes choses.

Louis Crevier

La révélation de cette première moitié de saison avec un grand R. Le défenseur format géant se sert à merveille de son long bâton et semble tout le temps bien placé sur la patinoire. Il a également trouvé sa touche offensive, ce qui lui donne encore plus de confiance. Les dirigeants du Lightning de Tampa Bay doivent regretter de ne pas lui avoir offert de contrat lors du camp d’entraînement.

Hugo Savinsky

Les entraîneurs ont mis un certain temps à lui faire confiance après une blessure, mais le Chicoutimien a très bien répondu lorsqu’on a fait appel à ses services. La preuve, il n’a pas été rayé de l’alignement bien souvent depuis la mi-octobre. Il garde les choses simples, ce qui le sert bien.

Félix-Antoine Drolet

Les Sags ont payé cher pour faire son acquisition au camp contre un choix de deuxième ronde, mais l’ancien du Titan est calme sur la patinoire et complète très bien les autres membres de la brigade défensive. Le vétéran de 19 ans ne te fera pas nécessairement gagner, mais ne te fera certainement pas perdre.

DANS LES BUTS

Alexis Shank

Déjà établi comme l’un des meilleurs gardiens du circuit Courteau, le vétéran de 19 ans a simplement été fidèle à lui-même en première moitié de saison, ce que l’entraîneur-chef Yanick Jean se plaît à répéter après une grosse performance. Ses 20 victoires constituent un sommet dans la LHJMQ et il se retrouve dans le haut du pavé dans toutes les catégories. Il a récupéré plusieurs erreurs en première moitié et sera moins sollicité après les Fêtes.

Alexis Shank

ILS ONT QUITTÉ

• Théo Rochette

Ralenti par une mononucléose, l’attaquant de 17 ans a commencé à prendre son erre d’aller en décembre. Il obtient un nouveau départ à Québec où il sera certainement utilisé à profusion dans une équipe en reconstruction.

Théo Rochette

• William Dufour

Il a connu ses meilleurs moments avec les Sags en novembre, mais a éprouvé plus de difficultés en décembre avant la pause. Un peu comme Rochette, il obtient un nouveau départ avec les Voltigeurs, mais il en est déjà à sa troisième équipe en moins de deux ans.

• Ethan Crossman

Amené contre deux choix de deuxième ronde au repêchage du Drakkar de Baie-Comeau, l’attaquant de 20 ans n’a jamais vraiment réussi à se mettre en marche offensivement avec les Sags. Il faisait tout de même un bon travail dans d’autres facettes du jeu et se présentait tous les soirs.

Ethan Crossman

• Antoine Demers

Une acquisition payante pour Yanick Jean à faible coût de l’Armada. Pendant un mois, il a comblé un poste de 20 ans de manière très efficace, contribuant offensivement et défensivement et remportant sa grande part de mises en jeu. Il mérite de continuer à jouer dans le junior majeur.

• Daniel Moody

Le gardien-substitut n’a pas été mauvais, loin de là, mais il n’a pas prouvé au personnel d’entraîneurs qu’il pouvait faire le travail en cas de blessure à Alexis Shank.